Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble, ancienne banque

Dossier IA33005826 inclus dans Ville réalisé en 2012

Fiche

Dénominationsimmeuble, banque
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde (rive gauche) - Pauillac
AdresseCommune : Pauillac
Adresse : 9 rue
Franklin
Cadastre : 2012 AW 738 ; 1825 D1 232, 233, 234

Trois parcelles bâties sont représentées à cet emplacement sur le plan cadastral de 1825. L'ensemble appartient au milieu du 19e siècle à la famille Carrère, à la tête d'une banque. Il semble que ce soit eux qui fassent construire cet imposant immeuble au cœur de Pauillac.

Les augmentations et diminutions du cadastre indiquent la démolition de deux maisons sur la parcelle D234 en 1858 : l'immeuble est donc construit après cette date. En 1866, une augmentation de construction est indiquée pour le compte de J.B. Lapierre sur la parcelle D232.

Par ailleurs, en 1877, Constant Alibert crée la banque Alibert à Saint-Estèphe ; elle est ensuite transférée à Pauillac dans un immeuble à l'angle des quais et de la rue Rabié.

A la suite d'alliances matrimoniales fructueuses, les banques Lapierre, Carrère et Alibert fusionnent. Parmi les enfants de Constant, Paul (1857-1937) épouse Marie Carrère en 1886 et Marcel (1862-1941) épouse la cousine de celle-ci Madeleine Carrère (1874-1938) en 1893. En 1907, Marcel, en désaccord avec Paul, se retire après 22 années d'association. En 1911, il entre à la Caisse Régionale du Crédit Agricole Mutuel de la Gironde, dont il est nommé en 1914 vice-président, poste qu'il garde jusqu'à sa mort. Il était propriétaire du château Belgrave à Saint-Laurent-Médoc.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle

Immeuble formant l'angle d'un îlot : 3 façades. Angles à pans coupés. Façade côté rue Franklin : 4 portes dont 2 transformées en fenêtres. Pilastres d'angle à tables décoratives. Baies des trois travées principales surmontées de frontons cintrés soutenus par des consoles. Bandeau mouluré. Corniche moulurée à denticules. Lucarnes à oeil de boeuf en zinc.

Murscalcaire
pierre de taille
Toitardoise
Étages2 étages carrés, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
croupe
Techniquessculpture
Représentationsdenticule pilastre
Précision représentations

Porte surmontée d'une corniche à denticules.

Estuaire

TRAVEE7
FORBAIEplate-bande (fenêtre) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; plate-bande (porte) ; chambranle mouluré (porte) ; corniche (porte) ; couvrement saillant (fenêtre)
POSRUEen alignement
POSPARCsur rue ; parcelle d'angle
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire