Dossier IA64003046 | Réalisé par
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Hôtel de voyageurs et restaurant Sasco, puis Elissaldia et Bidartenia
Auteur
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Commune de Bidart

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Bidart (commune)
  • Commune Bidart
  • Adresse rue de l' Église , place Sauveur Atchoarena
  • Cadastre 1831 D 470  ; 2017 AP 71
  • Dénominations
    hôtel de voyageurs, restaurant
  • Appellations
    Hôtel Bidartenia, Hôtel Elissaldia
  • Destinations
    maison

Une maison figure sur le plan cadastral de 1831 (section D, parcelle 470), en haut de la rue de l’Église et à l'angle de la place et de la ruelle descendant au lavoir. Elle porte le nom Elissaldia qui se traduit par "la maison à côté de l'église". A cette époque, le corps principal formait un L et deux autres petits bâtiments étaient implantés dans la cour. D'après la matrice cadastrale, en 1843, la famille Landaboure démolit la maison existante pour en construire une nouvelle. Toujours d'après la matrice cadastrale, en 1889, Pierre Vergon construisit une salle de bal qui correspond au petit bâtiment situé au sud de la maison, aujourd'hui transformé en trinquet. Sa façade sur rue était aveugle. La transformation de la maison en restaurant pourrait dater de cette période.

D'après une carte postale ancienne datant du 1er quart du 20e siècle, la maison était alors un restaurant tenu par la famille Sasco. L'édifice se composait d'un rez-de-chaussée enduit, d'un étage et d'un étage de comble en pan de bois. En 1926, la propriétaire Jeanne Sasco transféra son activité à la maison Apeztegui. Selon la matrice cadastrale, Joseph Michelena racheta la maison. En 1931, il démolit une partie pour reconstruire un nouveau bâtiment accueillant l'hôtel Bidartenia.

D'après le registre concernant les débits de boissons et des hôtels-restaurants, c'est Jean Bas, alors restaurateur au restaurant "Le Fronton" qui relança l'activité commerciale en avril 1935. En tant que locataire du fonds de commerce, il aménagea un café, un débit de boisson, un hôtel et un restaurant. Ce fut certainement à cette occasion que le bâtiment fut agrandi, en réunissant le bâtiment de l'ancienne salle de bal et l'hôtel-restaurant. L'hôtel prit le nom Elissaldia. Lors de la Seconde Guerre mondiale, l'ensemble fut réquisitionné par l'armée allemande. D'après les archives, en 1957, l'hôtel comportait 13 chambres. Aujourd'hui encore le bâtiment accueille un hôtel, une salle de restaurant et un trinquet.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 19e siècle
    • Secondaire : 4e quart 19e siècle
    • Secondaire : 1er quart 20e siècle
    • Secondaire : 2e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1843, daté par source
    • 1889, daté par source
    • 1935, daté par source

L'hôtel-restaurant se situe sur la place du village, entre la mairie et l'église. Il se compose de plusieurs volumes. Le noyau ancien de plan rectangulaire et allongé est tourné vers les Pyrénées. Sa façade principale sur pignon est régulière. Elle se compose d'un rez-de-chaussée enduit, percé d'une baie dessinant un arc segmentaire en pierre de taille, d'un étage carré ouvrant sur un balcon et d'un étage de comble. Le pignon et le balcon sont protégés par le large débord de toit qui repose sur deux aisseliers.

A l'intérieur, le rez-de-chaussée est occupé par le bar, la salle de restaurant et le trinquet tandis que les étages sont occupés par les chambres de l'hôtel.

  • Murs
    • pan de bois enduit
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
  • Couvrements
  • Couvertures
    • toit à deux pans pignon couvert
  • Techniques
    • ferronnerie
  • Représentations
    • croix
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Matrice cadastrale de Bidart, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1832-1914.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E dépôt Bidart 1G3
  • Registre des débits de boissons et des hôtels-restaurants 1826-1945.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E dépôt Bidart 1I1

Documents figurés

  • Atlas cadastral napoléonien de Bidart, 1831.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E dépôt Bidart 1G1
Date d'enquête 2018 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Commune de Bidart
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers