Dossier IA64003058 | Réalisé par
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Hôtel de voyageurs et restaurant de la Côte d'Argent puis de la Côte Basque
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Bidart (commune)
  • Commune Bidart
  • Adresse 103 avenue Atherbéa
  • Cadastre 2017 AP 488
  • Dénominations
    hôtel, restaurant
  • Appellations
    Hôtel-restaurant La Côte d'Argent, Hôtel-restaurant Côte Basque
  • Destinations
    immeuble à logements

D'après le registre des constructions nouvelles, en 1907, Pierre Michelena, charpentier à Bidart, construisit un restaurant à cet emplacement. Il possédait manifestement un lien de parenté avec Joseph Michelena qui fit construire en 1936 l'hôtel-restaurant Iguskia situé juste à côté au sud de la parcelle.

D'après une carte postale datant du 1er quart du 20e siècle, l'hôtel-restaurant dénommé La Côte d'Argent à cette période, se composait de deux volumes. Le volume principal accueillait au rez-de-chaussée la salle du restaurant et les chambres à l'étage, tandis que le second volume en appentis servait de remise. D'après une carte postale datant du 2e quart du 20e siècle, l'hôtel-restaurant appartenait à M. Lacouture dont la famille possédait un autre hôtel-restaurant du même nom et sur la même route un peu plus au sud. Sur ce document, on remarque également qu'une pompe à essence avait été installée au bord de la route. D'après la matrice cadastrale, elle fut implantée en 1925 par la société parisienne "L'Économique" qui, représentant la Standard Oil, est à l'origine de l'installation des premiers postes de distribution d'essence en France à partir du début des années 1920. D'après l'encart publicitaire du guide touristique datant des années 1930, le restaurant offrait une vue sur l'océan et la montagne à des prix modérés. Selon le registre des débits de boissons et des hôtels-restaurants Maria Lacouture fut propriétaire des lieux jusqu'en décembre 1934, date à laquelle elle transféra son commerce au lieu-dit "Etche Gochoa".

D'après des cartes postales datant du 3e quart du 20e siècle, l'hôtel-restaurant portait alors le nom "Hôtel de la Côte Basque". C'était un relais franco-belge qui possédait un bar. Des tables étaient installées devant l'entrée du bar et à proximité de la route nationale 10. La remise avait été remplacée par une extension en saillie et la pompe à essence avait été supprimée. D'après les archives, en 1957, l'hôtel comprenait 18 chambres. Aujourd'hui, le bâtiment est transformé en un immeuble à logements.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle
    • Secondaire : 3e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1907, daté par source

L'ancien hôtel-restaurant est situé au bord de l'ancienne route nationale 10 (actuelle D810), en contrebas de la place du village et face à l'église. De plan à retours, son élévation principale donnant sur la route se compose d'un rez-de-chaussée et d'un étage carré. L'ensemble des façades est enduit. Un décor de faux pan de bois orne une petite partie située à l'étage et délimitée par la saillie de deux murs de refend que l'on retrouve sur l'aile en retour ouverte au rez-de-chaussée par deux portes en plein cintre (ancienne baie agrandie) et à l'étage par une loggia.

  • Murs
    • enduit
    • béton maçonnerie faux pan de bois
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
  • Couvrements
  • Couvertures
    • toit à deux pans
    • toit en pavillon
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Registre des déclarations en cas de de construction nouvelle, de reconstruction, d'addition de construction et d'affectation de terrains à des usages commerciaux ou industriels, 1899-1926.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E dépôt Bidart 1G15
  • Registre des débits de boissons et des hôtels-restaurants 1826-1945.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E dépôt Bidart 1I1
Date d'enquête 2018 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Commune de Bidart
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers