Dossier IA86013653 | Réalisé par
Lorieux Clarisse (Contributeur)
Lorieux Clarisse

Chercheuse-associée au service régional de l'inventaire de la Nouvelle-Aquitaine (site Poitiers et Limoges), attachée à l'Agglomération de Grand Châtellerault à partir de septembre 2018 pour conduire l'inventaire du patrimoine du Grand Châtellerault.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Hameau de Champsin
Auteur
Lorieux Clarisse
Lorieux Clarisse

Chercheuse-associée au service régional de l'inventaire de la Nouvelle-Aquitaine (site Poitiers et Limoges), attachée à l'Agglomération de Grand Châtellerault à partir de septembre 2018 pour conduire l'inventaire du patrimoine du Grand Châtellerault.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault - Châtellerault-1
  • Commune Scorbé-Clairvaux
  • Lieu-dit Champsin
  • Adresse rue de Champsin , rue de la Croix Libert
  • Cadastre 1826 B 16 à 23  ; 1826 B 58, 59  ; 2019 AE 201, 202, 804, 894
  • Dénominations
    écart
  • Appellations
    Champsin
  • Destinations
    maison, ferme, dépendance
  • Parties constituantes non étudiées
    puits

Le fief de Chanssain est mentionné en 1520. Il est orthographié Chensin en 1621, Champsain en 1655 et Chamsin en 1777.

Le hameau est situé à mi chemin entre la route de Châtellerault et le hameau de la Bouftalière. Il est présent sur le plan parcellaire cadastral de 1826 (section B). Lors de l'enquête de terrain, une maison située au lieu-dit La Croix-Libert a été intégrée au hameau.

rue de Champsin :

n°8 : Ferme à bâtiments séparés. Une dépendance en L le long de la route, construite en pierre avec appareillage en moellon et chaine d'angle en pierre de taille. La toiture est en tôle ondulée. En retrait de la route, une grange en moellon avec chaîne d'angle et encadrements en pierre de taille. La façade antérieure orientée à l'ouest (donnant sur la route) est percée d'un porte charretière avec linteau de bois. A gauche, une porte surmontée d'un arc segmentaire en pierre de taille. En partie haute : deux paire de boulins carrés en pierre calcaire avec plage d'envol en pierre de taille. A droite de la porte de grange, une porte murée et une pierre trouée (évacuation d'un évier ou anneau d'attache pour le bétail). Sur le pignon nord, présence d'une cheminée adossée en pierre de taille vestige d'un bâtiment effondré. Le bâtiment est couvert d'un toit à longs pans en tôle ondulée. Devant la façade se trouve un puits en pierre ayant conservé son système de puisage. L'accès à la maison d'habitation se fait par un chemin partant sur la droite de la grange.

n°14 : puits avec toit en pierre à gauche du portail d'entrée d'une ferme qui a conservé son système de puisage.

rue des Galipes :

n°1 : ferme à bâtiments jointifs formant un plan en U délimitant une cour. A gauche, une grange construite en moellons appareillés et pierre de taille pour les chaînes d'angle et l'encadrement des piédroits des portes. Linteau des portes en bois. Bardage bois en partie haute percé de deux boulins. Toiture à longs pans et croupe en tuile mécanique. En fond de parcelle, une autre grange avec lucarne pendante, une porte de grange et un puits encastré dans le mur. Dans le prolongement de la grange se trouve la maison d'habitation (rez-de-chaussée + étage de comble). Élévation ordonnancée à trois travées : l'étage de comble est éclairé par trois fenêtres sous la corniche.

rue des Justices :

n°10 : maison d'habitation (rez-de-chaussée et un étage de comble) avec bandeau mouluré séparant les niveaux, corniche à modillon, toit à longs pans en ardoise, encadrement des baies et chaînes d'angle en pierre de taille.

N° 12 : puits couvert d'un toit en tôle dans la cour de la ferme.

rue de la Croix Libert :

n°2 : maison construite après 1950 et avant 1959, contemporaine de la maison située 2 rue des Piédrons qui lui fait face. Elle est édifiée sur sous-sol semi-enterré, rez-de-chaussée surélevé et étage de comble. Le soubassement (sous-sol semi-enterré) est recouvert d'un parement en pierre dure, un bandeau de niveau en béton sépare les deux niveaux, les murs du rez-de-chaussée surélevé et de l'étage sont recouverts d'un enduit.

Le toit est à longs pans et demi-croupe en tuile mécanique. L'accès au rez-de-chaussée surélevé se fait sur le côté est de la maison par un escalier. La maison a été restaurée et a perdu son mur de clôture d'origine surmonté d'une grille en fer à motifs de volutes ainsi que ses volets en bois. La maison porte le nom KI-ORE-DI inscrit en lettres majuscules sur une plaque placée sous la demi-croupe du toit.

  • Murs
    • calcaire moellon
    • pierre de taille
    • enduit
    • enduit partiel
  • Toits
    tuile mécanique, tôle ondulée, ardoise
  • Étages
    sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
  • Couvrements
  • Couvertures
    • toit à longs pans demi-croupe
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Plan cadastral parcellaire de la commune de Scorbé-Clairvaux, Demellier, géomètre, 16 feuilles, 11 sections, 1826.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 5642 à 5653

Bibliographie

  • RÉDET, Louis. Dictionnaire topographique du département de la Vienne [...], Paris : Imprimerie nationale, 1881. (Réédition Paris : J.-M. Williamson, 1989), 526 p.

    Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers : 914.463 RED
    p.88
Date d'enquête 2020 ; Dernière mise à jour en 2020
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault
Lorieux Clarisse
Lorieux Clarisse

Chercheuse-associée au service régional de l'inventaire de la Nouvelle-Aquitaine (site Poitiers et Limoges), attachée à l'Agglomération de Grand Châtellerault à partir de septembre 2018 pour conduire l'inventaire du patrimoine du Grand Châtellerault.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.