Dossier d’œuvre architecture IA86002551 | Réalisé par
  • inventaire topographique, Communauté d'Agglomération de Poitiers
Hameau d'Auxances
Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
  • (c) Communauté d'Agglomération de Poitiers

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'Agglomération de Poitiers
  • Commune Migné-Auxances
  • Lieu-dit Auxances

Le château d'Auxances, attesté dès le 11e siècle, implique une occupation du site, dès le Moyen Age. L'implantation du quartier du Quéreux et de l'îlot situé en contrebas de Sigon remonte, d'après leur configuration, à cette époque. Le quartier du Quéreux semble être le plus ancien : la proximité avec le château a sans doute conditionné le développement d'un ensemble à cet emplacement. C'est également dans ce quartier que se trouvait vraisemblablement la première maison commune. Au 19e siècle, ce quartier voit s'implanter une école de filles (1883) qui deviendra par la suite un groupe scolaire. Le quartier situé au sud-ouest de Sigon, présente des édifices anciens plus dispersés. Les habitations les plus anciennes s'organisent autour de "querreux" ou cours collectives (19 et 21 rue de Sigon), ou sont implantés isolément le long de la rue de Sigon et de la rue de la Vauchèvre. Les édifices alignés sur la route de Saumur datent du 19e siècle. Les quartiers des Coudres et du Martouret présente également quelques édifices anciens (18e siècle) dispersés et dilués dans une agglomération plus récente. En 1843-1845, l'aménagement de la route nationale 147, reliant Saumur à Limoges, a un rôle déterminant pour le déploiement du bourg qui connaît un important développement durant la seconde moitié du 19e siècle. D'après un extrait du registre des délibérations du Conseil municipal, dès 1869, l'accroissement démographique de la commune implique qu'un bureau de poste de distribution soit établi à Auxances. Ce projet ne voit le jour qu'en 1884. La plupart des façades donnant sur la voie principale (route de Saumur) sont caractéristiques de la fin du 19e siècle. En 1871, puis de 1897 à 1899, et en 1905, l'aménagement et l'élargissement de la route nationale n°147 implique l'alignement des façades et le remaniement de nombreux édifices. Dès 1935, le développement du bourg est envisagé vers le sud, puisque c'est au lieu-dit du Porteau qu'est transféré le cimetière. Durant la seconde moitié du 20e siècle, l'extension se prolonge au sud avec la création du lotissement et du groupe scolaire du Porteau, l'implantation du stade au lieu-dit La Haute Loge et de la zone industrielle de L'Erable vers 1965. La densité de bâti s'intensifie avec la création du lotissement des Coudres à la fin du 20e siècle.

  • Période(s)
    • Principale : Temps modernes
    • Principale : 19e siècle
    • Principale : 2e moitié 20e siècle

Le hameau d´Auxances est la principale agglomération de la commune puisqu´il est plus important que le bourg lui-même. Sa topographie est marquée par la présence de la rivière le traversant d'ouest en est et creusant un vallon, dominé au nord et au sud par des plateaux (Bel-Air, Le Porteau). Le nord a conservé son caractère éminemment agricole, tandis que le sud, limitrophe de Poitiers, a fait l'objet de nombreux aménagements (zone industrielle et commerciale). Auxances présente plusieurs entités distinctes. Deux quartiers forment un plan triangulaire : le lieu-dit du Quéreux et, plus étendu, le quartier entouré par la rue de la Vauchèvre et la rue de Sigon. A ces emplacements, les édifices bénéficient d'espaces libres, de petites dimensions, collectifs dans les "querreux" et élargis, individuels dans les zones plus clairsemées. Le tissu urbain se relâche, d'est en ouest, à mesure qu'on s´éloigne de la voie principale (route de Saumur et rue de Poitiers). Certains bâtiments, qui ont conservé des traces de leur activité agricole, témoignent du caractère initialement rural de ce hameau, visible notamment dans les zones périphériques (Le Martouret, La Biguerie, La montée du Porteau, Le Quéreux, Sigon). On note la présence d'un puits entre La Biguerie et Les Coudres et de murs d'enclos à La Biguerie. Le développement de l'axe de communication a favorisé les implantations de commerces et a entraîné une modification de la physionomie de cette agglomération peu à peu constituée en majorité de maisons de bourg. Sur la route de Poitiers à Saumur, la plupart des édifices sont alignés, formant une urbanisation quasi continue du nord au sud.

  • Statut de la propriété
    propriété publique
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable

Documents d'archives

  • A. D. Vienne : B 8/1. 1777-1790 : Justice seigneuriale du comté d´Auzance, terre de Verneuil. A. D. Vienne : C 45. Vers 1790 : Réparations au pont de Migné sur l´Auzance. A. D. Vienne : C 318. Vers 1770 : Hommage et aveu rendu au roi par Louis, Jacques et Louis de Montbron, et Charles-Alexis-Marie de Razes pour le fief d´Auzance. A. D. Vienne : KK 31. S. l. n. d. : Plan, élévation et profil du pont de bois d´Ausances.

  • A. D. Vienne : Série O, Biens communaux autres que les chemins.

    Archives diocésaines de la Vienne, Poitiers : 2 O
  • A. C. Migné-Auxances. Registres des délibérations du conseil municipal.

Bibliographie

  • RÉDET, Louis. Dictionnaire topographique du département de la Vienne [...], Paris : Imprimerie nationale, 1881. (Réédition Paris : J.-M. Williamson, 1989), 526 p.

    Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers : 914.463 RED
    p. 13, 342
  • Ville de Poitiers, service du cadastre : fichier du bâti.

Annexes

  • Annexe n°1
Date d'enquête 2007 ; Date(s) de rédaction 2007
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
(c) Communauté d'Agglomération de Poitiers
Articulation des dossiers
Contient
Fait partie de