Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Conseil départemental de la Gironde

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
  • Hydrographies la Gironde
  • Commune Saint-Vivien-de-Médoc
  • Adresse 18 cours Pierre-Lassalle
  • Cadastre 2014 C2 409
  • Dénominations
    groupe scolaire
  • Parties constituantes non étudiées
    logement, cour

En 1856, la commune acquiert la maison de M. Bergé pour y installer la mairie, la justice de paix et la maison d'école jusqu'alors installés dans des bâtiments en location. Finalement, l'école ne peut s'y dérouler dans de bonnes conditions.

En 1882, la commune se met à la recherche d'un terrain pour y construire un groupe scolaire permettant d'accueillir les 197 filles et garçons entre 5 et 13 ans. L'emplacement choisi se trouve à l'entrée du bourg, au lieu-dit Bel-Air.

Le devis proposé par l'architecte Édouard Bonnore est adopté par le conseil municipal en décembre 1885. Le 23 juillet 1887, l'adjudication des travaux se fait au bénéfice de Justin Taurelle, entrepreneur de Civrac. La réception définitive des travaux a lieu en juillet 1888.

Le bâtiment est très proche de l'école de Bégadan, également dû à Edouard Bonnore. On peut aussi mentionner les écoles de Jau-Dignac-et-Loirac (Godet, architecte), de Saint-Estèphe et de Talais (Bonnore, architecte).

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1885, daté par source
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Bonnore Jean-Édouard
      Bonnore Jean-Édouard

      FERET Edouard, Statistique générale de la Gironde, Personnalités et notables girondins. De l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, Bordeaux, 1889, p. 82 :

      "BONNORE (Jean-Edouard)

      Architecte, né à Lesparre (Gir.) le 19 octobre 1820. Élève de Jules Bouchet à Paris, sous le patronage de Visconti, archit. Fixé à Lesparre en 1852, architecte de l’arrondissement et de la ville de Lesparre, du lazaret de Trompeloup ; a été membre correspondant de la commission des monuments historiques de la Gironde. A fait édifier ou restaurer dans les arrondissements de Lesparre, de Blaye et de Libourne 24 églises dont 18 neuves ; ce sont celles de Lesparre, Carcans, Vendays, St-Vivien (les nefs, l’abside et le clocher, monument historique de 1re classe, vient d’être reconstruite, sous la direction de M. Bonnore, aux frais de l’Etat) ; Verdon, Talais, Grayan, Naujac, Ordonnac, Potensac, St-Girons, Pugnac, Saugon, Donnezac, St-Androny, St-Caprais, Néac, St-Christoly-de-Médoc (façade principale, monument historique). Nous pourrions énumérer plus de vingt mairies, écoles ou presbytères et un grand nombre de maisons bourgeoises ou châteaux parmi lesquels nous citerons : le château de Sipian, à Valeyrac (V. son dessin, tome II, p. 511) ; château du Port, à M. Eycart de Morin, à St-Vivien ; château de P. Bert, à Talais ; château Troussas, à M. Ph. Brannens, à Valeyrac. Citons encore le portail du cimetière de St-Estèphe et les plans d’un nouveau lazaret projeté à Padarnac, etc. Auteur de : Quatre vues pittoresques de la vieille église de Soulac, avec notice descriptive et hist., Bx, s. d., in-f°, 2pp. de texte et 4 lith."

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par source
    • Auteur : entrepreneur de maçonnerie attribution par source

Le groupe scolaire double se trouve en bordure de voie. Il est composé d'un corps de bâtiment central à étage carré, présentant une façade pignon de quatre travées, encadré de deux ailes en rez-de-chaussée percées de triples baies. L'ensemble est complété par deux ailes en retour dont les façades pignon sont dotées d'une travée traversante surmontée d'un amortissement à fronton triangulaire.

Les encadrements de baies, les pilastres et chaînages d'angle, les bandeaux et corniches, les tables décoratives sont traités avec soin en pierre de taille de calcaire.

L'édifice abrite les salles de classe pour filles et garçons ainsi que les logements des instituteurs.

Un muret avec une grille sépare l'école de la rue. Préaux et cours sont situés à l'arrière.

Les matériaux utilisés sont la pierre de Petit Bourg et le "moellon du pays", ainsi que la tuile mécanique de Marseille.

  • Murs
    • calcaire pierre de taille enduit
  • Toits
    tuile mécanique
  • Étages
    1 étage carré, en rez-de-chaussée, comble à surcroît
  • Couvrements
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Registre de délibérations 1867-1899.

    Archives communales, Saint-Vivien-de-Médoc
  • Édifices publics, monuments, écoles, 1851-1889.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3657
  • Édifices publics, monuments, écoles, 1890-1940.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3658

Annexes

  • Documentation concernant l'ancienne école
  • Documentation complémentaire sur la construction du groupe scolaire
Date d'enquête 2012 ; Dernière mise à jour en 2014
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Conseil départemental de la Gironde