Logo ={0} - Retour à l'accueil

Groupe scolaire et Mairie

Dossier IA17002246 réalisé en 1998

Fiche

Genrede garçons, de filles
Parties constituantes non étudiéessalle des fêtes, école, mairie, cantine, logement, préau, cour
Dénominationsmairie, école
Aire d'étude et cantonVals de Saintonge Communauté - Matha
AdresseCommune : Loiré-sur-Nie
Adresse : 17, 19, 21 rue de la
Mairie
Cadastre : 1988 B3 810 812 815 ; 2016 B 810 812 815 ; 1839 B3 2320 2321

Le projet de construction d’un groupe scolaire et d’une mairie date de 1897, date à laquelle l’architecte A. Vignaud réalise les plans. Avant d’être établies à cet emplacement, l’école et mairie se situaient dans le presbytère. Dans le détail estimatif des travaux de construction il est mentionné que : la pierre de taille proviendra de Sainte-Même-les-Carrières et de Grandjean. Celle des marches, des paliers et des bordures proviendra du Douhet. Les ardoises proviendront des carrières d'Angers, les briques, carreaux et tuiles proviendront des carrières de Romazières, en Charente. Les moellons proviendront des bâtiments démolis qui étaient sur le terrain prévu pour cette construction.

D’ailleurs, les bâtiments situés à cet emplacement étaient appelés « le Logis ». Ils s’agissait d’un ensemble comprenant une vaste habitation, plusieurs hangars, une grange, un chai, des écuries et autres bâtiments de servitudes, une cour centrale, un jardin au nord et un petit quereu au sud en dehors de la propriété. Sur le plan cadastral napoléonien on distingue nettement les bâtis, qui étaient organisés autour d’une cour.

Malgré une pétition des habitants de la commune qui réfutent ce projet, la municipalité achète, en 1900, la propriété sur laquelle doit être construit le groupe. En novembre de la même année, les travaux sont confiés à Anatole Magnant, entrepreneur aux Touches de Périgny. En 1902, un rapport du délégué chargé de la surveillance des travaux mentionne qu’ils sont terminés.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle , (?)
Dates1902, daté par source
Auteur(s)Auteur : Vignaud A. (architecte)
Auteur : Magnant Anatole (entrepreneur)

Le groupe scolaire-mairie est un grand corps de bâtiments orienté à l'ouest. À chaque extrémité se situent les logements des instituteurs et au centre se trouve la mairie. De part et d’autre on distingue les anciennes classes.

La mairie possède un rez-de-chaussée surélevé accessible par un escalier en maçonnerie. sa façade principale est parée d'un solin, d’une porte en arc segmentaire encadrée de pilastres plats et de fenêtres surmontées d’une corniche. Au-dessus de la porte se situe un cartouche sur lequel on peut lire l’inscription Mairie. La toiture à longs pans brisés en ardoise est percée de deux ouvertures rondes et au centre on trouve un fronton percé d’une fenêtre en plein cintre. Ce fronton, en pierre de taille, est agrémenté de décors géométriques. La façade arrière, très sobre, est percée de trois ouvertures et elle est ornée d’une corniche.

Les deux logements d'instituteurs sont identiques et présentent trois travées sur un rez-de-chaussée et un étage carré. Les façades principales sont ornées d'un solin, de baies à linteau en arc segmentaire, d’appuis de fenêtres saillants et de pilastres d’anges. La travée centrale est aussi pourvue de pilastres. Les toitures à longs pans brisés en ardoise disposent des mêmes éléments que la mairie. Au sommet de la façade de gauche on peut lire l’inscription Garçons et sur celle de droite Filles. Les façades arrières, également très sobres, présentent trois travées, des pilastres d’angles et une corniche.

Les deux classes présentent, côté rue, un solin, une corniche et des ouvertures en arc segmentaire à appui saillants. Côté cour, elles sont percées de baies rectangulaires et elles sont ornées d’une corniche. Leurs toits sont à longs pans en tuiles mécanique.

Un petit bâtiment à longs pans en tuile mécanique se situe à l’entrée côté cour arrière et deux préaux à toits à longs pans en tuile creuse se trouvent dans cette même cour.

Murscalcaire moellon enduit
Toitardoise, tuile mécanique
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans brisés
toit à longs pans
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
État de conservationbon état
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1897, 1er octobre : devis estimatif pour la construction de deux maisons d'écoles pour garçons et filles et d'une mairie établie entre les deux écoles, par l'architecte Vignaud.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 863
  • 1897, 1er octobre : rapport de l'architecte Vignaud sur le projet de construction d'un groupe scolaire et d'une mairie.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 863
  • 1898, 3 avril : procès-verbal d'enquête commodo et incommodo.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 863
  • 1898, 9 août : avis favorable du conseil d'hygiène de l'arrondissement pour la construction d'un groupe scolaire et d'une mairie.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 863
  • 1898, 22 août : enquête préalable pour la construction d'un groupe scolaire et d'une mairie, l'école actuelle se situe à côté, dans l'ancien presbytère.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 863
  • 1898, sans date : pétition des habitants contre le projet de construction d'un groupe scolaire et d'une mairie.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 863
  • 1900, 14 septembre : acte de vente par madame Picamelot à la commune de la propriété sur laquelle doit être établis le groupe scolaire et la mairie.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 863
  • 1900, 18 novembre : procès-verbal d'adjudication des travaux de construction du groupe scolaire et de la mairie en faveur de Anatole Magnant, entrepreneur aux Touches de Périgny.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 863
  • 1902, 4 octobre : rapport du délégué chargé de la surveillance des travaux sur la bonne réalisation de ceux-ci, qui sont achevés.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 863
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Vals de Saintonge Communauté (c) Vals de Saintonge Communauté - Sohas Michelle - Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.