Dossier IA64002966 | Réalisé par
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Grand fronton de pelote basque
Auteur
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Commune de Bidart

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Bidart (commune)
  • Commune Bidart
  • Adresse 103 avenue Chabadenia
  • Cadastre 2017 AP 90
  • Dénominations
    pelote basque
  • Précision dénomination
    Fronton
  • Appellations
    Grand fronton

D'après les archives municipales, le grand fronton de Bidart fut construit entre 1956 et 1958. L’hiver 1951-1952 fut marqué par de fortes tempêtes et d'importantes intempéries qui aggravèrent l’état déjà problématique du « vieux » fronton situé sur la place du village. La municipalité n'avait pas les moyens financiers pour réparer le fronton mais elle ne pouvait pas non plus se passer de cet équipement nécessaire à la vie locale et touristique. Elle fit une demande de subvention au Ministère de l’Éducation Nationale pour un projet de restauration du fronton qui prévoyait alors de le surélever. En contrepartie, la commune devait s’engager à mettre le fronton à disposition des établissements scolaires et des associations sportives voisines. La demande de subvention fut toutefois refusée car le projet ne répondait pas aux dimensions réglementaires demandées par la Fédération Française de Pelote Basque.

En 1955, la municipalité fut forcée de constater que l'emplacement de l'actuel fronton ne permettait pas de grands aménagements car il était coincé entre l'hôtel de voyageurs du Fronton et l’hôtel des Postes. Elle proposa la création d’une nouvelle "place de pelote" sur un terrain communal situé au pied de la place du village. L’objectif était de réunir dans un même lieu la pratique professionnelle, la pratique de tous les jeux de pelote basque, l'accueil des compétitions et l’éducation physique destinée aux scolaires. Ce nouvel équipement devait permettre au club de pelote basque local, la "KOSTAKOAK", d'entraîner ses joueurs à tous les jeux de pelote et de participer au championnat de France. Une fois encore, le Ministère de l’Éducation Nationale n'accorda pas de subvention car le projet sortait du simple cadre de l’apprentissage de la pelote basque. La mairie fut obligée de revoir son projet à la baisse en construisant un fronton moins onéreux destiné exclusivement aux scolaires et aux sportifs locaux.

En 1956, la municipalité décida d’assumer seule le financement du fronton. Le nouvel équipement communal avait pour ambition de promouvoir la station climatique et d'attirer de nouveaux touristes ; c'est pourquoi le terrain choisi était situé au pied de la place du village et en bordure de la Route Nationale 10, voie de passage de Bayonne à l’Espagne en longeant la côte basque. Le chantier fut important en raison de la phase de terrassement indispensable dans ce secteur pour niveler le terrain. Le fronton fut inauguré en 1958 avec la présence du préfet des Pyrénées-Atlantiques. Cette même année, le fronton fut sélectionné par la Fédération Française de Pelote Basque pour le déroulement des finales du Championnat de France et deux équipes de Bidart remportèrent le championnat de Chistera Junior et de main nue seniors. En 1959, l'Association sportive de Cannes s’inspira de ce fronton pour la construction de son propre équipement sportif.

  • Période(s)
    • Principale : 20e siècle
  • Dates
    • 1958, porte la date

Situé en contrebas de la place du village et au bord de la route départementale 810, cette place ouverte présente sur son côté nord le mur de fronton, destiné au jeu de pelote basque. Des gradins en béton encadrent l'aire de jeu. Le mur flanqué de deux contreforts est peint d'une couleur ocre rouge. Le blason de Bidart est peint en haut à gauche, tandis qu'à droite figure le blason de la province du Labourd. Au centre, une date peinte commémore l'année d'achèvement des travaux en 1958.

  • Murs
    • pierre moellon enduit
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Construction d'un fronton, correspondances et plans, 1951-1960.

    Archives municipales, Bidart : 3M3
Date d'enquête 2019 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Commune de Bidart
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers