Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Pyrénées-Atlantiques
  • Commune Eaux-Bonnes
  • Adresse place de l' Église
  • Emplacement dans l'édifice collatéral droit, 5e travée

Ces fonts non documentés pourraient être dus au marbrier oloronais Jean-Baptiste Hum (1826-1893), auteur de plusieurs des autels de l’église, dont le maître-autel (1879). Le meuble, installé initialement à l’extrémité antérieure du collatéral droit, a été déplacé dans sa cinquième travée à une date récente.

  • Période(s)
    • Principale : 2e moitié 19e siècle
  • Lieu d'exécution
    Commune : Oloron-Sainte-Marie
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Hum Jean-Baptiste , dit(e) Hum-Sentouré
      Hum Jean-Baptiste

      Marbrier à Oloron-Sainte-Marie, né en 1826 et mort en 1893 ; fonde en 1852 une entreprise de marbrerie d'art spécialisée dans "les monuments funéraires, caveaux, chapelles, autels, appuis de communion, fonts baptismaux, chaires à prêcher, bénitiers...". Rayonnant dans tout le Sud-Ouest, mais aussi en Espagne et en Amérique, elle était réputée pour la qualité de ses marbres (blanc de Carrare, rose de Moncal, rosé d'Oréal, vert "Henri IV", rouge, rose et brèche basques). A la mort du fondateur en 1893, lui succède son fils Jean-Baptiste (1859-1929), né de Marie Anne Francine Lichets (1838-1914), époux de Marie Julie Mondine (1862-1899) et père de Jean-Baptiste Michel (1888-1918), aussi marbrier.

      Nombreuses œuvres de Jean-Baptiste père et fils conservées dans les Pyrénées-Atlantiques : Eaux-Bonnes (1879), Aramits (1885), Cescau (1896), Castétis (vers 1897), Noarrieu (vers 1897), Carresse (1899), Saint-Martin de Biarritz (1899), Laruns (1899), Bruges (1905), Bergouey, Rébénacq, Goès (vers 1900), Bedous, Osse-en-Aspe ; plusieurs monuments aux morts. La marbrerie Hum-Sentouré est toujours active à Oloron.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      marbrier (incertitude)

Fonts en marbre blanc des Pyrénées, en deux éléments : une base rectangulaire et un pied ovale monolithes, une cuve circulaire. Intérieur de la cuve divisé en deux bassins semi-circulaires, l'un destiné à l’administration du baptême, l'autre au rangement des saintes huiles. La cuve était initialement protégée par un couvercle en deux parties articulées sur charnières, aujourd’hui remplacé par un couvercle de cuivre en un seul élément, en forme de dôme.

  • Catégories
    marbrerie, sculpture, dinanderie
  • Structures
    • plan, carré, ovale
  • Matériaux
    • marbre uni, blanc, en plusieurs éléments mouluré, décor en bas relief, décor dans la masse
    • cuivre, martelé
  • Mesures
    • h : 96 (hauteur totale actuelle)
    • d : 90 (diamètre de la cuve)
    • la : 15 (largeur de la base)
  • Iconographies
    • ornementation, feuille d'acanthe, roseau, arum, cannelure, feston, perle
  • Précision représentations

    Décor en relief dans la masse : frises de feuilles d'acanthe et de perles en chapelet sur le pied, roseaux et feuilles d'arum sur le culot de la cuve, cannelures à son sommet, bord de la cuve festonné.

  • État de conservation
    • mauvais état
    • manque
    • partie remplacée
  • Précision état de conservation

    Le marbre est fendu verticalement sur toute la hauteur des fonts ; le couvercle d’origine a été remplacé.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Bibliographie

  • MAISONNAVE Jean-Philippe. Architecture religieuse dans les Pyrénées-Atlantiques, 1800-1940. Rapport de l'enquête d'inventaire menée entre 1988 et 1991.

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine
    p. 145-146
Date d'enquête 2019 ; Dernière mise à jour en 2020
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Université de Pau et des Pays de l'Adour
Édifice
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste-Notre-Dame-des-Infirmes

Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste-Notre-Dame-des-Infirmes

Commune : Eaux-Bonnes
Adresse : place de l' Église