Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fontaine de la Prétintaille ou du Gouvernement

Dossier IA17000103 réalisé en 1990

Fiche

Appellationsdite fontaine de la Prétintaille ou du Gouvernement
Dénominationsfontaine
Aire d'étude et cantonRochelle centre (La) - Rochelle (La)
AdresseCommune : La Rochelle
Adresse : rue
Albert 1er
Cadastre : 1976 AL 180

Adossée au mur de l'actuel museum, cette fontaine s'appelait de la Guinguette, de la Prétintaille, puis du Gouvernement (du nom de l'hôtel sur lequel elle s'appuyait) ; à l'origine, peut-être au 15e siècle, ce n'était qu'un simple regard dans la canalisation venant de Lafond. En 1704, on y mit pompe et robinets, puis, comme elle avançait sur la rue, elle fut reconstruite en 1714. Les dernières traces de l'axe de sa brimbale viennent de disparaître.

Période(s)Principale : 1er quart 18e siècle
Dates1714, daté par source, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu
Murscalcaire
pierre de taille
État de conservationdétruit
Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • Fontaine de la Prétintaille qui n'estoit qu'un regard ou l'on mit des pompes et robinets en 1704 : elle est batie toute simple c'est la meilleure dela ville. On a mis le corps de la fontaine qui est élevé au dessus durés de chaussée en 1714 dans la cour de Mr de la Tramblaye qui est une belle maison bâtie au commencement du 18è siècle sur les desseins du Sr Masse : c'est ou logeoit Mr De St Morice, commandant de La Rochelle en 1718. Cette fontaine est la première ou passe les tuyaux et aqueducs qui sont conduit par un canal creusé dans la banche. Depuis le faubourg de la fond, ou il y un regard et la source est au nord du faubourd dela fond environ a 1200 toises du centre de La Rochelle. Ces eaux se rassemblent de divers endroits dans le jardin du Sr ou il y a deux regards, ou on prétend que les sources sont beaucoup plus loin et viennent : on y fit de considérables réparations du tems de Mr Colbert du Terron en 1672 : on ne boit presque point d'autres eaux a la Rochelle que celle qui vient de ces fontaines : la plus part des puits estant d'eau salée et les autres mâtes ou fades et quantité de mauvais egouste. Il y a pourtant plusieurs bons puits dans la partie haute dela Rochelle, surtout au quartier de la paroisse de Notre Dame BB au plan dont on peut voir en cas de nécessité plus des trois quart des puits de cette ville, on en tire l'eau avec des pompes ce qui n'est pas commun aux autres villes du Royaume, c'est une très grande comodité pour l'usage du public ; mais aux endroits que les puits ont plus de 30 pieds de profondeur au dessous durés de chaussée, on ne peut pas se servir depompes a cause de la respiration de l'air qui n'élève « comunement » que 25 pieds et au dessus elle est trop forcée : il y auroit une autre fontaine a l'endroit marqué 75 au plan, qui venoit du bourg de Périgny ou les eaux sont très bonnes, mais l'on avoit négligé l'entretien des tuyaux qui ne couloient plus en 1689 que l'on remonta la tourette et le bassin pour se servir des matériaux pour les nouvelles fortifications.

    MASSE, Recueil de plans de La Rochelle : table relative au plan de la feuille 19 (feuille 31, 72).

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.M. La Rochelle. Reg. Délibérations Conseil municipal 10 septembre 1834 à 6 juillet 1837 : 10 mars 1836, Projet de déplacement de la fontaine du Gouvernement, existant dans le mur de clôture de la cour de la maison de la Rade et qui est serait transportée dans le panneau à droite de la grille d'entrée du jardin botanique, un devis doit être réalisé par M. Brossard, architecte de la ville.

  • A.M. La Rochelle. Reg. Délibérations Conseil municipal 10 septembre 1834 à 6 juillet 1837. 18 février 1836, rapport de M. Callot sur les fontaines : f. 85a, construite sans doute vers 1700, au moment où l'on projeta les casernes, achevée en 1706, elle était peu élevée, couverte, s'appuyait contre un mur et gênait la circulation dans la rue Dauphine. F. 88, le 20 octobre 1712 le corps de ville décida de déplacer la fontaine, Mr de La Tremblaye Jouy donna 6 pieds d'entrée dans sa cour pour son installation à condition de pouvoir ouvrir un tuyau sur cette fontaine ; cette fontaine fut refaite par Henry David et M. Deyssantier, maire, en profita pour faire conduire dans son hôtel, en face, l'eau qui en tombait et se perdait.

  • B.M. La Rochelle : Ms 60. MASSE, Claude, Histoire abrégée de La Rochelle relative à ses fortifications, à ses édifices publiques... XVIIIe siècle, f° 113.

Documents figurés
  • Fontaines de la Rochelle en l'estat qu'elles étaient en 1713. Feuille 68. 1724. Claude Masse.

    Service historique de la Défense, Vincennes : Recueil des plans de La Rochelle, Ms 504 F°131 G
Bibliographie
  • Béraud, Rémi. Petite encyclopédie monumentale et historique de La Rochelle. La Rochelle : Editions Rupella, 1981, ill.

    p. 80
  • COUTANT, père Bernard, La Rochelle. Rue Albert 1er, l'Oratoire, la cour des Grolles, le Muséum, la place des Casernes Fénelon, la Providence, le collège technique, Fontevrault, les Puits Doux, l'Hôtel de Police. Cahier n°7. La Rochelle : l'auteur, 1978, p. 57.

    p. 57
  • MASSE, Claude, Recueil des plans de La Rochelle. [1724]. Bibl. Génie : Ms 504 F°131 G. La Rochelle : Editions Rupella, 1979. Table en forme de mémoire relative au plan de la feuille 19 [en réalité 23], feuille 31 [72].

  • Vaux de Foletier, François de. La Rochelle d'autrefois et d'à présent. La Rochelle : F. Pijollet, 1923.

    p. 128
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Mailles Dominique