Dossier d’œuvre architecture IA24001254 | Réalisé par ;
Provost Marion (Contributeur)
Provost Marion

Mission temporaire de reprise des données de l'étude du canton de Montpon-Ménestérol en 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
  • inventaire topographique
Ferme
Copyright
  • (c) Conseil départemental de la Dordogne
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Montpon-Ménestérol - Montpon-Ménestérol
  • Commune Ménesplet
  • Lieu-dit La Lande
  • Cadastre 1989 G2 726-727

La carte de Belleyme, levée dans la seconde moitié du 18e siècle en Périgord, figure un hameau au lieu-dit "la Lande". L'endroit est environné d'un ruisseau et entouré de vastes parcelles de vigne et de forêt.

Non figurée sur le plan cadastral ancien, cette ferme a selon toute vraisemblance été construite après 1843 et avant 1895, date d'édification de la grange-étable, d'après la date portée. L'ancienne grange-étable attenante à l'habitation a été transformée en chai lorsque la nouvelle grange a été édifiée. Le pressoir et la cuve actuels sont en béton et ont été réalisés en 1940.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
    • Principale : 4e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1895, porte la date

Le hameau de la Lande se tient à un peu plus de deux kilomètres au sud du bourg, il est environné de parcelles cultivées ou couvertes par la forêt et d'étangs. Les murs-pignons nord-ouest des bâtiments composant la ferme donnent sur la route. Un même édifice incluant le logis et le chai est placé face à la grange-étable, de l'autre côté de la cour.

Les deux bâtiments présentent un plan rectangulaire allongé. Les murs sont en moellon de calcaire couverts d'un enduit rose, tandis que l'encadrement des baies, les jambes et les chaînes d'angle sont construits en pierre de taille. Les toits sont à longs pans ; les murs-pignons sont couverts par les pannes débordantes du toit. La partie habitée est couverte en tuile creuse mécanique, le chai est protégé par un toit de tuile creuse, celui de la grange-étable par de la tuile mécanique. L'habitation comporte un mur-pignon aveugle qui donne sur la rue ; la façade principale tournée vers le sud-ouest compte quatre travées. L'ensemble des ouvertures du rez-de-chaussée et du surcroît sont rectangulaires. Le chai s'en distingue par la présence d'une grande porte-charretière environnée d'un accès piéton. Il est également pourvu de deux niveaux.

La façade principale de la grange-étable à deux niveaux délimités extérieurement par un cordon, comporte trois travées régies par une symétrie axiale : trois larges portes en arc segmentaire se tiennent au centre (surmontée par une ouverture de même profil et dimensions) et à chaque extrémité. Deux fenêtres disposées l'une au-dessus de l'autre sont ouvertes de part et d'autre de la travée centrale.

  • Murs
    • moellon enduit
    • pierre de taille
  • Toits
    tuile creuse, tuile creuse mécanique
  • Étages
    comble à surcroît
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
  • Typologies
    ferme-bloc linéaire
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents figurés

  • Carte de Belleyme, planche n°21, 1762-1783.

  • Plan cadastral napoléonien de Ménesplet, 1843. Section Lalande, feuille G2.

    Archives départementales de la Dordogne : 3 P 3 2922
  • IGN. Carte topographique de la France à 1/50 000 : Montpon-Ménestérol. Série orange, feuille 1735. 2e éd., Paris, IGN, cop. 1981.

Date d'enquête 2010 ; Date(s) de rédaction 2018
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Conseil départemental de la Dordogne
Provost Marion
Provost Marion

Mission temporaire de reprise des données de l'étude du canton de Montpon-Ménestérol en 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers