Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA23001944 réalisé en 2010

Fiche

  • Vue d'ensemble de la ferme.
    Vue d'ensemble de la ferme.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • logis
    • grange
    • étable
    • remise
    • porcherie
    • poulailler
    • pigeonnier
    • puits
    • fontaine
Parties constituantes non étudiéeslogis, grange, étable, remise, porcherie, poulailler, pigeonnier, puits, fontaine
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Pays Dunois - Dun-le-Palestel
AdresseCommune : Villard
Lieu-dit : la Quénière
Adresse : 15 Cadastre : 2008 B 101, 102

La ferme date de la deuxième moitié du 19e siècle et aurait été construite à la demande d'un juge de paix, Mr A.GAUVIN, propriétaire de la ferme pendant plusieurs années. Selon la tradition orale, la maison de métayer aurait été construite autour de 1850, ce que semble confirmer la date "1854" portée sur le puits accolé à la maison, tandis que le logis principal aurait été construit dans les années 1870 comme semble également le confirmer la date "1877" portée sur le linteau de la porte d'entrée.

Cette ferme a été construite peu de temps après les deux autres fermes qui constituaient alors le village de La Quénière (aujourd'hui les fermes situées au n°1 et au n°16). Selon la tradition orale, c'est pour se démarquer des deux autres constructions, qui comprenaient un étage et une cave, que Mr GAUVIN aurait décidé de construire un logis sans cave et avec de petites ouvertures semi-circulaires. Dans la deuxième moitié du 20e siècle, la grange simple (ou remise) qui se situe dans le même bâtiment que le poulailler et la porcherie, a été rehaussée en parpaings de béton, formant une lucarne rampante de grande dimension.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle , porte la date
Secondaire : 2e moitié 20e siècle , daté par tradition orale
Dates1854, porte la date
1877, porte la date
Auteur(s)Personnalité : Gauvin A. commanditaire attribution par source

Située au village de La Quenière, au bord de la départementale 5 qui relie Dun-le-Palestel au bourg de Villard, la ferme se compose de plusieurs bâtiments. Elle comprend un logis, une grange-étable et une maison de métayer accolés et, perpendiculairement à cet ensemble, un bâtiment avec un poulailler, une grange ou remise et une porcherie. Le logis, de plan rectangulaire, est un bâtiment de deux niveaux et trois travées. Couvert d´un toit à croupe en ardoise surmonté de deux souches de cheminée en brique, il est couronné d´une corniche en pierre taillée en doucine et marqué par des chaînages d´angle en pierre de taille. Ses façades et son pignon sud-ouest sont totalement enduits. Les façades nord-ouest et sud-est présentent au rez-de-chaussée une porte, protégée par un petit auvent en bois, flanquée par deux fenêtres avec encadrements en pierre de taille et trois baies en demi-cercle de petite dimension à l´étage. Le linteau de la porte de la façade sud-est du logis porte une date qui semble être "1877". L´évacuation d´une pierre d´évier est encore visible sur la façade sud-est. Le pignon sud-ouest compte deux travées identiques à celles des façades. Accolée au pignon nord-est du logis, la grange-étable est un bâtiment de plan rectangulaire, couvert d´un toit à longs pans en tuile mécanique. Un auvent en bois s´appuie contre la façade nord-ouest et sert actuellement de bûcher (couvert en tôle nervurée). La façade sud-est de la grange-étable, partiellement enduite, présente deux portes de grange et deux portes d´étable. Les deux portes de grange sont surmontées d´un linteau rustique en bois tandis que les deux portes d´étable présentent des jambages en brique et des linteaux en fer. Au-dessus de l'une des deux portes d´étable sont visibles plusieurs trous de pigeonnier en bois. La maison de métayer est accolée au pignon nord-est de la grange-étable. Couverte d´un toit à longs pans en tuile mécanique surmonté d´une souche de cheminée en brique, elle est construite en moellon de granite partiellement enduit et s´élève sur deux niveaux. La façade sud-est comporte une fenêtre au rez-de-chaussée avec jambages et linteau en arc segmentaire en brique. Le pignon nord-est comporte deux fenêtres à chaque niveau, avec jambages et linteau en arc segmentaire en brique, tandis que la façade nord-ouest ne comporte qu'une porte à imposte. Dans la cour de la ferme, devant la façade sud-est de la grange-étable, se trouve un puits circulaire de grande taille. Sa margelle est constituée de deux blocs de granite monolithes circulaires posés l´un sur l´autre. Le bloc de granite inférieur porte une inscription : "A.GAUVIN 1854". De l´autre côté de la cour, se trouve également une fontaine. De facture récente, elle a été construite en béton et présente une fontaine de section carrée et un bassin circulaire. Le bâtiment qui abrite le poulailler, la porcherie et la grange simple (ou remise) est un bâtiment de plan rectangulaire construit en moellon de schiste et de granite partiellement enduit. La grange (ou remise) a été rehaussée au 20e siècle en parpaing de béton formant une lucarne rampante de grande dimension dans le toit qui la couvrait à l´origine.

Mursgranite moellon enduit
granite moellon enduit partiel
brique pierre de taille
schiste moellon enduit partiel
bois
brique enduit
béton parpaing de béton
Toitardoise, tuile mécanique, tôle nervurée, tuile plate
Plansplan rectangulaire régulier
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
croupe
Typologiesferme en éléments dissociés : logis à un étage
État de conservationinégal suivant les parties
Représentationschronogramme monogramme
Précision représentations

Inscription concernant la date : "1877" sur le linteau de la porte de la façade sud-est du logis.

Inscription concernant l'auteur et la date : "A.GAUVIN 1854" sur le puits de la cour.

Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse - Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.