Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA79009896 réalisé en 2019

Fiche

Parties constituantes non étudiéespuits, étable, grange
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté d'agglomération du Niortais - Prahecq
AdresseCommune : Juscorps
Lieu-dit : Biaroue
Adresse : 1700 Route de
Brûlain
Cadastre : 1834 B 451 à 463 ; 2018 ZD 37, 38, 39, 40, 46

Cette ferme figure sur le cadastre napoléonien de 1834, elle pourrait dater du 18e siècle comme l'atteste la modénature des cheminées du logis. Le puits figure également sur le cadastre de 1834. Situé sur le domaine public, il s'agit probablement d'un puits communal.

D'après l'état de section du cadastre napoléonien de 1834, cet ensemble regroupait six logis, probablement un logis principal des logements de manouvrier. Au nord, deux logis ont été convertis en écurie en 1885 et un troisième a été agrandi successivement en 1886 et en 1889. A l'ouest, un logement de manouvrier présent sur le cadastre de 1834 a été transformé en bâtiment agricole en 1888 ; il est aujourd'hui disparu. Deux autres logis étaient situés au sud de la cour, l'un en état de ruine en 1885, il a disparu, le second a été agrandi en 1887 et en 1910.

Selon la tradition orale, le linteau sculpté d'un décor de coquille présent sur la travée centrale du bâtiment nord proviendrait de l'église paroissiale de Saint-Romans-des-Champs démantelée à la Révolution française. Il a été intégré à l'édifice lors des travaux récents. Auparavant, il était dans la cour d'une ferme sur la commune de Saint-Romans-des-Champs.

Remploi provenant deCommune : Saint-Romans-des-Champs
Période(s)Principale : 18e siècle , (?)
Secondaire : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle , daté par source
Dates1885, daté par source
1888, daté par source

Cette ferme de plan rectangulaire est organisée autour d'une cour. A l'entrée, se trouve un puits communal et une auge d'abreuvement.

Le logis au Nord est construit en moellon de calcaire, recouvert d'un enduit. La façade principale est orientée au Sud. Le rez-de-chaussée est éclairé par quatre baies et percé par quatre portes en arc surbaissé. La porte centrale est surmontée d'un linteau sculpté, en remploi, présentant un décor de coquille accostée de fleurs. L'étage en surcroît est ajouré de quatre baies : trois à arc surbaissé et une rectangulaire. Dans la partie Ouest du logis, deux pierres d’évier saillantes ont été conservées. A l'intérieur, une cheminée dont la hotte est surmontée d'une corniche moulurée a été conservée.

Au sud, le logis et la grange-étable sont construits en blocage de moellon équarri. S'ouvrant au sud, le logis est éclairé par une baie rectangulaire et un oculus. Il a conservé deux corbeaux moulurés d'une cheminée. La façade Sud de l'étable est percée de trois portes aujourd'hui comblée. Huit trous de boulin indiquent la présence d'un pigeonnier. La grange est surmontée d'un grenier dont l'accès se fait par une baie fenière.

Dans un champ à proximité de cette ferme, se trouve un abreuvoir rectangulaire, appelé localement "timbre" portant la mention de son propriétaire et la date de "1835".

Murscalcaire moellon
Toittuile creuse
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesétage en surcroît
Couverturestoit à longs pans
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Niort Agglo (c) Niort Agglo - Chemin Mathilde
Chemin Mathilde

Chargée de mission, Communauté d'agglomération du Niortais depuis 2018


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.