Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA23001949 réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiéesgrange, étable
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Pays Dunois - Dun-le-Palestel
AdresseCommune : Villard
Lieu-dit : la Quénière
Adresse : 16
Cadastre : 2008 B 48, 50, 1228, 1231, 1232

La ferme, dont le logis est de type dit retour de migrant, a été construite vers 1900 par Mr GUILLON, tailleur de pierre creusois, à son retour de Paris où il travaillait sur les chantiers avec l´un de ses frères. Mr GUILLON a également réalisé l´escalier en granite qui se trouve à l'intérieur de la maison.

Période(s)Principale : limite 19e siècle 20e siècle , daté par tradition orale
Auteur(s)Auteur : Guillon tailleur de pierre attribution par tradition orale

La ferme, située au village de La Quénière, le long de la route qui relie la D5 à la D44, comprend un logis de type dit retour de migrant, une grange-étable accolée au logis et une grange-étable dissociée. Le logis, de type dit retour de migrant, est un bâtiment de plan rectangulaire couvert d´un toit à longs pans en ardoise surmonté de deux souches de cheminée en brique. Il compte trois travées et s´élève sur deux niveaux. Toutes les ouvertures présentent des jambages harpés et des linteaux droits en pierre de taille (granite), à l´exception du linteau de la porte d´entrée de la façade est dont la partie inférieure est taillée en arc segmentaire (épousant ainsi la forme de la porte) et dont la partie supérieure comporte une partie saillante surmontée de deux volutes. Les façades est et ouest, enduites, sont marquées par des chaînages d´angle en pierre de taille et couronnées d´une corniche en doucine en granite. Sur chacune des deux façades, un bandeau saillant en pierre de taille marque la séparation entre le rez-de-chaussée et l´étage tandis qu'un bandeau plus large couronne l´étage et fait la jonction avec la corniche. A l´intérieur, dans le couloir d´entrée du logis, un escalier en granite, réalisé par Mr GUILLON, permet l'accès à l´étage. L´escalier est constitué de marches monolithes fixées dans le mur. Le sol du couloir (rez-de-chaussée) a conservé son dallage de granite. La grange-étable, accolée au pignon nord du logis, est un bâtiment de plan rectangulaire construit en moellon de granite. Son toit à longs pans en tuile plate se trouve sous la même ligne faîtière que celui du logis mais présente une pente plus importante. La façade est, couronnée d´une corniche en doucine en granite, compte deux portes d´étable avec encadrements harpés en granite et deux portes de grange avec linteaux rustiques en bois. La façade ouest compte six ouvertures dont deux au nord avec encadrements en brique et quatre au sud avec encadrements harpés en granite. L´une des ouvertures sud comporte un croisillon monolithe, chanfreiné dans sa partie inférieure. Le pignon nord ne présente qu'une ouverture tandis qu'un auvent s´appuie sur ce même pignon. Au nord-ouest de cet ensemble se trouve une deuxième grange-étable, dissociée. Il semblerait que cette dernière ait été construite en deux temps ou qu'elle comprenait à l´origine deux bâtiments distincts. En effet, la partie ouest de la grange-étable présente une corniche en brique et des ouvertures avec encadrements en brique tandis que la partie est présente une corniche en doucine en granite et des ouvertures avec encadrements en pierre de taille (granite). Le pignon ouest est ouvert par une large porte d´étable surmontée d´un linteau rustique en bois. L´ensemble de la grange-étable est couvert d´un toit à deux pans en tuile mécanique. La ferme comporte également une extension accolée au pignon sud du logis et de nombreux bâtiments agricoles. Dans la cour et le jardin, sont conservés respectivement un pressoir à huile et un pressoir à pommes. Le pressoir à pommes, en granite, se compose d'une meule gisante et d'une meule courante, dressée sur la meule gisante. Il était actionné par un âne. Le pressoir à huile, monolithe, a été taillé dans du granite de Saint-Laurent. Le fond du pressoir est sculpté de rigoles qui permettaient d'évacuer l'huile vers l'extérieur (le fond du pressoir est percé d'un trou).

Mursgranite moellon enduit
granite pierre de taille
brique
bois
Toittuile plate, ardoise
Plansplan rectangulaire régulier
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
Typologiesferme avec bâtiments accolés et maison de type dit retour de migrant
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse - Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.