Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Conseil départemental de la Gironde

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
  • Hydrographies la Gironde
  • Commune Saint-Vivien-de-Médoc
  • Lieu-dit la Fosse
  • Cadastre 1833 B 146-158  ; 2014 B1 207 à 210
  • Dénominations
    ferme
  • Parties constituantes non étudiées
    grange, étable à vaches, volière, puits, écurie, abreuvoir, serre, hangar agricole, installation aquicole, vanne

Un bâtiment figure à cet emplacement sur le plan cadastral de 1833 au lieu-dit La Fosse. Il correspond à l'étable-grange dont le pignon sud-est porte la date 1828. Les autres bâtiments sont construits dans la 2e moitié du 19e siècle ; la maison d'habitation porte la date 1951.

En 1874, le domaine appartient à M. Lagrolet et produit 1000 hectolitres de blé et 5 tonneaux de vin. Sur les 425 ha de la propriété, 20 ha sont consacrés à la vigne ; 75 ha de marais salants ont été transformés en pêcheries, avec l'aménagement de 11 bassins ; 5 ha sont consacrés aux bois de chênes et le reste du domaine aux terres labourables et aux prés.

Les bassins de pisciculture ont aussi été utilisés pour les naissains d'huîtres.

Aujourd'hui la propriété, d'une superficie de 110 ha, produit blé, tournesol et fraises.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 19e siècle
    • Principale : 2e moitié 19e siècle
    • Principale : 3e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1828, porte la date
    • 1951, porte la date

Les bâtiments sont disposés autour d'une cour rectangulaire. Le noyau le plus ancien est constitué par l'étable-grange au nord-est : elle est composée d'une vaste étable complétée au nord par une partie en appentis reposant sur de massifs piliers en pierre de taille. Un fenil en surcroît permet le stockage du fourrage. Dans le prolongement, des logements avec des pièces dotées de cheminées en pierre complètent l'ensemble. La baie en plein-cintre ouverte sur le pignon sud-est de l'étable porte la date LE 21 JER 1828.

Au nord-ouest, dans le même alignement, se trouve la maison d'habitation ajoutée dans les années 1950 comme l'indique la table décorative, ornée d'un épi de blé et de la date 1951, insérée sur le pignon sud de la façade. Elle s'organise selon un plan en L et avec un étage carré.

Les autres bâtiments qui délimitent la cour abritent au nord-ouest des logements secondaires avec toiture débordante formant auvent, au sud-ouest un vaste hangar et une écurie. Au sud-est, se trouvent une serre, un abreuvoir et les vestiges d'un bassin à poissons, doté d'une vanne pour réguler le niveau de l'eau.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
    • béton parpaing de béton
  • Toits
    tuile creuse, tuile mécanique
  • Étages
    1 étage carré, en rez-de-chaussée, comble à surcroît
  • Couvrements
  • Couvertures
    • toit à longs pans croupe
    • toit à deux pans noue
  • Escaliers
    • escalier de distribution extérieur : escalier droit
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • blé
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • AD Gironde, SP 1073 : Domaine maritime, 1878-1904.

Bibliographie

  • FERET Edouard. Statistique générale du département de la Gironde : Classification des vins, quantités récoltées par chaque propriétaire et prix de vente 1874. Dessins. Eugène Vergez. Bordeaux : Féret, 1874.

    551-557

Annexes

  • Documentation complémentaire
  • Documentation sur les pêcheries
Date d'enquête 2012 ; Dernière mise à jour en 2014
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Conseil départemental de la Gironde