Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA79000835 réalisé en 2000

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, logement, grange, étable, écurie, hangar agricole, séchoir, porcherie, poulailler, four, buanderie, puits
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCelles-sur-Belle - Celles-sur-Belle
AdresseCommune : Vitré
Cadastre : 1816 A 708, 709 ; 1949 A1 71, 72

Le logis a été bâti à la fin du 18e siècle : le linteau de la porte de la façade postérieure porte l'inscription L. D. an II. Le logement a probablement été agrandi d'une travée vers l'est avant 1816, année de l'établissement de l'ancien plan cadastral ; le logement est alors imposé pour onze ouvertures. D'après les propriétaires actuels le propriétaire de la tuilerie de Vitré demeurait dans cette ferme et le hangar au sud-ouest attenant à une écurie était un séchoir à tuiles ; le cheval pour le transport des marchandises était logé dans l'écurie attenante. Ce hangar et l'écurie sont déjà figurés sur l'ancien plan cadastral. Pendant une partie du 19e siècle, cette propriété a appartenu à la famille Montazeau, une famille de tuiliers (Louis Montazeau, avant 1817-1860 ; puis Pierre-Alix Montazeau). En 1860, l'ensemble est imposé pour un portail et dix-sept ouvertures (on a probablement bâti un second logis). Elle a été vendue vers 1883 à Alphonse Vallet, demeurant à Saint-Jean-de-Liversay en Charente-Maritime. C'est lui qui a fait démolir le four à tuile matérialisé sur l'ancien plan cadastral sur la parcelle A 549, proche le lieu-dit la Tuilerie, et fait bâtir une petite maison sur la parcelle 548.

Période(s)Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Dates1794, porte la date, daté par source, daté par tradition orale

La façade du logement principal, à l'origine au nord, a deux travées et se présente sur le mur gouttereau. Cette façade était déjà régulière et l'ancienne façade principale est devenue ordonnancée par l'adjonction d'une travée à l'est dont on voit bien le collage sur l'élévation sud. Le comble à surcroît est haut et éclairé par de petites baies. De part et d'autre de la baie de droite on remarque deux trous de pigeonnier avec leur pierre d'appui. Ce logis fait face au logement secondaire dont le partie ouest est occupée par le four-buanderie. La pierre d'évier, placée à droite de la fenêtre de droite, est surmontée d'une grosse pierre en contrepoids percée d'une baie rectangulaire. L'oculus sur la façade sud a sans doute été ajouté au 19e siècle.

Murscalcaire
enduit
moellon
Toittuile creuse
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
croupe
Typologiesferme à bâtiments disjoints ; logement à façade en gouttereau ; deux travées ; grange à façade en gouttereau
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Deux-Sèvres. 3 P 30 Vitré. Etat des sections et matrices.

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Liège Aurélie - Pon Charlotte