Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA24004090 réalisé en 2013

Fiche

Parties constituantes non étudiéescabane, grange, étable, chai, porcherie, poulailler, remise agricole
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVallée de la Vézère - Montignac
AdresseCommune : Thonac
Lieu-dit : la Pagésie
Cadastre : 1813 B 86 ; 2019 0B 259

Le bâtiment principal de la ferme remonte à la toute fin du XVe ou au début du XVIe siècle : la porte d'entrée, à ébrasement en chanfrein droit et au linteau marqué en son centre par une petite accolade, date de cette période. Il a ensuite été agrandi vers l'est, comme l'indique des raccords dans la maçonnerie (les anciennes chaînes d'angle du bâtiment primitif en place), peut-être dans le courant du XVIIIe siècle, par la construction d'une grange-étable placée exactement au même alignement. C'est l'état que délivre (en plan-masse) le plan cadastral de 1813. Entre-temps, la carte de Belleyme levée en 1768 indique qu'à cette époque "la Pagézie" est un village relativement important, limitrophe d'une grande zone viticole. Toutefois, en 1813, la ferme qui appartient à Guillaume Martin est plutôt environnée de parcelles en friche ou de terres labourables. Une campagne de travaux dut intervenir en 1851, date portée sur le linteau de la porte du XVe-XVIe siècle. A la fin du XIXe siècle, le petit bâtiment de plan carré situé au sud-ouest de la maison, visible sur le plan cadastral ancien, est rasé pour permettre l'agrandissement de celle-ci de ce côté.

Période(s)Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates1851, porte la date

De plan en L, le bâtiment principal est composé de deux corps de logis de hauteur différente : celui de l'est, qui repose sur un étage de soubassement faisant office de cave, comprend un rez-de-chaussée et un étage carré ; le corps de logis ouest ne comprend qu'un rez-de-chaussée. Les deux sont construits en moellon pour les murs et en pierre de taille pour les parties vives (chaînes d'angle, portes et fenêtres). Certaines baies sont à chanfrein droit, tandis que les grandes fenêtres sont à linteau délardé en arc segmentaire ou à linteau droit et feuillure pour accueillir des volets extérieurs. L'ensemble de la couverture, refaite récemment, est en tuile plate.

Murscalcaire moellon
calcaire pierre de taille
Toittuile plate
Couverturestoit à longs pans
toit à longs pans croupe
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Carte de la Guyenne par Belleyme. Reproduction en fac-similé de l'édition du XVIIIe siècle conservée à l'Institut géographique national, par Pierre de Belleyme, IGN.

    Planche n° 23 levée en 1768, publiée entre 1785 et 1789 Archives départementales de la Dordogne, Périgueux : 1 Fi 2 Dordogne 0013
  • Plan cadastral ancien de la commune de Thonac, 1813.

    Section B Archives départementales de la Dordogne, Périgueux : 3 P3 6119 à 3 P 3 6125
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Pagazani Xavier