Copyright
  • (c) Conseil départemental de la Dordogne
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Montpon-Ménestérol - Montpon-Ménestérol
  • Commune Eygurande-et-Gardedeuil
  • Lieu-dit Fonblanche
  • Cadastre 1999 WB 4, 5, 6
  • Dénominations
    ferme
  • Parties constituantes non étudiées
    grange, étable, hangar agricole, chai, poulailler, porcherie

La carte de Belleyme représente, au lieu-dit Fonblanche, une simple ferme entourée d'étangs, de bois et d'une parcelle de vigne. Quant au plan cadastral napoléonien, il montre une bâtisse à proximité, mais la parcelle n'apparaît pas encore bâtie. La ferme a vraisemblablement été construite à partir du milieu du 19e siècle. La grange et l'étable ont été restaurées avec du parpaing de ciment dans les années 1920-1930.

  • Période(s)
    • Principale : milieu 19e siècle
    • Secondaire : 1ère moitié 20e siècle

Cette ferme est située dans le hameau de Fonblanche, implanté au sommet d'une colline, à 3 km au nord-ouest du bourg d'Eygurande-et-Gardedeuil. Elle regroupe sous le même toit le logis, un hangar (dont la partie arrière est occupée par de petites étables) et la grange-étable.

La façade principale du logis, orientée sud-est, se distingue par le soin apporté à sa construction en pierre de taille de moyen appareil. Ce matériau est réservé aux chaînages d'angle dans le reste de l'édifice, dont les maçonneries sont faites de brique. On accède au logis grâce à une porte placée à gauche ; deux fenêtres rectangulaires complètent les percements qui éclairent la pièce principale. Un cordon sépare le rez-de-chaussée du comble à surcroît, lui-même sommé d'une corniche. Le second niveau est doté de petites baies en plein cintre au linteau monolithe, dont l'une a conservé son contrevent. Elles sont disposées dans l'axe des ouvertures du rez-de-chaussée. Un toit à longs pans en tuile creuse couvre l'ensemble de l'édifice. L'habitation se compose d'un couloir distribuant une pièce à vivre et une chambre aménagée à l'arrière, dans l'ancien chai.

Dans le hangar jouxtant le logis, le mur qui sépare les deux espaces n'est pas recouvert d'enduit. La maçonnerie se compose de longues briques ; un rang de trous de boulins est visible à mi-hauteur. Le mur de briques qui ferme le mur pignon comporte, sous l'entrait de la ferme-maîtresse, une assise posée de champ et en oblique.

La grange, dont une partie du toit s'est effondrée, a été restaurée en parpaing de mâchefer.

Notons qu'une autre ferme est construite dans le prolongement de celle étudiée, à environ 1,5 m de distance (au nord-est), en léger retrait. La façade de son logis, bien que plus longue et faite de matériaux différents, adopte des caractéristiques similaires.

  • Murs
    • brique enduit partiel
    • moyen appareil enduit partiel
    • ciment parpaing de béton
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    comble à surcroît
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Typologies
    ferme bloc allongée
  • État de conservation
    mauvais état
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents figurés

  • Carte de Belleyme, planche n°21, 1762-1783.

  • Plan cadastral napoléonien d'Eygurande-et-Gardedeuil. Dessin et encre sur papier, 1844. Section Fonblanche, feuille I2.

    Archives départementales de la Dordogne : 3 P 3 1845
  • IGN. Carte topographique de la France à 1/50 000 : Montpon-Ménestérol. Série orange, feuille 1735. 2e éd., Paris, IGN, cop. 1981.

Date d'enquête 2010 ; Dernière mise à jour en 2018
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Conseil départemental de la Dordogne