Dossier IA86010550 | Réalisé par
Dujardin Véronique (Rédacteur)
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Ferme
Auteur
Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Archives départementales de la Vienne

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Arrondissement de Montmorillon - Montmorillon
  • Commune Jouhet
  • Lieu-dit la Vigerie
  • Adresse
  • Cadastre 1840 D2 394  ; 2016 D2 381
  • Dénominations
    ferme
  • Parties constituantes non étudiées
    cour, toit à porcs, grange, bergerie, puits, étang, four à pain

La Vigerie est citée comme fief de Pruniers à Pindray en 1493. Elle est mentionnée sur la carte de Cassini. Il ne semble subsister aucun vestige de cette période.

Les bâtiments de la ferme répartis autour d'une cour ouverte et les parcelles voisines jusqu'à l'étang situé au sud-est sont organisés aujourd'hui comme sur le plan cadastral de 1840 (D2 394 pour la ferme, 395 à 401 pour les parcelles non bâties et l'étang).

Le registre des augmentations et diminutions du cadastre indique démolition en 1870 puis la construction en 1871 d'une maison neuve sur la parcelle D2 394 par Aymer de la Chevalerie (propriétaire du château et du moulin de Pruniers à Pindray). Cette date est compatible avec l'architecture des bâtiments tels qu'ils apparaissent aujourd'hui.

La Vigerie est une ferme isolée, située à environ 1 km au sud-ouest du hameau de Rillé.

Les bâtiments s'organisent autour d'une cour ouverte.

Le logement est implanté à l'est de la cour. Sa façade occidentale comprend cinq ouvertures au rez-de-chaussée et trois dans l'étage de comble. La pierre d'évier est largement débordante à droite de la porte centrale.

La grande grange-étable, à façade sur le mur gouttereau sud, occupe le côté nord de la cour.

Au sud de la cour lui font face deux bâtiments. À gauche, couvert d'un toit à longs pans en tuile creuse, le bâtiment contenait l'ancien four à pain aujourd'hui détruit. En avant de ce bâtiment se trouve le puits à margelle circulaire équipé d'une pompe à bras. Une bergerie est adossée à l'ouest de ce bâtiment. Plusieurs portes conservent, au-dessus de leur linteau, une croix peinte à la chaux en signe de protection du bétail.

À l'ouest de la cour se trouve un hangar.

L'exutoire de l'étang rejoint par un fossé le ruisseau du Chambon, à environ 500 m vers le nord.

  • Murs
    • moellon enduit
  • Toits
    tuile creuse, tôle ondulée, tuile mécanique
  • Étages
    rez-de-chaussée, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Typologies
    ferme à bâtiments dispersés ; logement à 3 travées ; grange à façade en gouttereau ; croix peinte à la chaux
  • Techniques
    • peinture
  • Représentations
    • croix
  • Précision représentations

    Croix peinte à la chaux sur la porte d'une dépendance.

  • Statut de la propriété
    propriété privée

Bibliographie

  • RÉDET, Louis. Dictionnaire topographique du département de la Vienne [...], Paris : Imprimerie nationale, 1881. (Réédition Paris : J.-M. Williamson, 1989), 526 p.

    Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers : 914.463 RED
    p. 438

Documents figurés

  • Plan cadastral, plan d'assemblage et 28 feuilles, A. Joyaux Géomètre de première classe, Alagille géomètre secondaire, terminé en août 1840.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 4990-4998
Date d'enquête 2017 ; Dernière mise à jour en 2018
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers