Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, moulin à eau, actuellement maison

Dossier IA17043964 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesjardin, hangar, chai, étable
Dénominationsferme, maison
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde - Communauté de communes de Haute-Saintonge
AdresseCommune : Saint-Dizant-du-Gua
Lieu-dit : chez Colas-Renaud
Cadastre : 1832 A 534 à 544 ; 2009 AS 412

En 2000 était observée sur un mur du logis, en hauteur, une ouverture pouvant dater du 16e siècle, avec encadrement mouluré et appui saillant orné de motifs sculptés. L'endroit pourrait tenir son nom, "Chez-Colas-Renaud" de Nicolas Renaud, propriétaire du moulin, mentionné dans un acte notarié en 1799. Des bâtiments figurent à cet emplacement sur le plan cadastral de 1832. Ils appartiennent alors à Jean Genet, meunier à la Daugatrie et également propriétaire du moulin à eau du Sap. Ên 1843, le partage de ses biens mentionne "un ancien moulin à eau" Chez-Colas-Renaud. Selon le cadastre, ce moulin a été reconstruit en 1866 pour Constant Parias. Il s'agissait d'un moulin à huile qui transformait les noix récoltés dans les nombreux noyers des environs. En 1871, un procès-verbal de visite des lieux indique que le moulin, soumis au débit aléatoire de la rivière, ne fonctionne que pendant deux ou trois mois de l´année. Le moulin a cessé son activité en 1925. Le cadastre précise par ailleurs que la partie est du logis a été édifiée en 1887 pour Clément Brochon. La partie ouest date de la fin des années 1940 ou du début des années 1950.

Période(s)Principale : 16e siècle , (?)
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1887, daté par source, porte la date
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Cette ancienne ferme comprend un logis, placé en retrait par rapport à la voie, et des dépendances (hangar, chai) à l'arrière, au nord. Au sud-est se trouve une ancienne grange-étable transformée en logement. La partie est du logis comprend un rez-de-chaussée et un comble habitable. Elle est couverte d'un toit avec une croupe seulement, ornée d'un épi de faîtage en terre cuite. La façade, orientée au sud-ouest, placée sur le mur pignon. Entièrement construite en pierre de taille, elle est ornée d'un bandeau mouluré et d'une corniche. Les ouvertures sont réparties en trois travées. La partie ouest du logis présente les caractéristiques de l'architecture de villégiature, très présente en bord de mer : façade sur le mur pignon, toit débordant soutenu par des consoles et orné d'un lambrequin, jeu de couleurs créé par l'enduit aux angles du bâtiment et aux encadrements des ouvertures. La fenêtre de l'étage possède un appui saillant et un linteau aux angles abattus.

Murscalcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Toittuile creuse, tuile mécanique
Étagesen rez-de-chaussée, étage en surcroît
Couverturestoit à longs pans
croupe
pignon
Typologiesferme à bâtiments jointifs
Représentationspomme de pin
Précision représentations

L'épi de faîtage a la forme d'une pomme de pin.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Partage des biens de feu Jean Genet et de Marie-Modeste Morandière son épouse, entre leurs enfants, 8 septembre 1843 (Archives départementales de Charente-Maritime, 3E 30/398) :

    A Marie-Modeste Genet épouse Jean Martin, meunier à la Daugatrie : le moulin de la Daugatrie avec la maison composée de deux chambres au rez-de-chaussée, des granges à bétail et fourrages, une aire à battre, un puits et un fournil ; ce bien vient du côté de la mère.

    A Rose Genet, une maison chez Colas-Renaud avec l'emplacement d´un ancien moulin à eau, le tout hérité du père.

    A Jean Genet, deux chambres de maison sises au Sap et au midi de la maison paternelle, avec un chai au couchant ; plus l´ancien moulin à eau dit "le moulin vieux", placé au couchant de l´usine, avec la moitié du bâtiment employé à la dite usine, le tout sis au Sap et tenant à la maison paternelle.

    A François genet, deux anciennes chambres de maison et un corridor, situés au Sap et attenant aux moulins d´eau, confrontant du couchant au lot de Jean Genet, ci-dessus ; plus le moulin à eau dit "le neuf", placé au levant et qui sera séparé de l´ancien par une cloison. Les deux moulins à eau sont hérités du père.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Charente-Maritime. 3E30/398. 1843, 8 septembre : partage des biens de feu Jean Genet et de son épouse Marie-Modeste Morandière, entre leurs enfants.

  • A. D. Charente-Maritime. 3E70/602. 1799, 10 juillet (22 messidor an 7) : Pierre Brung, ancien meunier, demeurant à Graveteau, commune de Saint-Dizant-du-Gua, arrente à Nicolas Renaud, meunier au moulin de Collas Renaud, une partie du moulin de Graveteau.

  • A. D. Charente-Maritime. 3P 3326 à 3339. 1834-1970 : état de section et matrices cadastrales. A. D. Charente-Maritime. 3P 4916. 1832 : plan cadastral de Saint-Dizant-du-Gua.

  • A. D. Charente-Maritime. S 11564. 1871-1874 : règlement de l´usine de Colas-Renaud ; 1871, 19 août : procès-verbal de visite de l´usine de Colas-Renaud ; 1874, 20 février : procès-verbal de réception des ouvrages régulateurs de l´usine de Colas-Renaud placée sur le Taillon par le sieur Riffaud, avec création d'un déversoir sur la rive droite.

Documents figurés
  • 1832 : plan cadastral de Saint-Dizant-du-Gua.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3P 4916
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur du patrimoine, directeur du Centre vendéen de recherches historiques.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.