Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, exploitation agricole et viticole, puis Maison

Dossier IA17000661 réalisé en 1998

Fiche

  • Le logement de la ferme.
    Le logement de la ferme.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • logement
    • dépendance
    • hangar agricole
    • pigeonnier
    • puits
    • cour
    • mur de clôture
    • portail
Précision dénominationexploitation agricole et viticole
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéeslogement, dépendance, hangar agricole, pigeonnier, puits, cour, mur de clôture, portail
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVals de Saintonge Communauté - Matha
AdresseCommune : Saint-Martin-de-Juillers
Adresse : 4 rue du
Château
Cadastre : 1988 B 210 ; 2016 B 210 ; 1836 B1 198

Le plan cadastral napoléonien de 1836 mentionne des bâtiments à l’emplacement de cette ancienne ferme, mais il ne s’agit pas des constructions actuelles, datables du 3e quart du 19e siècle. D’ailleurs, sur le portail côté rue de Saint-Pierre, on peut lire l’inscription « 1858, Fait par Chauveau Jean ».

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1858, porte la date

Le logement de cette ancienne ferme, à double orientation nord-sud, dispose d’une façade nord à trois travées et d’une façade sur à cinq travées. Érigées en pierre de taille, elles disposent d’un bossage au rez-de-chaussée, d’ouvertures en arc segmentaire, de linteaux avec corniches aussi en arc segmentaire à l’étage, de deux bandeaux d’appui et d’une corniche, les deux se prolongeant sur les faces latérales. Son toit, dit à la Mansart et couvert d’ardoise, est paré d’une crête de faîtage et il est percé (sur les deux faces) de lucarnes à frontons bombés. Les deux latérales sont sculptées d’agrafes et d’enroulements. Un petit pavillon à une travée sur chaque face, aussi couvert d’ardoise, est percée d’ouvertures en arc segmentaire. Son pignon couvert est pourvu d’aisseliers en bois et il est percé d’une baie à angles arrondis.

Un deuxième logement est établi à droite du précédent. Orienté au sud, il est couvert d’un toit à longs pans à croupes et il est paré d’une corniche à modillons. Les dépendances, placées en face, sont percées d’ouvertures en arc segmentaire et sont couvertes de toitures à longs pans à croupes. Parmi ces dépendances on remarque un pigeonnier carré à toiture en tuiles plates et bandeau qui fait le tout de bâti. Un puits se situe dans la cour : il est recouvert d’une construction circulaire en pierre de taille à toit conique surmonté d’une sculpture.

Cette propriété est close par un mur en moellon et par deux portails couverts. Le premier, celui rue du Château et couvert d’ardoise, comprend une porte charretière et une porte piétonne en anse de panier à agrafes saillantes sculptées de stries. Il est aussi pourvu de trois pilastres à chapiteaux ioniques et d’une corniche moulurée. Le deuxième, celui rue de Saint-Martin et couvert de tuile creuse, est beaucoup plus travaillé. Il dispose d’une porte charretière et d’une porte piétonne en anse de panier dont les linteaux sont sculptés de fleurs, de motifs géométriques, de différentes rosaces et, au centre de la porte charretière, on distingue ce qui pourrait symboliser une balance. Au-dessus de la porte piétonne se situe un cartouche gravé de l’inscription. Encore au-dessus on trouve une corniche à denticules, des décors faits de stries présentant des flèches et une deuxième corniche, cette fois à modillons.

Murscalcaire pierre de taille
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans brisés croupe brisée
Escaliers
escalier de distribution extérieur : escalier en équerre en maçonnerie
TypologiesFerme à bâtiments organisés ; maison de maître ; maison saintongeaise ; en retrait de la rue (2) ; 5 travées ; porte centrale ; dépendances adossées ; cour fermée ; portail couvert (2).
État de conservationbon état
Techniquessculpture

Représentationsornement architectural, cartouche, agrafe ornement géométrique, flèche ornement végétal, fleur, rosace
Précision représentations

Lucarnes du logement sculptées d'agrafes. Portail à pilastres à chapiteaux ioniques. Portail sculptés de fleurs, de rosaces, de stries présentant des flèches et d'un cartouche inscrit et daté.

Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Vals de Saintonge Communauté (c) Vals de Saintonge Communauté - Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.