Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, exploitation agricole, actuellement Maison

Dossier IA17002845 réalisé en 1999

Fiche

Précision dénominationexploitation agricole
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéeslogement, dépendance, hangar agricole, cour, mur de clôture, portail
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVals de Saintonge Communauté - Saint-Jean-d'Angély
AdresseCommune : La Croix-Comtesse
Lieu-dit : la Lignatte
Adresse : 4 chemin du
Bois Plan
Cadastre : 2016 B 610 ; 1839 B1 65 Archives Départementales de la Charente-Maritime, 3 P 5131/02, plan cadastral napoléonien de 1839, la Croix Comtesse, section A dite des Essards.
Précisionsoeuvre située en partie sur la commune Vergné

Le plan cadastral napoléonien de 1839 mentionne des bâtiments à l’emplacement de cette ancienne ferme. La partie la plus ancienne est un logement doté de baies à encadrements irréguliers et qui pourrait peut-être dater du 18e siècle. Les dépendances accolées sur la droite, qui ne sont pas les bâtis figurés sur le plan ancien, sont datables de la 2e moitié du 19e siècle. Le deuxième logement, accolé à droite du précédent, pourrait dater de la 2e moitié du 19e siècle, avec le percement d’une porte et d’une fenêtre dans la 2e moitié du 20e siècle. Les dépendances situées en retour du corps principal, non figurées sur le plan ancien, pourraient dater de la 2e moitié du 19e siècle.

Période(s)Principale : 18e siècle, 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

Cette ancienne ferme se compose d’un corps principal et de dépendances, le tout situé dans une cour close par un mur en moellon et par des portails. Le corps principal, établi perpendiculairement à la route départementale et orienté au sud, accueille deux logements et des dépendances accolées. Le premier logement, placé dans la partie centrale, présente une façade à deux travées sur trois niveaux d’élévation. Elle est percée d’ouvertures à encadrements harpés irrégulièrement et de petites baies au niveau du comble. Le deuxième logement, accolé à gauche du précédent, dispose d’une façade à trois travées (une est récente), d’ouvertures à encadrements harpés et de petites baies au niveau du comble.

Les dépendances dans le prolongement droit du logement comprennent une servitude dotée d’ouvertures à linteaux en bois au niveau du rez-de-chaussée, un hangar à haute et large ouverture et enfin une dépendance dont la façade donne sur la route départementale. Celle-ci est percée, entre autres, d’une large porte en arc segmentaire et à agrafe saillante, d’une porte piétonne à côté et d’un pigeonnier de façade à pierre d’envol. Les dépendances placées en retour du corps principal sont surmontées de deux cheminées, elles correspondent peut-être à un four et une buanderie.

Murscalcaire moellon
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe
TypologiesFerme de plan allongé ; maison saintongeaise (2) ; en retrait de la rue (2) ; 2 travées ; 3 travées ; porte décentrée ; porte centrale ; dépendances accolées ; cour fermée.
État de conservationbon état
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Vals de Saintonge Communauté (c) Vals de Saintonge Communauté - Rahmoun Amar - Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.