Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme du moulin

Dossier IA79014681 réalisé en 2019

Fiche

  • Vue de la ferme du moulin.
    Vue de la ferme du moulin.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • puits
    • cour
    • clôture
    • grange
    • étable
    • écurie
    • moulin
    • logement d'ouvriers
Appellationsdu Moulin
Parties constituantes non étudiéespuits, cour, clôture, grange, étable, écurie, moulin, logement d'ouvriers
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Thouarsais - Val de Thouet
AdresseCommune : Tourtenay
Lieu-dit : Le Moulin
Cadastre : 1825 D 1686 ; 2007 OD 399, 400, 509

La ferme du moulin est présente sur le cadastre napoléonien. Après la construction du canal de la Dive à l'est, entre la fin du 18e et le début du 19e siècle, un bief a été creusé. C'est à la fin du 19e siècle que le moulin cesse son activité à cause du débit d'eau trop peu important qui alimente sa roue, tandis que la ferme continue son activité. En 1941, à la demande des services britanniques, les résistants doivent trouver des terrains de parachutages répondant à certains critères : dimensions, isolement, route d’accès et un repère identifiable depuis le ciel. L’isolement de la ferme et la proximité de la Dive reconnaissable les nuits de pleine lune par sa couleur argentée, vont favoriser le choix de ce site pour l’une des premières opérations aériennes clandestines. La famille Touret, propriétaire de la ferme s’engage dans le réseau de renseignements. Quatre parachutages de matériels de radio-transmission sont effectués près de la ferme du moulin où les postes émetteurs sont dissimulés dans un premier temps, puis diffusés dans l’ouest de la France. Ce lieu sert ensuite de « planque » pour les agents et accueille des réunions clandestines.

Période(s)Principale : limite 18e siècle 19e siècle , daté par source
Secondaire : 4e quart 19e siècle, 20e siècle , daté par source

Située en retrait de la route, la ferme du moulin accessible par un portail, est construite autour d'une cour et est constituée d'un logis, d'un logement de manouvrier et de dépendances agricoles. Le logis et le logement de manouvrier forme un plan rectangulaire en calcaire enduit et couvert par un toit à longs pans en tuile creuse. Les deux habitations sont percées de plusieurs baies à encadrements saillants. Une extension à toit en appentis est accolée à la façade arrière des deux habitations.

Les dépendances : granges, écurie, étable et moulin se situent côté sud. L'écurie et l'étable sont construites en fond de cour. La travée est de la grange conserve le vestige d'une porte charretière en plein-cintre chanfreinée surmontée en partie haute d'un bardage bois. Un bâtiment servant de lieu de stockage prolonge la grange à l'ouest.

Murscalcaire moellon enduit (?)
calcaire pierre de taille
Toittuile creuse
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesétage de comble
Couverturestoit à longs pans
appentis
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • État des moulins à farine en activité dans le département des Deux-Sèvres (1809).

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : 6 M 464

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes du Thouarsais (c) Communauté de communes du Thouarsais - Douski Laëtitia
Douski Laëtitia

Chargée d’Études à la Communauté de communes du Thouarsais de 2019 à


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.