Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme du Château

Dossier IA86013618 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsdu Château
Destinationslogement
Parties constituantes non étudiéespuits, pigeonnier, grange, cour, portail, mur de clôture
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté d'Agglomération de Grand Châtellerault - Châtellerault-2
AdresseCommune : Orches
Lieu-dit : Adresse : 1 Le Château
Cadastre : 1826 B 154 Les bâtiments construits en vis à vis du chemin sur la section C du cadastre au lieu dit La Métairie du Château ont été détruits. ; 2016 OE 334-335

Les bâtiments situés au lieu-dit le Château font partis à l'origine d'un ensemble plus important qui comprend des bâtiments édifiés de l'autre côté de la route et qui abritaient une ferme et ses dépendances. La ferme ou "métairie" du Château est démolie au début du 20e siècle.

L'origine de l'appellation le Château n'est pas connue mais pourrait être liée à la présence d'une ancienne seigneurie avec une tour de logis dont il semble rester des vestiges à l'angle nord-ouest de la parcelle. De fait, le bâtiment le plus ancien, de plan carré, peut dater du 17e siècle : il présente sur sa façade orientale des bossages. Sa façade ouest a conservé, au second niveau, l'appui saillant d'une fenêtre (murée). L'entrée principale se situe au sud et se fait par une porte charretière entourée de deux portes piétonnes. L'entrée à l'est, utilisée de nos jours, est celle qui permettait d'accéder à la ferme.

La propriété appartient dans le courant du 19e siècle à la famille de Cougny qui la loue à des fermiers.

Période(s)Principale : 17e siècle, 18e siècle, 19e siècle
Dates
Auteur(s)Auteur : Briau

La ferme du Château est située en limite nord-ouest du bourg. Elle est constituée de bâtiments jointifs délimitant sur quatre côtés une cour centrale.

Au sud-ouest, l'entrée d'origine est constituée d'un portail en pierre de taille surmonté d'un arc en anse de panier. Le portail est encadré par deux portes piétonnes surmontées d'un linteau en pierre renforcé vers l'extérieur par un linteau en bois : la porte piétonne orientale est murée. L'arc en anse de panier du portail est lui-même renforcé par un linteau en bois. Le portail est encadré, vers l'extérieur, par deux contreforts en pierre de taille.

À l'angle sud-est du portail se trouve l'ancien pigeonnier construit en moellon et pierre de taille. Une porte en plein cintre est percée au rez-de-chaussée. Ce bâtiment se prolongeait autrefois vers le sud-est pour rejoindre un bâtiment en moellon calcaire abritant une dépendance agricole (étable, écurie ou toit à cochons).

L'aile est se compose d'une grange en moellon calcaire enduit avec chaîne d'angle et encadrement des baies en pierre de taille. Elle comporte un rez-de-chaussée et un étage de comble et est couverte d'un toit à longs pans en ardoise. Une seconde entrée, qui donnait accès à la route et à la ferme du Château est située dans le prolongement de cette aile. Elle était probablement encadré par des piliers en pierre de taille.

Le bâtiment au nord, construit en moellon calcaire partiellement enduit, se compose d'un rez-de-chaussée et d'un étage de comble. Les encadrements des baies et les chaînes d'angle sont en pierre de taille. Une corniche moulurée court le long du bâtiment qui est couvert d'un toit à longs pans et croupes en tuile plate. La façade nord du bâtiment est prolongée par un hangar en tôle dont la toiture est supportée par des piliers en bois. Sur la façade nord se trouve également une ancienne pierre d'évacuation d'évier.

Trois bâtiments accolés viennent clore la partie ouest de la propriété. À l'angle nord-ouest un bâtiment de plan carré comporte un rez-de-chaussée et un étage de comble. Il était autrefois plus haut puisque sa façade ouest conserve un appui de fenêtre en pierre de taille, saillant et mouluré ainsi que deux piédroits en pierre de taille. Un plein de travée appareillé est également encore visible sous l'appui de fenêtre. La façade est, côté cour, est percée d'une porte et d'une fenêtre, et comporte les vestiges de bossages et de soubassements moulurés en pierre de taille. La toiture du bâtiment est en tuile plate à longs pans et croupes avec deux épis de faîtage en bois dont l'un conserve encore son revêtement en zinc. Ce bâtiment est prolongé par la maison d'habitation avec rez-de-chaussée et étage de comble en moellon calcaire et pierre de taille pour les encadrements des baies. Il est couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Dans le prolongement se trouve une grange couverte d'un toit à longs pans en ardoise.

Un puits était situé dans la cour mais a été comblé. Un second puits muni d'une pompe de la marque Briau, fabriquée à Tours, est toujours visible de l'autre côté de la route, près de l'entrée des bâtiments détruits de l'ancienne ferme.

Murscalcaire pierre de taille enduit partiel
calcaire moellon enduit partiel
Toittuile plate, ardoise
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans croupe
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Plan cadastral parcellaire de la commune d'Orches dressé par le géomètre Coulliaud, 1826.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 5533-5538
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault - Lorieux Clarisse
Lorieux Clarisse (1980 - )

Chercheuse-associée au service régional de l'inventaire de la Nouvelle-Aquitaine (site Poitiers et Limoges), attachée à l'Agglomération de Grand Châtellerault à partir de septembre 2018 pour conduire l'inventaire du patrimoine du Grand Châtellerault.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.