Dossier IA64002855 | Réalisé par
Larralde Alexandra (Rédacteur)
Larralde Alexandra

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Ferme dite Maison Haristoy
Auteur
Larralde Alexandra
Larralde Alexandra

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Commune de La Bastide-Clairence

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
  • Commune La Bastide-Clairence
  • Lieu-dit Quartier La Côte
  • Adresse Chemin de Moutchil
  • Cadastre 1835 F 131  ; 2016 F 100
  • Dénominations
    ferme
  • Appellations
    Maison Haristoy
  • Parties constituantes non étudiées
    fenil, rampe d'accès

Le nom de cette maison apparaît dès 1548 dans les archives de la Confrérie de Saint-Nicolas. Cependant, la ferme actuelle est plutôt datable du 17e siècle par sa typologie et par la modénature de ses ouvertures. Des modifications ont été faites en 1792, d’après la date gravée sur la clef de l'arc de la porte de la façade, seul élément en pierre de taille, les autres ouvertures étant à encadrement de bois.

La ferme est représentée sur le plan cadastral de 1835 selon une emprise sensiblement identique à l'actuelle. Dans la matrice, elle est la propriété de Jacob Gomes tout comme les maisons Marchand, Cassou, Braguet, Capdeville, Larre et le bâtiment rural La Fournière, situées dans le même quartier. Avec la maison Artigaux au quartier La Chapelle, elles constituaient probablement des métairies. Le nom du propriétaire indique qu'il s'agit d'un descendant de la communauté juive de La Bastide-Clairence.

Une extension côté nord, une reprise dans la maçonnerie de la partie arrière et l’aménagement d'une rampe d'accès au fenil, correspondent probablement à un chantier des années 1950.

  • Période(s)
    • Principale : 17e siècle
    • Secondaire : 4e quart 18e siècle
    • Secondaire : milieu 20e siècle
  • Dates
    • 1792, porte la date

Ferme située à flanc de colline entourée de prairies, au bout d'une impasse du quartier de La Côte. En dépit des remaniements, son organisation tripartite reste lisible. L'élévation principale à l'est sous pignon est ouverte au rez-de-chaussée par une large porte centrale en arc plein-cintre en calcaire avec inclusions de silex. Cette porte présente des piédroits harpés ainsi que des impostes moulurées. La clef de l'arc porte la date de 1792. Elle ouvre sur la remise ou "ezkaratz". La travée de droite est percée d'une autre large porte, à encadrement de bois avec linteau cintré. Une avancée adossée en appentis sur la travée de gauche de la façade est rompt la symétrie de la façade.

Le deuxième niveau est plus rustique, avec trois ouvertures à encadrement de bois correspondant à chacune des travées ; la fenêtre centrale est plus en hauteur que les deux latérales, la surélévation de la partie centrale étant liée à la hauteur de plafond de la remise du rez-de-chaussée.

Le mur gouttereau sud est percé de deux ouvertures à encadrement en pierre calcaire bouchardée, dont une porte étroite donnant sur la pièce à vivre (autrefois équipée d'une cheminée-potager et d'un évier) et d'une fenêtre jumelée avec montant mouluré et appui en saillie. L'élévation ouest est marquée par une rampe en béton donnant accès au fenil à l'arrière, couvert d'un toit à demi-croupe.

Une petite annexe indépendante, abritant autrefois le four à pain, subsiste côté sud. Des stabulations ont été installées à l'ouest de la maison.

  • Murs
    • grès moellon enduit
    • béton parpaing de béton crépi
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    étage en surcroît
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
    • toit à longs pans demi-croupe
  • État de conservation
    remanié
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4

Documents figurés

  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
Date d'enquête 2018 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Commune de La Bastide-Clairence
Larralde Alexandra
Larralde Alexandra

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.