Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme dite demeure de la Sautellerie

Dossier IA24001493 réalisé en 2011

Fiche

Appellationsla Sautellerie
Parties constituantes non étudiéesferme, chai, poulailler, grange, étable
Dénominationsdemeure, ferme
Aire d'étude et cantonVallée de la Vézère - Terrasson-Lavilledieu
AdresseCommune : Beauregard-de-Terrasson
Lieu-dit : la Sautellerie
Cadastre : 1988 B1 110 ; 1825 B1 144

La Sautellerie s'est probablement développée à l'emplacement d'un repaire médiéval, peut-être noble, remontant au moins au XIIIe siècle. En effet, dans l'actuel corps de logis principal sud, l'étage de soubassement en pierre de taille et, dans le mur gouttereau sud, un angle de corps de logis en moyen appareil de pierre de taille, encore doté au premier étage d'un montant gauche de baie géminée à imposte saillante, attestent l'existence d'un corps de logis rectangulaire orienté nord-sud datant de ce siècle. Cet ancien logis se dressait sur le flanc du coteau nord d'un vallon humide, en vis-à-vis du château de Peyraux établi sur le versant sud, permettant ainsi la surveillance vers le sud et les coteaux qui bordent la vallée de la Vézère. La présence d'un grand chai en soubassement suggère également la nature nobiliaire du lieu, qu'aucun texte ne vient toutefois étayer.

Aucune mention ne documente non plus le repaire à l'époque moderne. Le bâtiment principal fut restauré après la guerre de Cent Ans. En témoignent le "pigeonnier" et les vestiges du "balet" qui lui sont adossés à l'est : le "pigeonnier", qui pourrait être en réalité une ancienne tour d'escalier, est percé de petites fenêtres à chanfrein droit datant du XVIe siècle.

Bien que la carte de Belleyme (planche n° 16 levée en 1767) ne puisse fournir l'information pour la portion de territoire entourant la Sautellerie, il semble évident que cette ferme était à la tête d'un domaine viticole qui se développait sur les versants les mieux exposés comme en témoignent les grandes et nombreuses parcelles de vigne portées sur le cadastre ancien (1825). C'est au cours du XVIIIe siècle que le corps de logis principal connait de nouvelles transformations : un corps de logis lui est adjoint en retour d'équerre au sud-ouest et l'ensemble est rhabillé, percé de nouvelles fenêtres à linteau délardé en arc segmentaire et couvert d'un grand comble brisé d'ardoises, de sorte que la façade principale devient celle du sud - composée par le nouveau corps et l'ancien mur-pignon médiéval.

La grange-étable voisine date de la fin du XIXe siècle.

Période(s)Principale : 13e siècle
Secondaire : 16e siècle
Principale : 18e siècle

Situé à flanc de coteau à moins d'un kilomètre au sud-ouest du bourg de Beauregard-de-Terrasson, cet ensemble agricole comprend, à l'est, un logis et des petites dépendances et, à l'ouest, une grange-étable double en profondeur.

Le logis se compose, au sud, d'un corps rectangulaire constitué d'un étage de soubassement abritant un chai, d'un rez-de-chaussée surélevé et d'un comble brisé habitable éclairé par des lucarnes ; au nord, d'un second corps en retour d'équerre. Contre la façade orientale de ce dernier se développe un balet en partie ruiné, mais encore équipé de son évier en pierre. Un pigeonnier de plan carré et coiffé d'un toit en pavillon s'élève entre les deux corps de logis. Une remise prolonge le corps de logis nord. Le brisis du toit du logis sud accueille trois lucarnes à ailerons. L'ensemble des couvertures est en ardoise.

Murscalcaire moellon enduit
Toitardoise
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
toit à longs pans brisés croupe brisée
toit en pavillon
Typologiesferme hybride
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Carte de la Guyenne par Belleyme. Reproduction en fac-similé de l'édition du XVIIIe siècle conservée à l'Institut géographique national, par Pierre de Belleyme, IGN.

    Planche n° 16 levée en 1767 Archives départementales de la Dordogne, Périgueux : 1 Fi 2 Dordogne 0013
  • Plan cadastral de la commune de Beauregard-de-Terrasson. Dessin, encre et aquarelle, par Lafargue, 1825.

    Section B1 Archives départementales de la Dordogne : 3 P 3 343-347
(c) Conseil départemental de la Dordogne ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Marabout Vincent - Pagazani Xavier