Ferme dépendant de Château Beychevelle
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Conseil départemental de la Gironde

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Pauillac
  • Commune Saint-Julien-Beychevelle
  • Lieu-dit Beychevelle
  • Cadastre 1825 D2 481 à 484  ; 2011 C3 274
  • Dénominations
    ferme
  • Parties constituantes non étudiées
    hangar agricole, cour, étable à vaches, grange

Des bâtiments disposés en U autour d'une cour apparaissent à cet emplacement sur le plan cadastral de 1825, au lieu-dit "Pelouse de Béchevelle". En revanche, aucun bâtiment ne figure à l'emplacement de l'actuelle étable-grange. Au début des années 1880, les matrices cadastrales indiquent des modifications apportées par Armand Heine, correspondant à la transformation de 3 maisons (parcelles 481, 482, 483) en bâtiments ruraux. Ces bâtiments ont peut-être été construits par l'architecte Théodore-Henri Duphot.

Les bâtiments sont disposés à proximité de la jalle du Nord et le long de la route de Bordeaux à Pauillac. Ils sont composés de bâtiments organisés autour d'une cour en U abritant des hangars agricoles et autres remises, ainsi que des bureaux ou des logements secondaires. Sur le côté oriental de cette cour se trouve un vaste bâtiment abritant en rez-de-chaussée une étable aux murs en pierre de taille ; au-dessus est ménagé un espace ouvert pour le stockage du fourrage ; enfin, un espace abrité par la toiture soutenue par des piliers en pierre de taille permet de garer des machines agricoles. Un autre hangar agricole est situé en appentis sur le côté sud de la cour. L'angle sud-ouest de la cour est occupé par une tourelle de plan carré dont la fonction n'a pas été identifiée. Au sud de ces bâtiments, l'étable-grange présente un plan rectangulaire marqué en son centre d'un avant-corps. Des jambes harpées scandent les façades. Certaines baies présentent des encadrements en brique, les autres sont en pierres de taille de calcaire harpées.

  • Murs
    • calcaire
    • enduit
    • moellon
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    en rez-de-chaussée, comble à surcroît
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • toit en pavillon
    • croupe
  • État de conservation
    restauré
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Bibliographie

  • FAITH Nicholas. Château Beychevelle. Paris : O. Orban, 1991.

Date d'enquête 2011 ; Dernière mise à jour en 2011
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Conseil départemental de la Gironde