Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vallée de la Vézère - Montignac
  • Commune Thonac
  • Lieu-dit Geariget
  • Cadastre 1813 A2 Non représenté ; 2019 0A 401
  • Dénominations
    ferme
  • Appellations
    Ferme de Geariget, Ferme de Geariguet
  • Parties constituantes non étudiées
    grange, étable, bergerie, four à pain, séchoir à tabac, poulailler, porcherie

Selon la planche n° 23 de la carte de Belleyme levée en 1768, le site était une grande zone viticole. Elle l'est encore en grande partie en 1813 lors de la levée du cadastre ancien, mais la parcelle (n° 471) où se situe la ferme actuelle était alors vierge de bâtiment. La seule ferme du site étant celle de Labatusserie située plus au nord, qui appartenait à un certain Girou Lafage, également propriétaire de nombreuses parcelles aux alentours dont la n° 471. La ferme fut donc bâtie après 1813, probablement dans la deuxième moitié du siècle si l'on en juge par les critères internes des bâtiments : murs en moellon enduits, fenêtre rectangulaire à feuillure pour volets extérieurs, toits en lauze, etc. La ferme, dont les bâtiment s'organisaient en U autour d'une cour, comprenait une maison au nord-est (aujourd'hui en ruine), une grange-étable au sud-est et une dépendance comprenant un four à pain à l'ouest ; une porcherie surmontée d'un volailler complète l'ensemble au nord. Des fils de fer tendus dans la charpente du four à pain et des autres dépendances indiquent que les bâtiments ont également servi au cours du XXe siècle pour la culture du tabac.

  • Période(s)
    • Principale : 2e moitié 19e siècle

La ferme, dont les bâtiment s'organisent en U autour d'une cour ouverte au sud-ouest sur le chemin d'accès, comprend une maison au nord-est aujourd'hui en ruine, une grange-étable au sud-est et une dépendance comprenant un four à pain au nord-ouest. Le petit bâtiment principal de plan rectangulaire, qui ne comprenait qu'un rez-de-chaussée habitable, présentent des murs en moellon enduits, des porte et fenêtre rectangulaires à feuillure pour volets extérieurs et un toit en lauze. La grange-étable à droite possède les mêmes caractéristiques principales si ce n'est que son toit est couvert en tuile mécanique et ses portes ont un linteau en bois.

  • Murs
    • calcaire moellon
    • calcaire pierre de taille
  • Toits
    pierre en couverture
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée
Date d'enquête 2013 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Articulation des dossiers