Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme d'Orbigny

Dossier IA79014617 réalisé en 2019

Fiche

AppellationsFerme d'Orbigny
Parties constituantes non étudiéesclôture, puits, jardin, grange, étable, porcherie
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Thouarsais - Saint-Varent
AdresseCommune : Glénay
Lieu-dit : orbigny
Cadastre : 1830 E 63, 64 ; 2017 OE 57, 425

La ferme d'Orbigny est citée dans le Chartrier de Saint-Loup comme une borderie en 1469. Sur le cadastre napoléonien de 1830 la ferme proche du bourg de Glénay formait un plan en L. La partie nord-est du logis a été reconstruite à la fin du 19e siècle et dissocié de la ferme pour former une nouvelle propriété. Au cours des 19e et 20e siècles des dépendances ont été ajoutées au nord-ouest: grange, porcherie, écurie, étable.

Période(s)Principale : 3e quart 15e siècle, 19e siècle , daté par source
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Dates1899, porte la date

La ferme se compose d'un logis formant un L et de plusieurs dépendances s'organisant autour d'une cour.

Le corps sud-ouest du logis, de plan rectangulaire, se compose d'un rez-de-chaussée et d'un étage de comble couvert par un toit à deux pans en tuile. Sa façade principale sur cour est enduite. Elle conserve des baies anciennes : une porte et une fenêtre en granite chanfreinée, ainsi qu'une pierre d'évier. Un escalier maçonné est accolé au pignon nord. L'intérieur entièrement transformé conserve deux niches. Le corps nord-est du logis de plan rectangulaire se développe sur un rez-de-chaussée et un étage couvert par un toit à croupe en tuile.

La ferme est composée de plusieurs dépendances : une porcherie, une étable, et des granges. La grange porte la date de "1899". L'accès se fait par le pignon via une porte charretière à linteau en bois surmontée de trous de boulins. La toiture débordante est en tuile. L'ancienne étable est accolée au mur pignon sud, son sol est pavé et elle a conservé une mangeoire en moellon à rebord en bois.

Mursgranite moellon enduit
Toittuile creuse
Plansplan rectangulaire régulier
Étagescomble à surcroît
Couverturestoit à deux pans pignon couvert
croupe
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant
Représentationschronogramme
Précision représentations

Date portée : 1899

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Chartrier de Saint-Loup.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes du Thouarsais (c) Communauté de communes du Thouarsais - Douski Laëtitia
Douski Laëtitia

Chargée d’Études à la Communauté de communes du Thouarsais de 2019 à


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.