Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, actuellement maison

Dossier IA86008267 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéeslogement, grange, étable
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVals de Gartempe et Creuse - Pleumartin
AdresseCommune : Vicq-sur-Gartempe
Lieu-dit : la Baudonnière
Cadastre : 1827 H1 343, 346 ; 2010 ZH 177, 262 à 265

La grange-étable nord pourrait dater du 16e siècle, mais elle a été partiellement remaniée : la partie supérieure de la façade a été reconstruite et la porte haute au sud a été transformée avec un linteau en accolade en remploi. Le logement sud semble plus récent, il a probablement été construit au 18e siècle. Les fichiers numériques du cadastre actuel indiquent d'ailleurs une construction du logement en 1759, ce qui est vraisemblable. Tous les bâtiments figurent sur le plan cadastral de 1827. Sur ce plan, le logement sud et les deux granges-étables figurent au sein d'une même parcelle. Un bâtiment aujourd'hui disparu reliait le logement sud et la grange-étable nord. Les traces des pans de la toiture sont encore visibles sur les murs pignons. L'escalier extérieur serait postérieur à la destruction de ce bâtiment. Le logement nord est mentionné en 1827 avec un plan différent. Ce bâtiment a été transformé au milieu du 20e siècle. Le logement sud a également été remanié. L'ensemble est aujourd'hui divisé en deux propriétés.

Remploi
Période(s)Principale : 16e siècle , (?)
Principale : 3e quart 18e siècle , (?)
Secondaire : milieu 20e siècle
Dates1759, daté par source
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

La ferme est composée de deux logements et de deux granges-étables, jointifs autrefois à l'exception de la grange-étable séparée à l'est. Depuis la destruction d'un bâtiment, seuls le logement et la grange-étable situés au nord sont accolés. Le logement sud, couvert en tuile mécanique, a sa façade à l'est, à l'opposé de la route. Cette façade, partiellement masquée, présente deux fenêtres, l'une couverte en arc segmentaire, l'autre en anse de panier. Une lucarne, dont la baie est également couverte en arc segmentaire, surmonte la façade. Un escalier extérieur en pierre est accolé au mur pignon nord.

Au nord, la grange-étable a sa façade à l'ouest. La porte à linteau en bois est surmontée d'une petite niche. La partie haute de la façade a été reconstruite, avec une petite baie à linteau chanfreiné en remploi. Le mur pignon sud présente des angles et des encadrements d'ouvertures en pierre de Montin. Une porte haute remaniée est surmontée d'un linteau en accolade. Au-dessus, une petite baie a un encadrement chanfreiné et un linteau décoré d'une accolade. Cette grange-étable est accolée à un logement remanié composé de deux niveaux.

A l'est, une autre grange-étable est aujourd'hui divisée en deux propriétés. La porte charretière, sur l'élévation ouest, est surmontée de trois trous à pigeons. La partie nord, dont le toit est moins pentu, témoigne de plusieurs remaniements : ouverture murée, angle reconstruit, reprise de maçonnerie. De nombreux trous à pigeons, avec pierres d'envol, sont aménagés dans le mur pignon nord. D'autres sont alignés sur le mur pignon sud.

Murscalcaire moellon enduit


Toittuile plate, tuile mécanique
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologiesferme à bâtiments jointifs
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Ourry Yann