Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, actuellement maison

Dossier IA86008264 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesgrange, étable
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVals de Gartempe et Creuse - Pleumartin
AdresseCommune : Vicq-sur-Gartempe
Lieu-dit : la Baudonnière
Cadastre : 1827 H1 318 ; 2010 ZH 204, 224

Cette ferme figure sur le plan cadastral de 1827. Le logement date probablement du 17e siècle, mais l'escalier extérieur a été construit plus tard, car on distingue le collage de maçonnerie sur l'élévation ouest et la modification de la pente du toit sur le mur pignon est. Il est difficile de discerner la configuration du logement avant l'édification de l'escalier qui est peut-être intervenue au 18e siècle. La porte du rez-de-chaussée a été percée ultérieurement, peut-être au 19e siècle. L'intérieur des bâtiments et une lucarne ont été aménagés lors de ces dernières années.

Période(s)Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 18e siècle , (?)
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : limite 20e siècle 21e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Le logement, construit en calcaire sans enduit, est haut et occupe une petite surface au sol. Un escalier extérieur est accolé à l'élévation sud. Composé de quatorze marches en pierre, l'escalier s'appuie sur le mur de clôture en bordure de route. Il est couvert par un auvent, prolongeant la pente du toit et porté par une sablière. Celle-ci, reliée au mur de l'habitation par des poutres, repose sur trois poteaux en bois qui s'élèvent au-dessus du mur de clôture. Sur le palier de l'escalier est aménagée une pierre d'évier sur le côté ouest. Depuis ce palier, une porte permet l'accès à l'étage. Au-dessus des premières marches de l'escalier, le mur sud du logement présente un cadran solaire, de facture rustique, gravé sur un moellon. Ce cadran indique les heures de huit heures à quinze heures. Les chiffres sont partiellement lisibles, écrits en caractères arabes et latins (8 X 11 12). La porte du rez-de-chaussée, à encadrement en pierre de Montin, est percée sur le mur pignon est, à proximité d'une ancienne porte murée. Le logement comprend une pièce par niveau, chacune chauffée par une cheminée sur le mur ouest, ce qui suggère que les deux niveaux étaient habitables. Une ancienne étable, accolée au logement, n'avait autrefois aucune communication intérieure avec celui-ci. Une grange-étable, construite partiellement en pierre de Montin, forme une aile en retour d'équerre. A l'est, la parcelle est délimitée par un mur de clôture, prolongeant le mur d'échiffre de l'escalier. Une porte, percée dans ce mur et précédée de quatre marches, permet l'accès à la cour. A l'ouest, trois petites cavités dépendant de la ferme sont aménagées dans le rocher.

Murscalcaire moellon
Toittuile plate
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologiesferme à bâtiments jointifs

Cette maison présente sur son élévation sud un escalier extérieur accolé probablement au 18e siècle et un cadran solaire gravé sur un moellon.

Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Ourry Yann