Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme actuellement maison

Dossier IA86015159 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesgrange, étable
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVallée de la Vienne - Lussac-les-Châteaux
AdresseCommune : Gouex
Lieu-dit : Chez Poineau
Cadastre : 1811 D 143-146 ; 2019 OD 0117

Le hameau de Chez Poineau figure sur la carte de Cassini et est cité dans le dictionnaire topographique de Redet. Le nom du hameau, comme les autres toponymes commençant par "Chez", qu'on trouve régulièrement dans l'aire d'étude, fait sans doute référence aux installations de communautés agricoles liées aux défrichements.

Au début du 19e siècle, d'après le plan cadastral napoléonien, il y a à cet emplacement 3 petits logis occupés par des journaliers ou colons, travaillant dans les fermes voisines. Progressivement, ils sont modifiés au cours du 19e siècle. La partie située à l'est est transformée en bâtiment rural en 1842 (D 145) puis de nouveau transformée en maison. A la fin du 19e siècle, l'ensemble appartient à un journalier qui travaille successivement dans les fermes du Ponteil, aux Hybaudières et dans le bourg. Il semble s'émanciper et devenir propriétaire de sa propre ferme dans ce hameau au début du 20e siècle (à partir de 1907 d'après la matrice cadastrale). Ce qui a été corroboré par son fils, propriétaire actuel, né en 1929.

Période(s)Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle , (?)

La maison est construite au bord de la route, le jardin se situant à l'arrière de la parcelle. Venant s'appuyer sur le pignon ouest, on peut voir un ancien logis sur un niveau avec deux ouvertures et une pierre d'évier saillante à côté de la porte d'entrée. La maison comprend deux niveaux apparents, dont un comble à surcroît. Elle se compose de trois travées d'ouvertures et une autre pierre d'évier est également visible à gauche de la porte d'entrée. A l'extrémité est de la maison se trouve une petite étable dont on voit encore la porte. Au-dessus devait se situer le grenier à foin, auquel on accédait par une baie située sur le pignon est. Sur ce même pignon, vient s'adosser un four à pain, construit en retrait de la façade. Il est couvert de tuiles creuses contrairement à la maison, qui est couverte de tuiles plates mécaniques.

Murscalcaire moellon enduit (?)
Toittuile plate mécanique, ciment en couverture, tuile creuse
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesrez-de-chaussée, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
appentis
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Gouex, plan parcellaire du cadastre napoléonien, section D, par MM. Vignaud et Guignard, 1811.

    2e feuille Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 4973
Documents figurés
  • Carte générale de la France. [Charroux]. N°68. Feuille 104 / [établie sous la direction de César-François Cassini de Thury], 1770-1773.

    Bibliothèque nationale de France, Paris
Bibliographie
  • RÉDET, Louis. Dictionnaire topographique du département de la Vienne [...], Paris : Imprimerie nationale, 1881. (Réédition Paris : J.-M. Williamson, 1989), 526 p.

    Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers : 914.463 RED
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Favreau Myriam
Favreau Myriam

Archiviste de 1998 à 2018. Chercheuse à l'inventaire du patrimoine depuis 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.