Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, actuellement maison

Dossier IA86008380 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéescuvage, étable, four, logement
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVals de Gartempe et Creuse - Pleumartin
AdresseCommune : Vicq-sur-Gartempe
Lieu-dit : le Vivier
Cadastre : 1827 G2 1576 ; 2010 BE 51

Le Vivier, cité dans les textes dès 1515, était un fief relevant du prieuré Saint-Martin d'Angles. L'ancien logement pourrait dater du 16e siècle. Le cuvier est probablement une ancienne grange, figurant sur le plan cadastral de 1827 et pouvant dater du 18e siècle. Deux bâtiments figurant sur cet ancien plan ont aujourd'hui disparu. En 1828, la ferme appartient à Jean Crocq dit Malin, demeurant à Angles. A cette date, le logement a trois ouvertures et la ferme présente alors une porte cochère, qui était probablement située au nord, près de l'ancienne étable. Un nouveau logement est construit à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle, tout comme l'étable située au sud-est. L'aménagement intérieur du cuvier date probablement du début du 20e siècle. L'exploitation se spécialise alors, à une date inconnue, dans la viticulture. Après la Seconde Guerre mondiale, jusqu'aux années 1970, la propriété appartient à la famille Guérineau qui possède de nombreuses vignes. Le vin est vendu à Vicq-sur-Gartempe et dans les communes limitrophes. Des travaux ont été entrepris lors de ces dernières années : le logement est en cours de travaux et une étable a été transformée en logement. La toiture du cuvier a été refaite, deux lucarnes ont été aménagées, et au sud de celui-ci, une étable construite après 1827 a été détruite récemment.

Période(s)Principale : 16e siècle , (?)
Principale : 18e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Cette ancienne ferme est composée de bâtiments disposés sur les côtés d'une cour. Au sud, l'ancien logement, construit en calcaire et silex, a sa façade au nord. La porte présente un encadrement chanfreiné et un blason est sculpté sur son linteau. Une petite baie à encadrement chanfreiné est percée sur l'élévation postérieure sud. Les autres ouvertures ne sont pas d'origine. A l'intérieur, la bouche du four à pain a été percée dans le contre-cœur de la cheminée disparue, sur le mur pignon ouest. L'ancienne grange convertie en cuvier borde le côté est de la cour. Elle est surmontée d'un toit pentu couvert en tuile plate. Une porte charretière est percée sur l'élévation ouest. Une lucarne, aménagée sur l'élévation nord, permettait grâce à une poulie le chargement du raisin au niveau supérieur. Le raisin était versé, par l'intermédiaire de trémies, dans trois grandes cuves situées au rez-de-chaussée. Il n'en reste qu'une aujourd'hui. Les vestiges d'un pressoir sont conservés également au rez-de-chaussée. Au nord de la cour se trouvent le logement principal en travaux et une ancienne étable transformée en logement. Au sud-est, une étable a sa façade, construite en pierre de Montin pour la partie haute, percée de baies couvertes en arc segmentaire.

Murscalcaire moellon enduit
silex moellon enduit
Toittuile plate, ardoise
Étagesrez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans croupe
Typologiesferme à bâtiments séparés
Techniquessculpture
Représentationsarmoiries
Précision représentations

Armoiries gravées sur le linteau de la porte de l'ancien logement : à une cotice accostée de deux soleils et de deux lunes.

Cette ferme, dont les éléments les plus anciens datent du 16e siècle, a été convertie en exploitation viticole à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle. La présence d'un grand cuvier témoigne de l'importance de la culture de la vigne à Vicq-sur-Gartempe à cette époque.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • RÉDET, Louis. Dictionnaire topographique du département de la Vienne [...], Paris : Imprimerie nationale, 1881. (Réédition Paris : J.-M. Williamson, 1989), 526 p.

    p. 444 Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers : 914.463 RED
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Ourry Yann