Dossier IM64004264 | Réalisé par
Ensemble du mobilier liturgique du chœur (maître-autel et son retable, retables latéraux), Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Bidart (commune)
  • Vol
  • Commune Bidart
  • Emplacement dans l'édifice chœur

Les trois retables, dont le style est fortement influencé par la sculpture du Guipuzcoa voisin, sont datés par les millésimes inscrits sur leur attique, 1746 pour le maître-autel, 1750 pour les deux retables latéraux. Le premier a été "peint et doré" en 1867, peut-être sur une polychromie antérieure. Les dix statues qui occupent leurs niches - et qui n'ont pu être examinées de près -, semblent de facture et de style homogènes (formes pleines et rondes des visages, traits burinés des figures masculines), à l'exception du Christ en croix et de la Vierge de l'Assomption du retable majeur, ainsi que du Sacré-Cœur du retable nord, sculptures de série de la fin du 19e siècle : le Christ en croix porte la marque de la maison parisienne Raffl (La Statue religieuse), fabrique d'où est également sortie la Vierge de l'Assomption.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 18e siècle
    • Principale : 3e quart 18e siècle
    • Secondaire : 3e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1746, porte la date
    • 1750, porte la date
    • 1867, daté par source
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Intérêt de l'œuvre
    À signaler
  • Protections
    inscrit au titre objet, 1974/07/10
  • Précisions sur la protection

    Arrêtés de protection : retable du maître-autel et ses statues représentant saint Étienne, saint Vincent, la Vierge et deux saints évêques, bois sculpté, peint et doré, XVIIIe siècle ; retable latéral nord et une de ses statues, retable architecturé à une travée et deux niveaux, avec la statue de l'éducation de la Vierge (niveau supérieur), à l'exception de la statue du Sacré-Cœur (premier niveau), bois sculpté, peint et doré, milieu XVIIIe siècle ; retable latéral sud avec ses statues représentant sainte Apolline (bas) et saint Pierre (haut), bois sculpté, peint et doré, milieu XVIIIe siècle.

Documents d'archives

  • Loi de séparation des Églises et de l’État, 1906-1910. Procès verbaux, 1906-1910.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E Dépôt Bidart, 1P2
Date d'enquête 2020 ; Dernière mise à jour en 2021
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice
Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Commune : Bidart
Adresse : place, Sauveur Atchoarena, rue de l', Église, avenue Atherbéa
Articulation des dossiers