Dossier IM40006461 | Réalisé par
Ensemble du maître-autel (autel, 2 gradins, tabernacle), Église paroissiale Saint-Michel
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Sever
  • Commune Sarraziet
  • Emplacement dans l'édifice chœur

Une demande de secours présentée par la commune au ministère des cultes en 1882 signale un mobilier "dans le plus triste état, l'autel lui-même nécessite des réparations urgentes". En fin de compte, le maître-autel (sans doute l'actuel autel de la Vierge) fut remplacé par un nouveau meuble, qui fut inauguré le 20 septembre 1882 en présence de ses nombreux souscripteurs, dont la liste est inscrite au revers du tombeau.

Le meuble ne porte aucune marque de fabricant, mais sa parfaite conformité avec le maître-autel de l'église de Saint-Aubin, dans le canton voisin de Mugron, permet de l'attribuer à la maison Colomiès et Cabanes (23, rue Saint-Rome à Toulouse), spécialisée dans les "ornements d'église, orfèvrerie sacrée, chemins de croix et peintures, statues polychromées". L'autel saint-aubinois comporte en effet un tabernacle identique (à l'exception du motif de sa porte) et les mêmes effigies du Bon Pasteur et des Évangélistes sur le tombeau ; son dais d'exposition (aujourd'hui disparu) était aussi semblable à celui de Sarraziet.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1882, porte la date
  • Lieu d'exécution
    Commune : Toulouse
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Colomiès et Cabanes
      Colomiès et Cabanes

      Fabricants marchands à Toulouse (au 23, rue Saint-Rome) dans la seconde moitié du XIXe siècle : "Fabrique de chasublerie, orfèvrerie et bronzes d'église" (1880), "Ornements d'église, style Renaissance Moyen Age, orfèvrerie sacrée et bronzes, chemins de croix et peintures, statues polychromées" (1886). Le fondateur est probablement Aimé-Frédéric-Auguste Colomiès, "négociant chasublier", né le 16 décembre 1843 à Toulouse et mort dans la même ville le 29 janvier 1910, fils Pierre-Germain Colomiès (1803-187) et de Marie-Augustine Aglaé Arbanère (1807-1894), marié à Jacquette Agnès Léonide Pascal (1844-1916), couturière. En 1910, "l'ancienne maison Colomiès et Cabanes" était tenue par la "Veuve G. Colomiès Successeur", "Fabrique générale d'articles d'église, chasublerie, broderie, lingerie religieuse, fabrique d'objets pour orphéons, sociétés musicales et pompes funèbres", sise au 6, rue Peyrollères à Toulouse.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      marchand attribution par analyse stylistique

Le meuble en terre cuite et plâtre peints polychromes, de style néo-roman, est posé sur un degré moderne revêtu de carreaux de terre cuite (1989). Le tombeau d'autel est scandé de dix colonnettes (dont six sur la face) entourant neuf niches en plein cintre (elles-mêmes sur colonnettes) garnies de bas-reliefs rapportés. Dans la table est encastrée une pierre d'autel en marbre gris-noir au décor gravé (une croix latine sur tertre au centre et les quatre croix canoniques de consécration aux angles). L'autel est surmonté d'un gradin droit à ressaut central. Celui-ci supporte un tabernacle encastré dans un second gradin à trois redents. L'armoire eucharistique, architecturée en forme de chapelle romane, comporte une porte à battant rectangulaire en laiton doré, inscrite dans une voussure à rouleaux sur colonnettes. Un dais d'exposition à quatre colonnes, gâbles contigus et dôme sommital sur tambour couronne le tabernacle. Polychromie (refaite) : rouge, jaune, blanc ivoire, brun, gris, vert, rose, doré.

  • Catégories
    sculpture
  • Structures
    • plan, rectangulaire
    • élévation, droit
    • colonne, 18
  • Matériaux
    • terre cuite, décor en bas relief, décor dans la masse, décor rapporté, peint, monochrome
    • bois
  • Mesures
    • h : 440 (hauteur totale approximative)
    • la : 260 (largeur totale)
  • Précision dimensions

    Autel : h = 102 ; la = 260 ; pr = 111. Gradin inférieur : h = 22,7 ; la = 321,5. Gradin supérieur : h = 39,5. Tabernacle : h = 87 ; la = 60 (armoire). dais d'exposition : h = 230 environ.

  • Iconographies
    • Bon Pasteur, Les Evangélistes, La Croix
    • ornementation, colonnette, chapiteau, console, rosace, rinceau, ornement à forme architecturale, faux appareil
  • Précision représentations

    Sur la face et les côtés du tombeau d'autel, neuf fausses niches en plein cintre sur colonnettes, au cintre orné de rinceaux romans, abritent, sur la face, les figures en bas relief du Bon Pasteur entouré des Évangélistes, sur les côtés des rosaces ; de part et d'autre, des demi-colonnettes à chapiteau pseudo-corinthien et fût orné de rosaces, de bandeaux alvéolaires tors, de perles, etc. Le gradin inférieur est décoré d'une frise de rinceaux romans incluant des demi-palmettes et des pommes de pin, le gradin supérieur de rinceaux simples. L'armoire du tabernacle affecte la forme d'une chapelle romane, avec porte en laiton (ornée d'une croix rapportée ornée de vigne) inscrite dans une voussure à rouleaux sculptés (billettes, étoiles, dents de scie, patenôtres) et motif en éventail doré sur le tympan ; le sommet de la façade, les tourelles angulaires et les faces latérales simulent un faux appareil, avec baies en triplet aveugle sur pilastres au niveau supérieur, décor répété sur les trois faces visibles de l'exposition. Le dais d'exposition comporte quatre colonnettes au fût orné de rouelles, portant des arcs plein cintre à billettes couronnés de gâbles à rosaces, le tout surmonté d'une tour ronde au dôme amorti d'une croix ; la croisée d'ogives qui forme le plafond du dais est peinte en bleu et semée d'étoiles dorées.

  • Inscriptions & marques
    • inscription concernant le donateur, gravé
    • date, gravé
    • graffiti, gravé, manuscrit
  • Précision inscriptions

    Inscription (sur une plaque de calcaire encastrée dans la maçonnerie au revers du tombeau d'autel) : 20 7bre 1882 / Souscripteurs pour l'Autel / MM l'Abbé Langlade Steur Ppal [= souscripteur principal] / LE. CURÉ de Sarraziet / LE. MAIRE de Sarraziet / A. BRETHOUS / P. DEYRES / P. LAMARQUE / L. MAULÉON / T.H. DUPONT / J. LAGU / J. LARRIEU / PONDARASSE / E. DARRICAU / J. BRETHES / P. LABORDE / J. DARZAC / J. BAILLET / J. DANÉ / P. DANÉ / J.B. SOURBIÉ.

    Plusieurs graffités gravés ou écrits au crayon noir au revers de l'autel. Le plus ancien daté (gravé) porte l'inscription : Gaston Castaing / le 15 janvier 1919 / à l'Eglise de / Sarraziet.

  • État de conservation
    • repeint
  • Précision état de conservation

    La polychromie a été récemment refaite.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Église : acquisition d'objets mobiliers, secours de l'État (1881-1882), secours de l'État pour restauration du clocher (1883), refonte d'une cloche (1884), réparation de l'église et du clocher (1900-1902).

    Archives départementales des Landes : 70 V 350/6
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (1906).

    Archives départementales des Landes : 70 V 350/8
Date d'enquête 2017 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel