Logo ={0} - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-André

Ensemble de l'autel de la Vierge (autel, gradin d'autel, tabernacle, retable, 2 chandeliers et croix d'autel)

Dossier IM40005462 réalisé en 2014

Fiche

Dénominationsautel, gradin d'autel, tabernacle, chandelier d'autel, croix d'autel
Appellationsautel de la Vierge
Aire d'étude et cantonMugron
AdresseCommune : Bergouey
Emplacement dans l'édificecollatéral nord, à l'est

L'autel latéral de Bergouey était autrefois dédié à saint Gilles, qui était fêté le 1er septembre, le même jour que le patron secondaire de la paroisse, saint Loup de Sens - un tableau représentant le saint ermite provençal (réf. IM40005480), acquis en 1983, rappelle aujourd'hui encore cette ancienne dévotion. Vers 1850, avec le développement du culte marial, l'autel reçoit une nouvelle dédicace à la Vierge. A cette occasion, le décorateur Bernard (dit Tiburce) Meyranx (1828-1888), de Mugron, fournit le 16 août 1851 un projet d'autel-retable qui, à quelques modifications près (profil du tombeau d'autel, ordre corinthien au lieu de l'ionique prévu, peintures faux marbre simplifiées), est exécuté dans le courant de l'année pour la somme de 130 francs. Seuls le tabernacle en bois doré de l'ancien autel et très probablement son gradin, datant du XVIIIe siècle, ont été conservés dans le nouvel ensemble (IM40005463). La statue de l'Immaculée Conception (IM40005464), librement inspirée de la Vierge de la médaille miraculeuse (ou de la rue du Bac), dont l'image fut popularisée après 1832 et surtout à partir de 1842, doit être contemporaine des travaux de Meyranx. La garniture d'autel (IM40005465), qui comprenait quatre chandeliers à l'origine (inventoriés en 1906 sous le n° 12), est d'un modèle courant au milieu du XVIIIe siècle.

Période(s)Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1851, daté par source
Lieu d'exécutionCommune : Mugron
Auteur(s)Auteur : Meyranx Bernard dit Tiburce
Meyranx Bernard dit Tiburce (1828 - 1888)

Peintre décorateur, né et mort à Mugron (Landes), fils du peintre Jean Meyranx (1798-1886) et frère de l'abbé Louis-Bernard Meyranx (1834-1918), auteur d'une monographie historique de Mugron.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
décorateur attribution par source

Ensemble composite : autel tombeau en maçonnerie de brique revêtue de plâtre peint faux marbre, de plan rectangulaire et d'élévation trapézoïdale, couronné d'une gorge à profil demi-circulaire et orné sur sa face d'un relief rapporté en plâtre polychrome ; gradin droit à décor rapporté en plâtre doré ; tabernacle-urne à ailes, en bois doré (IM40005463) ; retable en plâtre moulé et peint faux marbre blanc veiné et vert sur maçonnerie de brique et ciment, composé d'une contre-table percée d'une niche en plein cintre à encadrement mouluré (contenant une statue, IM40005464) et flanquée de deux pilastres corinthiens à fût cannelé supportant un fronton triangulaire.

Catégoriesmaçonnerie, sculpture
Structuresplan, rectangulaire élévation, trapézoïdal pilastre, 2
Matériauxbrique, structure moulé
plâtre, décor moulé, décor en bas relief, décor rapporté, peint, polychrome, faux marbre, peint faux or
bois, mouluré, peint, doré à la feuille d'or à l'eau, avec assiette, apprêt gravé
Mesuresh : 103.0 (hauteur de l'autel)
la : 187.0 (largeur de l'autel sans le massif postérieur)
la : 226.0 (largeur de l'autel avec le massif postérieur)
pr : 87.0 (profondeur de l'autel)
h : 250.0 (hauteur approximative du retable)
la : 165.0 (largeur du retable)
IconographiesAgneau mystique, Coeur Sacré de Marie
ornementation, pilastre, ordre corinthien, rosace
Précision représentations

Agneau mystique couché sur la croix et sur le livre aux sept sceaux : relief rapporté sur la face du tombeau ; motifs Empire (rosace entourée de palmettes romaines et de feuilles de chêne avec glands) rapportés sur le gradin ; cœur sacré de la Vierge (percé d'un glaive) peint sur le fronton du retable.

État de conservationoeuvre composite
mauvais état
Précision état de conservation

Le tombeau d'autel en en mauvais état : revêtement de plâtre fendu et lacunaire, révélant la maçonnerie de brique sous-jacente.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsinscrit au titre objet, 1986/09/01
Précisions sur la protection

Arrêté de protection : seul le tabernacle du XVIIIe siècle est inscrit.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église, 1823-1936.

    Archives départementales des Landes : 2 O 287
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 5 mars 1906.

    Archives départementales des Landes, Mont-de-Marsan : 70 V 93/9
Bibliographie
  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 14-15

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe