Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble de deux verrières figurées : la remise du Rosaire et la révélation du Sacré-cœur à sainte Marguerite Marie Alacoque

Dossier IM23002152 réalisé en 2012

Fiche

Dénominationsverrière
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Pays Dunois - Dun-le-Palestel
AdresseCommune : Crozant
Lieu-dit : Bourg
Adresse : place Chopeline
Emplacement dans l'édificeChoeur : baie 0
Chapelle sud

Les deux vitraux ont été réalisés en 1938 par le maître verrier Francis CHIGOT et ont été placés dans les baies à réseau flamboyant, déjà existantes, du chœur et de la chapelle sud de l'église.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1938, porte la date
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Limousin, 87, Limoges
Auteur(s)Auteur : Chigot Francis
Chigot Francis (1879 - 1960)

Francis Chigot est élève au lycée Gay-Lussac de Limoges, puis à l'École nationale supérieure des arts décoratifs. Il commence à travailler pour les Monuments Historiques en 1917, et continue avec les restaurations d'églises du nord de la France, détruites par les combats de la Première Guerre mondiale. Il meurt en 1960. À la suite de son décès en 1960, les ouvriers de son atelier fondent l'Atelier du Vitrail à Limoges, qui poursuit son œuvre. Il a réalisé de nombreux vitraux parmi lesquels les vitraux de l'opéra de Vichy, de l'église Saint-Pierre de Montluçon, de la gare de Limoges-Bénédictins, de la basilique de la Visitation à Annecy, de l'église de Conques et du prieuré de Million à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
verrier signature

Le chœur et la chapelle sud de l´église saint Étienne comporte deux vitraux signés de Francis Chigot. Ils sont de même facture (très colorés et très géométriques) et de même dimension et ont été placés dans des baies à réseau flamboyant préexistantes. La baie 0, située dans l´axe du chœur, représente la Révélation du Sacré-cœur à sainte Marguerite Marie Alacoque. Le Christ est représenté debout, auréolé, présentant son Cœur à sainte Marguerite Marie. Cette dernière, irradiée par le Cœur, est représentée agenouillée devant le Christ, dans l'habit de son ordre et auréolée. Le fond de cette scène (derrière sainte Marguerite Marie) représente l´intérieur d´une église. Le vitrail est signé et daté en bas à droite « F.CHIGOT 1938 ». Au-dessus des deux personnages, dans une baie quadrilobée séparée, est figurée une colombe.

La deuxième verrière, située dans l´axe de la chapelle sud (mur sud), représente la Remise du Rosaire à saint Dominique de Guzman. La Vierge est représentée assise, auréolée, avec l´Enfant debout sur ses genoux qu´elle entoure de son bras droit. De son bras gauche, elle remet le rosaire à saint Dominique, agenouillé à ses pieds. Ce dernier est représenté dans l´habit de son ordre (tunique et scapulaire blancs sous un manteau noir), auréolé, une étoile au-dessus de sa tête et tendant les mains vers le rosaire. Le fond de la scène représente vraisemblablement une église. Le vitrail est signé en bas à droite « F.CHIGOT 1938 ».

Catégoriesvitrail
Structuresbaie libre, en arc brisé lancette, polylobé, juxtaposé, 2 tympan ajouré
Matériauxverre transparent, coloré grisaille sur verre
plomb, réseau
pierre, réseau
Mesuresh : 110.0 cm
l : 90.0 cm
Précision dimensions

Dimensions identiques pour les deux baies.

IconographiesChrist
Sacré-Coeur
sainte Marguerite Marie Alacoque
colombe
Vierge à l'Enfant
saint Dominique de Guzman
rosaire
étoile
Précision représentations

Le Christ et sainte Marguerite Marie Alacoque sont figurés dans la scène de la Révélation du Sacré-Coeur à sainte Marguerite Marie : le Christ est représenté débout, auréolé, présentant son Coeur à sainte Marguerite Marie, représentée en habit de religieuse et auréolée, agenouillée à ses pieds. Une colombe est représentée au-dessus de la scène.La Vierge à l'Enfant et saint Dominique de Guzman sont figurés dans la scène de la Remise du Rosaire : la Vierge est représentée auréolée, assise avec l'Enfant debout sur ses genoux, remettant le rosaire à saint Dominique, représenté dans l'habit de son ordre (tunique et scapulaire blancs sous un manteau noir) auréolé, agenouillé et tendant les mains pour recevoir le rosaire. Une étoile est représentée au-dessus de saint Dominique.

Inscriptions & marquessignature
date
Précision inscriptions

Inscription concernant l'auteur et la date : F.CHIGOT, 1938.

État de conservation
Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • Extrait de : Dix mille saints, Dictionnaire hagiographique. Ed. Brepols, 1991, p. 149 et 336.

    Maguerite-Marie Alacoque (1647-1690) : Née à Leuthecourt en Bourgogne, elle rejoignit en 1671 l'ordre de la Visitation à Paray-le-Monial. A la suite d'une révélation divine en 1675, elle se découvrit la vocation de répandre la dévotion publique et liturgique du Sacré-Coeur. Après des résistances violentes, principalement de la part des jansénites, ce culte devint très populaire dans l'Eglise. Elle fut canonisée en 1920. Elle est représentée dans les habits de son ordre, tenant un coeur embrasé ou s'agenouillant devant le Christ qui lui montre son coeur.

    Dominique de Guzman (1170-1221) : Né à Calaruega, dans la province de Burgos en Vieille-Castille, il était chanoine régulier augustin à la cathédrale d'Osma. En 1203, il accompagna son évêque, le bienheureux Diégo d'Azevedo, dans le sud de la France, à l'époque où les Albigeois dévastaient le pays. Dominique commença son apostolat parmi les hérétiques et réussit en 1206 à ouvrir un couvent à Prouille, pour des religieuses cathares converties. Ce fut le germe du futur ordre des frères prêcheurs, que Dominique enverrait prêcher et enseigner partout. Approuvé en 1216, l'ordre s'étendit en peu d'années à travers l'Europe entière. (...) Il mourut à Bologne et fut canonisé en 1234. L'art le représente dans l'habit de son ordre - tunique et scapulaire blancs sous un manteau noir - et tenant un lys. Souvent, une étoile brille au-dessus de lui. (...) Il porte quelque fois un rosaire et tient une grande croix.

(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse, Maison des Patrimoines - Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Sénéchaud Anne
Sénéchaud Anne

Chargée d'étude Atemporelle - Prestation de service 2014-2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.