Dossier d’œuvre objet IM40005288 | Réalisé par
  • inventaire topographique
Ensemble de 9 verrières à personnage (Christ Rédempteur, Immaculée Conception, Saint Georges) et décoratives (baies 0 à 8), Église paroissiale Saint-Georges
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
  • Commune Saint-Geours-d'Auribat
  • Emplacement dans l'édifice choeur (baies 0 à 2) ; chapelles latérales (baies 3 et 4) ; nef (baies 5 à 8)
  • Dénominations
    verrière
  • Titres
    • Christ Rédempteur
    • Immaculée Conception
    • Saint Georges

Ces verrières, exécutées en 1868 par Gustave-Pierre Dagrand (1839-1915), datent de la période bayonnaise du verrier, plusieurs années avant son installation définitive à Bordeaux (et la modification orthographique apportée à son nom), et comptent donc parmi les plus anciennes de sa production avec celles de Laurède (1867) et celles, datées de 1869-1870, des églises d'Ozourt et de Préchacq-les-Bains (réf. IM40005257) dans le même canton. La signature développée au bas de la verrière axiale ("GVSTAVE DAGRAND BAYONNE 1868"), rare dans la production du verrier, a un caractère publicitaire marqué. Le carton de l'Immaculée Conception, déjà utilisé en 1865 à Mouguerre (Pyrénées-Atlantiques), à Sainte-Colombe (réf. IM40003559) et à Sarraziet en 1868 et à Préchacq en 1870, fut remployé à Mant en 1877 (réf. IM40003709), avec toutefois une inversion droite / gauche du drapé du manteau.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1868, porte la date
  • Lieu d'exécution
    Édifice ou site : Aquitaine, 64, Bayonne
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre
      Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre

      Peintre-verrier né à Bordeaux (51, chemin du Sablonnat) le 15 septembre 1839 et mort dans la même ville le 21 septembre 1915 ; fils de Jean Dagrant, plâtrier, et de Jeanne Sallette ; marié à Bordeaux, le 3 octobre 1863, à Jeanne-Eugénie Chartier, sœur de Jean-Georges Chartier, peintre-verrier. Il en eut sept enfants, dont trois peintres-verriers qui lui succédèrent, Maurice (1870-1951), Charles (1876-1938) et Victor (1879-1925), et une fille qui épousa Albert Borel, son principal collaborateur. Né Pierre-Gustave Dagrant, le verrier changea son nom en Gustave-Pierre Dagrand entre 1864 et 1889, avant de reprendre, par jugement du tribunal de première instance de Bordeaux du 19 juillet 1889, son nom d'origine avec la graphie Dagrant. D'abord actif à Bayonne (où ses parents possédaient une propriété), il y fonde un premier atelier en 1864, puis crée en 1873-1874 un second atelier à Bordeaux (7, cours Saint-Jean, actuel cours de la Marne), ville où il s'installe définitivement par la suite.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      peintre verrier signature

Toutes les verrières sont des lancettes en arc brisé. Verre teinté dans la masse pour les bordures, verre peint pour les figures, grisaille avec cages à mouches pour les fonds des médaillons.

  • Catégories
    vitrail
  • Structures
    • lancette, en arc brisé
  • Matériaux
    • verre transparent, peint, polychrome, grisaille sur verre
    • plomb, réseau
  • Mesures
    • h : 150 (hauteur approximative)
    • la : 40 (largeur approximative)
  • Iconographies
    • Christ enseignant, livre, bénédiction
    • Immaculée Conception
    • saint Georges et le dragon
    • ornementation, ornement à forme végétale, rinceau, feuille, perle
  • Précision représentations

    Verrières figurées : personnage en pied sur fond damassé bleu (baie 0) ou rouge (baies 1 et 2), inscrit dans un médaillon oblong polylobé aux lobes fleuronnés, se détachant sur un fond en grisaille à rinceaux et cages à mouches ; bordures à fond bleu ou rouge ornées de fleurettes et bordées de perles. Baie 0 : le Christ rédempteur et enseignant. Baie 1 : Immaculée Conception. Baie 2 : saint Georges terrassant le dragon.

    Verrières décoratives : quadrilobes fleuronnés, cercles et losanges combinés sur fond en grisaille à rinceaux romans, bordure bleue à filet de perles jaunes.

  • Inscriptions & marques
    • signature, peint
    • date, peint
    • inscription concernant l'iconographie, peint, latin, français
  • Précision inscriptions

    Signature et date (baie 0, en bas) : GVSTAVE DAGRAND BAYONNE 1868. Signature et date (baies 0, 1 et 2, au pied des figures) : monogramme GD [lettres entrelacées] 1868. Signature et date (baie 4) : G.P. DAGRAND / BAYONNE /ANNO DOMINI MDCCCLXVIII. Inscription concernant l'iconographie : EGO SUM VIA / VERITAS ET VITA (baie 0) ; SINE LABE CONCEPTA / ORA PRO NOBIS (baie 1) ; SAINT GEORGES / PRIEZ POUR NOUS (baie 2).

  • État de conservation
    • grillage de protection
  • Précision état de conservation

    Baie 3 : quelques manques ; baie 5 : manque le panneau inférieur.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Monographie paroissiale de Saint-Geours-d'Auribat, vers 1890.

    Archives départementales des Landes : 16 J 18
Date d'enquête 2013 ; Date(s) de rédaction 2015
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice
Église paroissiale Saint-Georges

Église paroissiale Saint-Georges

Commune : Saint-Geours-d'Auribat