Dossier d’œuvre objet IM40006897 | Réalisé par
  • inventaire topographique
Ensemble de 7 statues de série : Notre-Dame de Lourdes, Saint Joseph, Sacré-Cœur, Sainte Jeanne d'Arc, Sainte Bernadette Soubirous, Sainte Thérèse de Lisieux, Saint Antoine de Padoue, Chapelle Saint-Jean de Péré
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Sever
  • Commune Saint-Sever
  • Lieu-dit Péré
  • Adresse Rond-point du Pavillon
  • Emplacement dans l'édifice nef
  • Dénominations
    statue
  • Titres
    • Notre-Dame de Lourdes
    • Saint Joseph
    • Sacré-Cœur
    • Sainte Jeanne d'Arc
    • Sainte Bernadette Soubirous
    • Sainte Thérèse de Lisieux
    • Saint Antoine de Padoue

Ces statues de série, disposées par paires en pendant dans le chœur et de part et d'autre de la nef, illustrent les "nouvelles" dévotions mises à l'honneur par l'Église dans la seconde moitié du XIXe siècle et les premières décennies du XXe, peu avant la construction de la chapelle de Péré : le Sacré-Cœur (auquel Pie IX avait voué la catholicité en 1875 et Léon XIII le genre humain tout entier en 1899), la Vierge de Lourdes et sainte Bernadette Soubirous (béatifiée le 14 juin 1925, canonisée le 8 décembre 1933), saint Joseph (proclamé patron de l'Église universelle en 1870), sainte Jeanne d'Arc (canonisée le 16 mai 1920), sainte Thérèse de Lisieux (canonisée le 17 mai 1925).

Le modèle du Sacré-Cœur figure sous le n° 174, dans le catalogue de la fabrique parisienne d'Ignaz Raffl, puis sous le même numéro dans le catalogue n° 59 de La Statue religieuse (Pacheu, Lecaron et Peaucelle), successeur de Raffl. L’œuvre originale, dite "de Madame Royer" (car inspirée d'un récit de cette visionnaire), fut offerte en avril 1876 par la maréchale de Mac Mahon à la basilique provisoire du Sacré-Cœur de Montmartre. Le modèle, approuvé par Léon XIII en mars 1883, fut ensuite reproduit en série, parfois avec des variantes, par plusieurs fabricants statuaires. La statue de Jeanne d'Arc reproduit le modèle de Charles Desvergnes édité par l'Orléanais Marcel Marron.

  • Période(s)
    • Principale : limite 19e siècle 20e siècle
    • Principale : 2e quart 20e siècle
  • Stade de création
    • oeuvre de série
  • Lieu d'exécution
    Édifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
  • Lieu d'exécution
    Commune : Orléans
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      La Statue religieuse
      La Statue religieuse

      Fabrique de statuaire de série, créée par le sculpteur d'origine autrichienne Ignaz Raffl à Paris (64, rue Bonaparte), puis dirigée après sa mort par Pacheu, Lecaron et Peaucelle ; la raison sociale devint ensuite Peaucelle-Coquet.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      fabrique
    • Auteur :
      Desvergnes Charles Jean Cléophas
      Desvergnes Charles Jean Cléophas

      Sculpteur né le 19 août 1860 à Bellegarde (Loiret) et mort le 4 mars 1928 à Meudon (Hauts-de-Seine). Élève d'Henri Chapu, second prix de Rome en 1887, puis premier prix en 1889, il installe son atelier à Paris (131, rue de Vaugirard) à partir de 1895, où il crée de nombreux monuments commémoratifs et des statues religieuses (essentiellement de Jeanne d'Arc, son sujet de prédilection). Un musée, créé à partir des œuvres offertes à sa ville natale en 1912, porte son nom à Bellegarde.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      sculpteur, auteur du modèle signature
    • Auteur :
      Marron Marcel
      Marron Marcel

      Fabricant de statues ("éditeur") à Orléans. Sans doute Marcel Célestin Joseph Marron, né à Orléans le 2 juin 1877, fils de Joseph Frédéric Marron et d'Angélique Joséphine Félicité Proutière ; marié à Orléans, le 1er août 1901 (il est alors "papetier-libraire"), à Berthe Hélène Poignant, fille de Louis Hippolyte et de Marie Julie Suzanne Anselmier.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      fabricant de statues signature

Statues en plâtre polychrome avec socle inhérent. Les deux statues en pendant du chœur (Notre-Dame de Lourdes, Saint Joseph) sont posées sur des consoles de même matériau, devant de fausses niches gothiques à gâble et pinacles peintes sur le mur. Les statues de Saint Antoine et de Sainte Thérèse sont aussi dotées de consoles en plâtre, celles du Sacré-Cœur et de Jeanne d'Arc de consoles en chêne teinté à lambrequins néogothiques, celle de Bernadette Soubirous d'une simple console en bois mouluré.

  • Catégories
    sculpture
  • Structures
    • revers sculpté
    • intérieur partiellement creux
  • Matériaux
    • plâtre, en plusieurs éléments moulé, peint, polychrome
  • Précision dimensions

    Dimensions non prises.

  • Iconographies
    • Vierge
    • saint Joseph et l'Enfant Jésus
    • Sacré-Coeur
    • sainte Jeanne d'Arc
    • sainte Bernadette
    • sainte Thérèse de Lisieux
    • saint Antoine de Padoue
  • Précision représentations

    Notre-Dame de Lourdes et saint Joseph : consoles identiques à enroulements feuillagés et grappes de raisin. Sacré-Cœur : les bras étendus, debout sur le globe, écrasant le serpent, avec les instruments de la Passion à ses pieds. Jeanne d'Arc : au sacre de Charles VII, revêtue de son armoire, son étendard à la main. Bernadette Soubirous : en bergère, les mains jointes. Thérèse de Lisieux : debout sur une nuée, répandant une pluie de roses (console : nuées et bouquet de roses). Saint Antoine : console à enroulements feuillagés, palmettes romanes et dents de scie.

  • Inscriptions & marques
    • inscription concernant l'iconographie, peint
    • signature, en creux
    • date, en creux
  • Précision inscriptions

    Inscription concernant l'iconographie (peinte sur la face du socle) : Ste BERNADETTE. Signature et date (statue de sainte Thérèse, sur la nuée, à droite) : ...llard [Rouillard ?] / 192[5 ?].

  • Précision état de conservation

    Il manque la main droite de la statue du Sacré-Cœur.

  • Statut de la propriété
    propriété d'une association diocésaine

Documents figurés

  • Catalogue n° 59 de la maison "La Statue religieuse" (Pacheu, Lecaron & Peaucelle), 64, rue Bonaparte à Paris, vers 1910.

    p. 34, n° 174 et p. 100, n° 3500
Date d'enquête 2017 ; Date(s) de rédaction 2017
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice
Chapelle Saint-Jean de Péré

Chapelle Saint-Jean de Péré

Commune : Saint-Sever
Lieu-dit : Péré
Adresse : Rond-point du Pavillon