Dossier d’œuvre objet IM40006345 | Réalisé par
  • inventaire topographique
Ensemble de 5 verrières à personnages : Bon Pasteur, Saint Joseph, Saint Jean-Baptiste, Immaculée Conception, Saint Jean l’Évangéliste (baies 1 à 3, 5, 6), Église paroissiale Saint-Barthélemy
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Sever
  • Commune Eyres-Moncube
  • Emplacement dans l'édifice choeur (baies 1, 2 et 3) ; collatéraux (baies 5 et 6)
  • Dénominations
    verrière
  • Titres
    • Bon Pasteur
    • Saint Joseph
    • Saint Jean-Baptiste
    • Immaculée Conception
    • Saint Jean l'Evangéliste

De cet ensemble homogène, seule la verrière de Saint Jean l'Évangéliste porte la marque de l'abbé Joseph Goussard (1803-1883), verrier à Condom (Gers) à partir de 1853 en collaboration avec son frère Bernard (1816-1881). La date et les circonstances de la pose sont fournies par la lettre de protestation de la fabrique annexée à l'inventaire du 3 mars 1906, consécutif à la loi de Séparation. Celle-ci précise en effet que "les huit autres vitraux [outre la baie axiale du chœur, offerte en 1879 seulement] ont été fournis en 1857 par M. l'abbé Langouet, alors curé d'Eyres-Moncube" (dont le nom figure, avec une erreur orthographique, sur une clef de voûte du collatéral sud). Les trois autres verrières sont certainement les vitraux décoratifs du collatéral sud. Jean-Victor Langouet (1805-1883), curé de 1831 à 1875, devait encore offrir à son église "des peintures, des ornements et des vases sacrés" (Laborde-Lassalle, 1907).

L'atelier Goussard avait déjà fourni en 1855 des verrières aux églises landaises de Commensacq (réf. IM40001889) et de Peyrehorade (réf. IM40000356).

Le carton du Saint Jean-Baptiste est copié d'un tableau de Wilhelm von Schadow (1789-1862), qui a également inspiré le peintre Léonard Fortuné (tableau à Caupenne) et plusieurs verriers aquitains, parmi lesquels le Bordelais Gustave-Pierre Dagrant (verrières à Poudesseaux, Le Sen, Heugas et Préchacq-les-Bains).

Verrières de style néo-Renaissance, en plein cintre. La verrière 3 est plus large que les autres.

  • Catégories
    vitrail
  • Structures
    • baie libre, en plein cintre
  • Matériaux
    • verre transparent, peint, imprimé, grisaille sur verre
    • plomb, réseau
  • Mesures
    • h : 160 (hauteur approximative)
  • Iconographies
    • Bon Pasteur
    • saint Joseph, équerre, bâton
    • saint Jean-Baptiste
    • Immaculée Conception
    • saint Jean l'Evangéliste
    • ornementation, ornement à forme architecturale, arcade, colonne, ornement à forme végétale, fond damassé
  • Précision représentations

    Les personnages sont représentés en pied sur un soubassement à cartel et sous une arcade en grisaille rehaussée de jaune d'argent. La forme et le décor de l'arcade varient d'une verrière à l'autre.

    Les verrières 1 (Bon Pasteur) et 2 (Saint Joseph, figuré avec l'équerre de charpentier et le bâton fleuri), en pendant, comportent une arcade en plein cintre à intrados caissonné et extrados orné de rinceaux à feuilles romanes ; les piédroits classiques à tables rentrantes sont couronnés de chapiteaux à palmettes. Les personnages se détachent sur un fond de ciel bleu visible à travers l'arcade.

    La verrière 3 (Saint Jean-Baptiste), plus large que les autres, est un unicum : l'arcade en plein cintre, décorée de caissons sur l'intrados, de bâtons rompus, de palmettes, d'une torsade blanche et or et de perles sur l'extrados, repose sur des piédroits à colonnettes jumelées, aux chapiteaux ornés d'entrelacs et de dents de loup. La figure du saint se profile devant un fond damas bleu à ramages.

    Les verrières 5 (Immaculée Conception) et 6 (Saint Jean l'Évangéliste, figuré en vieillard à Patmos), en pendant, présentent une arcade en arc déprimé, aux caissons sculptés de losanges et à l'intrados orné de palmettes romanes, d'une torsade dorée et de perles. Ses piédroits comportent, de chaque côté, une unique colonnette à chapiteau feuillagé et base galbée en forme d'urne, décorée d'entrelacs. Les personnages se détachent sur un fond bleu nuit garni de rinceaux d'acanthe.

  • Inscriptions & marques
    • signature
    • inscription concernant l'iconographie
  • Précision inscriptions

    Signature (au bas de la verrière 6) : GOUSSARD PRËTRE / A CONDOM (Gers). Inscription concernant l'iconographie : BONUS PASTOR (baie 1) ; STUS JOSEPHUS (baie 2) ; ST JOHAÑES. B. (baie 3) ; SINE / LABE CONCEPTA (baie 5) ; ST IOHAÑES (baie 6).

  • État de conservation
    • grillage de protection
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Bibliographie

  • L'ESTOILE Laurence de. L'atelier de vitrail Goussard à Condom (Gers) 1853-1873. Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, octobre 1997, mémoire de maîtrise sous la direction de Jean-Philippe Chimot et Françoise Perrot.

  • SUAU Jean-Pierre (dir). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des Landes, 2012, vol. I (Donateurs et créateurs).

    p. 39, 145-148, 223, 233
  • LABORDE-LASSALE André de. En Chalosse. Notes historiques. Saint-Sever : Séverin Serres, 1907 (rééd. PyreMonde, Éditions des régionalismes, 2010).

    p. 222-225 (rééd. 2010, p. 174-175)

Périodiques

  • L'ESTOILE Laurence de. "L'atelier Goussard à Condom (1853-1873) ou la renaissance de l'art du vitrail au XIXe dans le Gers". Bulletin de la Société archéologique du Gers, 1998, p. 363-380.

Date d'enquête 2016 ; Date(s) de rédaction 2017
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice