Dossier IM40006346 | Réalisé par
Ensemble de 4 verrières décoratives (baies 7, 8, 10, 12), Église paroissiale Saint-Barthélemy
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Sever
  • Commune Eyres-Moncube
  • Emplacement dans l'édifice collatéraux (baies 7 et 8)

Une lettre de protestation de la fabrique annexée à l'inventaire du 3 mars 1906 atteste que ces verrières décoratives furent "fournies" en 1857 par le curé Jean-Victor Langouet en même temps que les vitraux à personnages de l'église. Elles doivent donc sortir, comme ceux-ci, de l'atelier de l'abbé Joseph Goussard (1803-1883), verrier à Condom (Gers) à partir de 1853 en collaboration avec son frère Bernard (1816-1881). La petite rose circulaire entre les deux lancettes du mur sud, aux motifs et aux caractères techniques différents de ceux du reste de la vitrerie, pourrait toutefois appartenir à une autre campagne. Du reste, le document de 1906 mentionne huit verrières posées en 1857, soit les cinq figurées et trois décoratives seulement.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1857, daté par source
  • Lieu d'exécution
    Commune : Condom
  • Auteur(s)

La verrière du mur nord (baie 7), deux fois plus large que les deux lancettes, est une baie libre au sommet en cintre surbaissé ; les lancettes des verrières 8 et 12 sont en plein cintre ; la verrière 10 est une rose circulaire. Le champ des verrières 7, 8 et 12 est en grisaille rehaussée de jaune d'argent, avec motifs géométriques de couleur violette en surimpression. La grisaille avec cages à mouches, les motifs géométriques bleus et rouges et les feuillages jaunes et verts de la rose du mur sud composent une harmonie colorée très différente de celles des autres verrières.

  • Catégories
    vitrail
  • Structures
    • lancette, en plein cintre
    • baie libre, cintré
    • circulaire
  • Matériaux
    • verre transparent, peint, imprimé, grisaille sur verre
    • plomb, réseau
  • Mesures
    • h : 160 (hauteur approximative des verrières à lancette)
  • Iconographies
    • ornementation, ornement à forme végétale, ornement à forme géométrique, carré, quadrilobe
  • Précision représentations

    Les verrières des baies 7 et 8 comportent un décor de grisaille avec rinceaux à feuilles de chêne et glands inclus dans de grands cercles au jaune d'argent, sur lesquels se superpose un réseau de carrés violets posés sur la pointe et superposés ; la verrière 7, deux fois plus large que son pendant, dédouble ces motifs en deux colonnes ; les bordures sont ornées de branches de lierre au jaune d'argent sur fond blanc. La verrière 12 présente une grisaille un peu différente, à rinceaux de feuilles polylobées et tréflées soulignées de jaune d'argent, inclus entre des lignes ondulantes jaunes sur lesquelles brochent des quadrilobes violets étirés ; la bordure est décorée de fleurettes bleues et de feuilles dentelées jaunes sur fond noir. La rose de la baie 10 est composée de carrés imbriqués à bordure rouge ou rose et d'un quadrilobe à bordure bleue entourant, au centre, un fleuron vert, et tout autour des motifs végétaux en grisaille ; sur le pourtour, dans les écoinçons formés par les angles des carrés, des feuilles jaunes cordiformes et des feuilles vertes.

  • État de conservation
    • grillage de protection
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Bibliographie

  • L'ESTOILE Laurence de. L'atelier de vitrail Goussard à Condom (Gers) 1853-1873. Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, octobre 1997, mémoire de maîtrise sous la direction de Jean-Philippe Chimot et Françoise Perrot.

  • SUAU Jean-Pierre (dir). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des Landes, 2012, vol. I (Donateurs et créateurs).

    p. 145-148

Périodiques

  • L'ESTOILE Laurence de. "L'atelier Goussard à Condom (1853-1873) ou la renaissance de l'art du vitrail au XIXe dans le Gers". Bulletin de la Société archéologique du Gers, 1998, p. 363-380.

Date d'enquête 2016 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice