Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Bidart (commune)
  • Commune Bidart
  • Emplacement dans l'édifice porche

Ces douze dalles funéraires, encastrées dans le pavement du porche, marquent l'emplacement des tombes de maison (jarleku en langue basque) de familles notables de Bidart. Sept d'entre elles portent un millésime : cinq du 17e siècle (1612, 1660, 1662 [deux], 1672), deux du 18e (1714 et 1740). La plus ancienne n'est que de deux ans postérieure à la date probable de la reconstruction de l'église, 1610. Les épitaphes, dont plusieurs sont actuellement très érodées voire illisibles, ont été relevées en 1923 par Louis Colas puis dessinées en 1960 par José Miguel de Barandiaran, qui ont également repéré trois autres plate-tombes aujourd'hui disparues.

Quelques noms de familles sont encore déchiffrables. La dalle de 1612 porte celui de la maison de Lafargue, documentée à Bidart à cette époque : le nom de Bertran de Lafargue est inscrit sur le linteau d'une fenêtre nord de l'église attestant la reconstruction de 1610 ; un Jean Lafargue, sieur de Sainte-Croix ou de Chascoreanea, né en 1600 et mort en 1679, était maître-chirurgien. Les dalles 5 (non datée), 7 (1662) et 8 (1672) sont au nom des Echeberi (Etcheberry ou Etcheverry) d'Oyhara, parents des Lafargue - Michel Lafargue (1628-1708), fils du Jean précité, épousa Maria Etcheberry (1627-1707).

La dalle 10 est celle de Martin de Mendiçabal (ou Mendizabal), dit Baroin ou Baroinenea, mort en 1660, appelé "le dernier chasseur de baleine de Bidart" (un harpon est gravé sur sa tombe). Sa famille était aussi alliée aux Lafargue, par le mariage, vers 1685, de son petit-fils et homonyme Martin Mendizabal, sieur de Miqueu Firenea (mort en 1694) avec Jeanne Lafargue (1666-1746), fille de Jean Petiton et petite-fille de Jean Lafargue déjà nommé.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 17e siècle, 3e quart 17e siècle, 1er quart 18e siècle, 2e quart 18e siècle
  • Dates
    • 1612, porte la date
    • 1660, porte la date
    • 1662, porte la date
    • 1672, porte la date
    • 1714, porte la date
    • 1740, porte la date

Dalles en calcaire (1) et en grès rouge (6, 7) ou gris (2 à 5, 8 à 12) encastrées dans le pavement du porche ouvert de l'église. Les épitaphes sont gravées ou, pour certaines, sculptées en bas relief en réserve (1, 6).

  • Catégories
    taille de pierre
  • Structures
    • rectangulaire
  • Matériaux
    • calcaire, gravé, décor à relief en réserve
    • grès, gravé, décor à relief en réserve
  • Précision dimensions

    Dalle 1 : l = 60 ; la = 41,5. Dalle 2 : l = 190,5 ; la = 83. Dalle 3 : l = 191 ; la = 84,5. Dalle 4 : l = 174 ; la = 77. Dalle 5 : l = 190,5 ; la = 71,5. Dalle 6 : l = 195 ; la = 75. Dalle 7 : l = 197 ; la = 74,5. Dalle 8 : l = 190,5 ; la = 71,5. Dalle 9 : l = 196 ; la = 67,5. Dalle 10 : l = 195 ; la = 81,5. Dalle 11 : l = 191,5 ; la = 85. Dalle 12 : l = 204,5 ; la = 103.

  • Iconographies
    • ornementation, croix, IHS
  • Précision représentations

    Dalle 1 : croix basque ou lauburu au-dessus de l'épitaphe. Dalle 3 : trigramme IHS avec croix sur la traverse du H et lettre M (pour Marie) à droite du S, le tout dans un cercle sous l'épitaphe. Dalles 4, 5 et 7 : trigramme IHS au-dessus de l'épitaphe. Dalle 9 : trigramme IHS surmonté de deux volutes adossées, elles-mêmes encadrées par trois ornements en forme de pions d'échecs, au-dessus de l'épitaphe. Dalle 10 : un harpon posé en pal, en bas à droite. Dalle 12 : trigramme IHS au-dessus de l'épitaphe.

  • Inscriptions & marques
    • épitaphe, gravé, en relief
    • date, gravé, en relief
  • Précision inscriptions

    Épitaphes :

    Dalle 1 : [lauburu] / HAVDA / BVTVRE / NECOIA / RLEPVBA.

    Dalle 2 : [texte effacé] /1714.

    Dalle 3 : ESTA : SEPVL/TVRA ° DE ° AD/ANE ° D ° LAFAR/GVA ° DE ° LAN ° 1612.

    Dalle 4 : IHS / CEST LA / SEPVLT/VRE DE P/ITP E R / E... EAE / STE PE/NDET... / IEBI...P / DE... / 1662.

    Dalle 5 : IHS / CEPVLTV/... E / ... INN/ DE ECHE/BERI - / O...R... / DEI... / O I.

    Dalle 6 : MONV/MENT / DE LA / MAIS-/ON DE / GARA/ICOET/CHEA / DARD/AGA-/RAY / 1740.

    Dalle 7 : IHS / CESE SEP/VULTVRE / APARTIE/NT A LA / MAISON / DOYARA / ETCHEB/ERRIA ° / FAICT CE / 23 IVILLET / 1662.

    Dalle 8 : [...] / R...I... / ET... / ...NT... S... / RE... E... / ...N... / SIMON / DETCHVE/RRY / 1672.

    Dalle 9 : IHS / SAVBATDE / DUGAT / LARON / DOCHO/IA VNAC / F... AN... / ...RAC...

    Dalle 10 : MARTIN / DE MEND/ICABAL / DIT BA/ROIN / 1660.

    Dalle 11 : épitaphe effacée.

    Dalle 12 : IHS MARIA / SEPPESANT MON/NTA ERT FNT/ ...NTINDIMA...

  • État de conservation
    • mauvais état
  • Précision état de conservation

    Toutes les dalles présentent des épaufrures plus ou moins importantes, la dalle 3 une cassure transversale, la dalle 9 une double cassure à la tête et une érodation totale de la partie inférieure. La surface des dalles 10 et 11 est entièrement érodée et leurs épitaphes effacées.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Bibliographie

  • COLAS Louis. La tombe basque. Recueil d'inscriptions funéraires et domestiques du pays basque français. Biarritz : Grande imprimerie Moderne, 1923.

    P. 57-58.
  • BARANDIARAN José Miguel. Dictionnaire illustré de mythologie basque, Bayonne : Elkar, 2002.

    P. 195.
Date d'enquête 2020 ; Dernière mise à jour en 2021
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice
Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Commune : Bidart
Adresse : place, Sauveur Atchoarena, rue de l', Église, avenue Atherbéa