Logo ={0} - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Ensemble d'un bénitier, d'une niche édicule et d'une statue de saint Michel

Dossier IM40004653 réalisé en 2012

Fiche

Dénominationsbénitier, niche, statue
Appellationsdes prêtres et séminaristes morts pendant la guerre de 1914-1918
Aire d'étude et cantonDax nord
AdresseCommune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édificeporche, mur ouest

Le bénitier, la niche qui le surmonte et la statue de saint Michel furent mis en place après l'achèvement de la construction du porche (vers 1863-1864.) Selon le registre des dépenses de la fabrique, le bénitier fut payé, en même temps que des fonts baptismaux, au fabricant toulousain Gaston Virebent en janvier 1866 pour la somme totale de 633 francs (L. Cazaunau et L. Lesbats [1970, p. 278] datent l'installation de 1863, apparemment de manière erronée). Le modèle du bénitier figure au catalogue de la fabrique toulousaine Virebent sous le n° 3637 au prix de 500 francs (Album Virebent, p. 102 ; musée Paul-Dupuy, Toulouse). Selon Cazaunau et Lesbats, le bénitier fut remplacé en 1927, au moment de l'installation des deux plaques commémoratives qui le flanquent. La réfection, toutefois, ne concerna apparemment que la vasque et la base en marbre noir.

Le choix d'une statue de saint Michel pour accueillir les pèlerins s'explique par le double patronage de l'archange sur l’Église catholique et sur les Gaules, mais aussi par sa qualité de guerrier angélique (l'effigie s'inscrit entre les tableaux commémoratifs des morts de la Première Guerre).

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1866, daté par source
1927, daté par source
Stade de créationoeuvre de série
Lieu d'exécutionCommune : Launaguet
Auteur(s)Auteur : Virebent Gaston
Virebent Gaston (1837 - 1925)

Fils d'Auguste Virebent, le fondateur de la fabrique de Miremont à Launaguet, auquel il succède en 1857, assumant le titre de directeur à partir de 1861.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues attribution par travaux historiques

Le bénitier est composé d'un pied-colonne à chapiteau feuillagé en pierre reconstituée, avec base et cuve semi-octogonales en marbre noir ; il est adossé à un édicule vertical en pierre et terre cuite, comportant une petite niche en plein cintre au-dessus du bénitier, surmontée d'une grande niche flanquée de colonnettes et abritant une statue en terre cuite (avec croix rapportée en fer), le tout couronné d'un fronton à deux rampants.

Catégoriessculpture, marbrerie
Structuresplan, octogonal revers sculpté
Matériauxpierre reconstituée, blanche moulé, décor en bas relief, décor dans la masse, décor en ronde bosse, gravé
terre cuite, moulé
marbre uni, noir mouluré
Mesuresh : 85.0 (hauteur approximative du bénitier)
h : 100.0 (hauteur approximative de la statue)
Iconographiessaint Michel terrassant le démon, croix, Triangle trinitaire
ornementation, feuille, colonnette, rinceau
Précision représentations

Chapiteau à crochets feuillagés et palmettes au sommet du pied du bénitier, rosettes en réserve sur les faces de son tailloir ; perles et festons sur la petite niche surmontant le bénitier, rinceaux gravés au-dessus ; colonnettes de part et d'autre de la grande niche, canaux sur son arc en plein cintre, triangle trinitaire entouré de rinceaux et d'acanthes en relief sur le fronton de la niche, grande croix fleuronnée et entourée d'un nimbe perlé en amortissement du fronton. Statue de saint Michel : représenté le bras gauche levé désignant le ciel, foulant aux pieds le démon qu'il transperce de sa lance crucifère.

État de conservationpartie remplacée
Précision état de conservation

Le bénitier (ou du moins sa base et sa vasque en marbre) est remplacé.

Statut de la propriétépropriété du département

Références documentaires

Documents d'archives
  • Fabrique de l'église de Buglose, registre des dépenses (1852-1873).

    p. 73 Archives diocésaines, Dax
  • Album Virebent, 1890.

    p. 102 Musée Paul-Dupuy, Toulouse
Bibliographie
  • CAZAUNAU Léon, LESBATS Julien. Buglose. Nogaro : Dauba frères, 1970.

    p. 278
  • ALEGRIA Ludivine. Monuments aux morts de la Grande Guerre dans les Landes. Bordeaux : Le Festin, 2004.

    p. 44

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe