Dossier d’œuvre objet IM40005289 | Réalisé par
  • inventaire topographique, patrimoine mobilier des Landes
Ensemble autel, 2 gradins d'autel et tabernacle (maître-autel), Église paroissiale Saint-Georges
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
  • Commune Saint-Geours-d'Auribat
  • Emplacement dans l'édifice choeur

La monographie paroissiale de 1890 signale l'achat vers 1868-1872 de ce meuble et des deux autels secondaires (réf. IM40005290) à Léon Géruzet (1829-1904), membre d'une famille de marbriers active à Bagnères-de-Bigorre tout au long du XIXe siècle, avec succursales à Bordeaux et à Bayonne. Le maître-autel fut offert par le maire Auguste Coudroy (en fonction de 1860 à 1892), principal artisan de la construction de la nouvelle église avec le curé Léonard Batistant. Géruzet avait épousé peu de temps auparavant (juin 1868) Marie-Émilie de Monck d'Uzer, fille d'un maire de Bagnères-de-Bigorre mais liée par sa famille maternelle, les de Brun, à la ville de Mugron, localité proche de Saint-Geours, circonstance qui a pu favoriser la commande.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1872, daté par source
  • Lieu d'exécution
    Commune : Bagnères-de-Bigorre
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Géruzet Pierre Léon
      Géruzet Pierre Léon

      Membre d'une famille de marbriers active à Bagnères-de-Bigorre au XIXe siècle. La maison, fondée en 1836 par Aimé Géruzet, d'origine rémoise (Reims, 24.2.1799 - Bagnères-de-Bigorre, 7.9.1874), puis reprise en 1856 par son fils Pierre Léon (Bagnères, 12.6.1829 - Bagnères, 8.4.1904), exploitait dix-sept carrières pyrénéennes et possédait des succursales à Bordeaux (6, place des Quinconces) et à Bayonne (33, route d'Espagne). Elle produisait, outre du mobilier religieux, des meubles civils, des revêtements muraux, des monuments, des bassins et fontaines. Le fils du fondateur et de Marie Anne Amélie Costallat, Léon Géruzet, épousa en premières noces, le 26 janvier 1856 à Bordeaux, l'Américaine Adélaïde Marie Morton (New York, 19.12.1833 - Bagnères-de-Bigorre, 14.4.1857), fille de René Alfred Morton et d'Hepza Hobson, et en secondes noces, le 24 juin 1868 à Bagnères, Marie Émilie de Monck d'Uzer (Mugron, 9 septembre 1837 - Bagnères, 3 janvier 1915), fille du vicomte Clément de Monck d'Uzer (1803-1877), maire de Bagnères-de-Bigorre (1848-1870), et de Marie-Catherine de Brun (1814-1900).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      marbrier attribution par source

Meuble de style néogothique, en marbre blanc des Pyrénées (plutôt qu'en "marbre d'Italie", comme le prétend la monographie paroissiale de 1890), posé sur un degré de même matériau. Autel-tombeau à la face divisée par une arcature en tiers-point portée par six colonnettes ; double gradin droit encastrant un tabernacle avec porte en tiers point en marbre, à cadre de bois doré à la feuille, flanquée de colonnettes portant un arc brisé ; exposition architecturée à quatre colonnettes portant un dais à arcs trilobés et couvrement à deux versants. Hormis les quadrilobes en relief en réserve sur l'autel et la croix sommitale en ronde bosse du dais d'exposition, le décor est entièrement gravé et doré.

  • Catégories
    marbrerie, sculpture
  • Structures
    • plan, rectangulaire
    • élévation, droit
    • colonne, 12
  • Matériaux
    • marbre uni, blanc mouluré, tourné, décor à relief en réserve, décor dans la masse, gravé
  • Mesures
    • h : 319 (hauteur totale)
    • la : 263 (largeur totale)
  • Précision dimensions

    Autel : h = 100 ; la = 220 ; pr = 60 ; massif postérieur : h = 135,5 ; la = 263 ; pr = 49 ; gradin inférieur : h = 17 ; gradin supérieur : h = 20 ; tabernacle : h = 97 ; la = 53,5 ; exposition : h = 122 (avec la croix sommitale).

  • Iconographies
    • La Croix
    • ornementation, ornement à forme architecturale, ornement à forme végétale, rinceau, quadrilobe
  • Précision représentations

    Quadrilobes en relief en réserve sous les arcs du devant d'autel ; fausses ferrures gravées sur la porte du tabernacle, rinceaux à feuilles d'érable ou de platane sur le dais d'exposition ; croix tréflée en ronde bosse au sommet de l’exposition.

  • État de conservation
  • Précision état de conservation

    L'autel a été détaché du massif postérieur et avancé d'un mètre afin de ménager un espace pour le prêtre lors de la messe "face au peuple".

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Monographie paroissiale de Saint-Geours-d'Auribat, vers 1890.

    Archives départementales des Landes : 16 J 18
Date d'enquête 2013 ; Date(s) de rédaction 2015
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel