Logo ={0} - Retour à l'accueil

Eglise saint-Sauveur de Saint-Sauveur-d'Aunis

Dossier IA00043574 réalisé en 1986

Fiche

L'église de Saint-Sauveur-d'Aunis, qui a subi des restaurations successives, a cependant conservé de beaux caractères romans, et notamment des chapiteaux sculptés de grande qualité.

Cette église, qui dépendait de l'abbaye de Nouaillé (Vienne) depuis 988, semble avoir été bâtie au dans la seconde moitié du 11e siècle. Fortifiée pendant la guerre de Cent Ans, elle a été restaurée après les guerres de Religion et au 19e siècle. Les restauration du 19e siècle concernent la façade et le décor peint recouvrant une partie de l'église.

Cette église présente un plan en croix latine. La façade occidentale, appareillée sans aucun décor, est percée d'un portail à quatre rouleaux en plein cintre et de trois fenêtres : celle du milieu en plein cintre, les deux autres légèrement brisées. La façade est sommée d'une corniche rampante à modillons. Le clocher de plan carré, refait au 15e siècle, est percé d'une étroite baie sur chaque face ; des contreforts, encadrés chacun par une paire de colonnes, s'élèvent aux angles et au milieu de chacune de ses élévations.

La nef est composée d'un vaisseau central encadré par deux collatéraux. Elle est voûtée en berceau légèrement brisé, à l'exception de la travée orientale de chaque collatéral, dont la voûte est constituée d'ogives archaïques. Les voûtes de la nef reposent sur des piliers carrés, flanqués de colonnes engagées. Les chapiteaux des colonnes engagées des piles ouest de la croisée du transept sont ornés d'animaux et de personnages. L'un d'entre eux porte une inscription datée de la seconde moitié du 11e siècle.

Deux absidioles s'ouvrent dans le transept, peu saillant. La croisée du transept est couverte d'une coupole octogonale sur trompes. Un arc triomphal en plein cintre permet d'accéder au choeur, constitué d'une travée droite, où s'ouvrent deux fenêtres très ébrasées, et d'une abside voûtée en cul de four et soutenue à l'extérieur par des contreforts-colonnes.

Genrede bénédictins
Vocablessaint Sauveur
Destinationséglise paroissiale
Dénominationsprieuré
Aire d'étude et cantonPays d'Aunis - Courçon
AdresseCommune : Saint-Sauveur-d'Aunis
Cadastre : 2014 AC 182

L'église dépendait de l'abbaye de Nouaillé depuis 988, date à laquelle Guillaume Fier-à-Bras, comte du Poitou en a fait don à l'abbaye proche de Poitiers. Construite au 11e ou au 12e siècle, l'église de Saint-Sauveur-d'Aunis a été remaniée, notamment le clocher, à plusieurs reprises. Elle a été inscrite au titre des Monuments Historiques le 27 février 1925.

Période(s)Principale : 11e siècle
Principale : 12e siècle

La façade occidentale ne présente aucun décor. Certains chapiteaux de la nef sont historiés, d'autres présentent un décor animal (quadrupèdes), floral et à rinceaux. L'un porte l'inscription : PREBUIT EXEMPLUM CUM FIT DIABOLICE TEMP. Les chapiteaux de l'arc triomphal sont décorés de motifs végétaux. La fenêtre axiale de l'abside est surmontée d'une archivolte décorée de motifs en zigzag entrecroisés.

Murscalcaire
enduit partiel
pierre de taille
moellon
Toittuile creuse
Plansplan en croix latine
Étages3 vaisseaux
Couvrementsvoûte en berceau
voûte d'ogives
coupole à trompes
Couverturestoit à longs pans
appentis
toit en pavillon
pignon couvert
Techniquessculpture
peinture
vitrail
Représentationsornement animal, animal fantastique, dragon, animal, chien ornement figuré, personnage profane, musicien ornement végétal, feuille ornement géométrique, entrelacs, palmette, rinceau
Précision représentations

Chapiteaux à décor géométrique, végétal, animalier ou à personnages ; murs à décor peints du 19e siècle.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsinscrit MH, 1925/02/27
Précisions sur la protection

Eglise : inscription par arrêté du 27 février 1925.

Références documentaires

Bibliographie
  • Blomme, Yves. Les églises d'Aunis. Saint-Jean-d'Angély : Editions Bordessoules, 1993.

    p. 165-168
  • Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc, Poitou-Saintonge-Angoumois.

    p. 188
  • Crozet, René. L'art roman en Saintonge. Paris : Picard, 1971.

    p. 52, 76
  • Gensbeitel, Christian. Promenades romanes en Aunis-Saintonge (photogr. Michel Garnier). La Crèche : Geste Editions, 2007.

    p. 72
  • Lacurie, abbé J.-L. Excursion archéologique de Saintes à Luçon et retour, en août et septembre 1851. Bulletin Monumental, 2e série, t. 9, Paris, 1853.

    p. 110-111
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Sacré René - Moisdon Pascale