Logo ={0} - Retour à l'accueil

Eglise Saint-Pierre de Passirac

Dossier IA00041153 réalisé en 1979

L'église Saint-Pierre, qui s'élève au milieu du cimetière de Passirac, conserve de beaux éléments romans et médiévaux malgré des interventions très marquées au 19e siècle ; le choeur et la croisée du transept ont notamment gardé un beau volume et une série de chapiteaux avec un décor sculpté de qualité.

L'église paroissiale de Passirac, dédiée à saint Pierre-ès-Liens, était à l'origine un prieuré donné à l'abbaye de Baignes le jour de sa consécration en 1077. Il semble que le chevet et la croisée du transept aient été reconstruits vers 1100 et la nef dans la seconde moitié du 12e siècle. Elle cesse d'être un prieuré conventuel au 16e siècle. Elle fait l'objet d'importants travaux de reconstruction dans ses parties hautes et en façade à la fin du 19e siècle. L'utilisation de matériaux différents offre un fort contraste, entre le grès local de l'époque romane et médiévale et le calcaire blanc d'Angoulême des reconstructions-restaurations du 19e siècle. Néanmoins, l'ensemble, de taille modeste, possède des proportions harmonieuses.

Cette église, de plan en croix latine, présente la particularité d'avoir possédé un portail dans la travée occidentale du mur sud de la nef. Cette travée est traitée, comme une façade, en deux niveaux séparés par un bandeau à modillons. Le portail à une voussure sur colonnettes a été muré, certainement dès le 12e siècle, au profit d'une porte ouverte dans la façade occidentale. Les murs de la nef à quatre travées sont rythmés de contreforts plats entre lesquels un arc est percé d'une étroite et haute baie en plein cintre. Le couronnement du chevet, du 19e siècle, reprend le thème des arcades aveugles romanes ; les noms de l'architecte, Texier, et du mécène sont gravés dans l'un de ces arcs. Une porte murée dans le bras sud du transept menait sans doute aux bâtiments communautaires aujourd'hui disparus ; elle est surmontée d'un arc dont les claveaux sont assemblés en dents d'engrenage, dans une mise en oeuvre caractéristique de la fin du 11e siècle.

A l'intérieur, la nef, couverte d'une voûte en berceau surbaissé du 19e siècle, est rythmée par des colonnes adossées qui supportent les arc doubleaux. Le système d'arcades est ici identique à celui de l'extérieur, mais les baies sont encadrées de colonnettes. La croisée du transept est couverte d'une coupole sur trompes aux angles très abattus. Le choeur est limité par deux beaux cintres reposant sur des colonnes ; l'abside en cul de four, entourée par une triple arcature ornée de chapiteaux très

fouillés, est éclairé par trois fenêtres à colonnettes. Au total, une quinzaine de chapiteaux romans, répartis dans le choeur et à la croisée du transept, offrent un riche décor sculpté de représentations humaines ou animalières et motifs végétaux, de facture différente.

Dans l'église est conservé un fragment de relief du 16e siècle figurant le Christ sortant du tombeau en présence d'un soldat.

Vocablessaint Pierre
Destinationséglise paroissiale
Dénominationsprieuré
Aire d'étude et cantonPays Sud-Charente - Brossac
AdresseCommune : Passirac
Cadastre : 1837 B2 410 ; 2012 B 608

L'édifice est fondé par Adémar d'Alvignac, consacré en 1077 et donné à l'abbaye de Baignes. Il est restauré et voûté en brique en 1865 par Perrier. La sacristie, construite en 1873, est restaurée en 1893. Le clocher est reconstruit à partir de 1890 sous la direction de Pierre Texier. Le choeur est restauré en 1899 et 1900.

Période(s)Principale : 11e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1077, daté par source
1865, daté par source
Auteur(s)Auteur : Texier Pierre maître de l'oeuvre
Mursbrique
grès
enduit partiel
moellon
pierre de taille
Toittuile creuse, tuile mécanique
Plansplan en croix latine
Étages1 vaisseau
Couvrementscoupole à trompes
cul-de-four
voûte en berceau
Techniquessculpture
vitrail
Représentationsornement architectural ornement végétal ornement animal scène profane
Précision représentations

Chapiteaux sculptés ; décor végétal ; animaux ; personnages ; scène érotique.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsinscrit MH, 1991/12/05
Précisions sur la protection

Eglise Saint-Pierre (cad. B 608) : inscription par arrêté du 5 décembre 1991.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives nationales : F 19 4716, 4910, 5259.

  • 1809-1810. Travaux de Deval, ingénieur du département de la Charente. 1809, 20-X : devis des travaux à faire à l'église de Passirac par Deval, ingénieur ordinaire du département. 1810, 12-XII : le conseil municipal, considérant l'état de délabrement de l'église, donne la liste des réparations à faire : " réouverture à faire en son entier ainsy que celle du cloché ... crépissage en dheor en totalité et blanchissage au dedans ... quant au thillage à refaire à neuf ... deux portes extérieures à refaire à neuf ... un confessionnal à faire ... la cloture des fonds baptismaux ... vitrage des croizées ... Pour un montant de 1725F, 38 ".

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Passirac
  • 1811. État des demandes des communes pour réparations des églises et succursales d'après les circulaires des 30 septembre et 7 novembre 1810 : réparations estimées à 1725 F.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : 5 V 2 bis et 2 ter
  • 1837, 8 août. Devis des travaux à faire à l'église : surhausser les deux murs de la sacristie de 3 pieds et faire la couverture en tuile, "blanchir l'intérieur de l'église à partir de la chere allan vers la grande porte aussi que la voute du clocher ...", " griffonner à pierre sur la moitié de la partie extérieure du clocher ...".

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Passirac
  • 1845. Statistique de France. L'église n'est pas en bon état, offre de l'intérêt sous le rapport de l'art, est suffisante pour la population, nécessite réparations : "sacristie à reconstruire 300 F, couverture et du clocher et de l'église 1200 F, tilliage de l'église 300 F, réparations aux murs extérieur 400 F".

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Passirac
  • 1864-1867 : travaux à faire à l'église (construction d'une voûte et réfection de la toiture). - 1864, 4 août. Devis des travaux à faire à l'église de Passirac : construction d'une voûte sur l'église. - 1864, 30 octobre. Adjudication des travaux à Jean Besson de Chillac. - 1864, 23 décembre. Mémoire des travaux : 12,910 m2 de pierres. - 1865, 28 avril. Devis supplémentaire : "terminer la voûte en pierre de taille, construire entre la naissance de cette voûte et les murs de l'église des maçonneries en moellons au mortier de chaux afin de donner à cette construction plus de solidité ... faire sur toute la surface intérieure des murs, colonnes et moulures, un enduit en plâtre à deux couches sur la surface duquel seront représentés les joints et coupes de la voûte ; enfin le carrelage sera entièrement refait...". - 1866 [1865 ? ], 3 mai. Marché conclu avec Besson. - 1866 [1865 ? ], 4 août. Mémoire de Besson : surplus de la voûte en pierre de taille, un arc doubleau, "réparations aux chapiteaux", ... - 1866, 15 mai. Devis des travaux à faire à la toiture de l'église. - 1866, 9 juin. Marché conclu avec Pierre Carle, entrepreneur des travaux publics à Passirac. - 1867, 20 septembre. Acceptation des travaux par François Petit, ouvrier charpentier à Passirac.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Passirac
  • 1872-1873. Travaux d'Edouard Warin, inspecteur des travaux diocésains. - 1872, 18 août : adjudication des travaux à Texier, de Chalais. - 1873, 10 décembre : décompte général des travaux faits par Texier père et fils, entrepreneur à Chalais, à l'église de Passirac, par Warin, architecte à Angoulême.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Passirac
  • 1893-1896. Travaux de Pierre Texier, architecte à Chalais. - 1893, 29 juin. Devis des "travaux de reconstruction des charpentes et couvertures de la nef et des transepts ou chapelles de l'église qui tombent en vétusté et réparations aux sommets des murs pignons et entablement de la nef et des transepts dont les pierres sont gelées ou rongées par le salpêtre" par Texier, architecte à Chalais : 3200 F. - 1894, 26 août. Adjudication des travaux à Justin Texier, entrepreneur à Chalais. - 1896, 18 juin. Réception définitive des travaux.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Passirac
  • 1898-190O. Travaux de Pierre Texier, architecte à Chalais. - 1898, 20 août. Devis pour les travaux de reconstruction de l'étage des cloches du clocher par P. Texier, architecte à Chalais. - 1899, 4 juin. Adjudication des travaux à Justin Texier, entrepreneur à Chalais. - 1900, 7 octobre. Réception définitive des travaux.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Passirac
Bibliographie
  • Cadet, Alberte. Les saints patrons des églises romanes de Charente. Bulletin de la société d'études folkloriques du Centre-Ouest, t. 12, 1978.

    p. 295
  • Colle, Jean-Robert. Les thèmes iconographiques dans l'art roman saintongeais. Bulletins de la société d'Études folkloriques du Centre-Ouest, tome 10, 1976.

    p. 239
  • Connoué, Charles. Les églises de Saintonge 1952-1961. T. 3, Saintes : Delavaud, 1959.

    p. 108-109
  • Crozet, René. L´art roman en Poitou. Paris : Laurens, 1948.

    p. 24, 80, 144, 156, 165, 172 Médiathèque, Thouars : 944.6
  • Dubourg-Noves, Pierre ; Lefrancq, Paul. Saint-Pierre de Passirac. Étude pour le neuvième centenaire d'une dédicace (1077-1977). Mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1975-1976.

    p. 89-115
  • Gensbeitel, Christian. Passirac, église Saint-Pierre. Lacoste, Jacques dir. La sculpture romane en Saintonge : l'imaginaire et la foi. Sans lieu : Ch. Pirot, 1998.

    p. 247-249
  • George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.

    p. 188
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 3.

    p. 418, 523-524
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 4.

    p. 381-382 et note 1, 388 et n. 1

Liens web

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Riou Yves-Jean - Moisdon Pascale