Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église Saint-Médard

Dossier IA00042117 réalisé en 1986
Vocablessaint Médard
Parties constituantes non étudiéesossuaire
Dénominationséglise
Aire d'étude et cantonPays Ouest-Charente - pays du Cognac - Segonzac
AdresseCommune : Genté
Cadastre : 1815 C 899 ; 1850 C 144 ; 2011 C 66

L´église est fondée par Guillaume Paluel et un clerc nommé Jean et donnée par eux, en 1072, à l'évêque de Saintes, qui la céda en 1092 à l'abbaye d'Ébreuil. Elle devient ensuite une dépendance du prieuré Saint-Léger de Cognac.

L'édifice actuel ne semble pas antérieur à la seconde moitié du 12e siècle et a été profondément remanié au fil des siècles.

Sa charpente et sa couverture ont été restaurées vers 1837 sous la direction de l'architecte Paul Deménieux. Les voûtes de la nef ont été reconstruites en brique en 1891, 1892 suivant un devis de l'architecte E. Rullier.

La sacristie a été ajoutée en 1899 sur plan de Raymond Barbaud et Bauhain.

Période(s)Principale : 11e siècle
Principale : 12e siècle
Principale : 14e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1837, daté par source
1891, daté par source
1899, daté par source
Auteur(s)Auteur : Deménieux Paul architecte attribution par source
Auteur : Barbaud [Georges] Raymond
Barbaud [Georges] Raymond (1860 - 1927)

Architecte né à Tarascon. Travaille surtout avec Édouard Bauhain jusqu'en 1910 en Charente, à Bordeaux et dans les Deux-Sèvres.

Voir https://archiwebture.citedelarchitecture.fr/fonds/FRAPN02_BAUED


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Bauhain Édouard
Bauhain Édouard (22/06/1864 - 1930)

Architecte né à Bordeaux. Élève aux Beaux-Arts de Pris dans les ateliers de André et Laloux. S’installe à Paris en 1894, mais travaille surtout avec Raymond Barbaud jusqu'en 1910 en Charente, à Bordeaux et dans les Deux-Sèvres.

Voir https://archiwebture.citedelarchitecture.fr/fonds/FRAPN02_BAUED


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Rullier E.
Auteur : Duhem Marcel

L´église Saint-Médard est située dans le bourg de Genté. Son chœur est orienté vers le sud-est, mais par commodité dans la description, les orientations habituelles (avec l´est pour le chœur) seront utilisées.

Elle se compose d´une nef de deux travées encadrée de collatéraux, tous voûtés de croisées d´ogive, d´une travée sous clocher couverte d´une coupole, d´un chœur composé d´une longue travée avec un chevet plat. Un ossuaire se situe sous le collatéral nord. Il se présente sous la forme d´une salle voûtée en berceau brisé.

La façade occidentale est fortement marquée par la présence de deux contreforts en saillie qui s´appuient à la limite de la nef et des collatéraux et qui ont été mis en place après la construction de la façade. La partie centrale se compose de trois niveaux surmontés d´un pignon triangulaire découvert. Le rez-de-chaussée est en légère saillie. Au centre se trouve le portail, assez large et haut, encadré de deux arcatures aveugles étroites et un peu plus basses. La voussure en plein cintre du portail se compose d´un rouleau surmonté d´une archivolte. Elle retombe sur un large chapiteau qui accueille également l´arc de l´arcature aveugle. Ce rouleau devait être doublé vers l´intérieur, mais il a été remplacé par un faux tympan qui s´appuie sur des colonnes à chapiteaux très érodés. Le retrait entre le rez-de-chaussée et le premier étage porte un décor très érodé avec des entrelacs et des feuilles (les pierres les plus lisibles ont été refaites) et une ligne de métopes séparées par des modillons qui ont été détruits et buchés jusqu'à être sur le même plan que les métopes. Celles-ci sont ornées d’animaux, lions dont deux dans des feuillages, animal fantastique ("dragon" à queue de serpent), sirène. La corniche qui surmontaient ces modillons disparus et les métopes a été détruite et remplacé par le premier étage tel qu'on le voit aujourd'hui, délimité par quatre contreforts plats. Les deux situés vers l´extérieur sont en partie masqués dans les gros contreforts postérieurs. Au centre se trouve une fenêtre en plein cintre dont le larmier se poursuit en cordon de chaque côté, y compris au-dessus des deux contreforts centraux.

Le deuxième étage est percé de deux grandes ouvertures en plein cintre en partie murées (jusqu´à la base de leur arc). Le pignon triangulaire est également percé d´une ouverture en plein cintre.

Les murs gouttereaux de la nef, en moellons, récemment restaurés, montrent des remaniements complexes de l'édifice.

Le clocher et le chevet sont construits en pierre de taille. Le clocher carré présente une zone nue surmonté d´un étage délimité par deux corniches à modillons qui encadrent les baies. Chaque angle de cet étage est renforcé par un faisceau de trois colonnes. Des colonnes séparent également les deux fenêtres sur chaque face. Ces fenêtres sont couvertes d´un arc brisé à deux rouleaux. Le chevet plat est percé d´un triplet surmonté d´un oculus. Les archivoltes des baies du triplet se prolongent en cordon sur toute la largeur du mur et sur les contreforts plats qui l´encadre. Les grandes arcades légèrement brisées qui séparent la nef des collatéraux et les arcs doubleaux reposent sur des faisceaux de quatre colonnes à chapiteaux à feuillage. L´église est éclairée par les fenêtres des collatéraux : une couverte en arc brisé dans chaque travée et du côté ouest, et une à remplage flamboyant du côté est. La coupole de la travée sous clocher repose sur une corniche décorée de dents de scie. Les arcs brisés, formés de trois rouleaux au nord et au sud et de deux à l´est et à l´ouest épousent la forme des pendentifs. Ils reposent sur des pilastres à ressauts à colonnes adossées, certaines surmontées de chapiteaux à feuillage. Cette travée est éclairée par une étroite et haute fenêtre sur le mur sud. Le chœur est éclairé par de hautes et étroites fenêtres.

Murscalcaire pierre de taille
calcaire moellon enduit partiel
brique
Toittuile creuse
Plansplan allongé
Étages3 vaisseaux
Couvrementsvoûte d'ogives
coupole en pendentifs
voûte en berceau brisé
Couverturestoit en pavillon
toit à longs pans
pignon découvert
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis sans jour
Techniquesvitrail
sculpture
Représentationsornement géométrique, dent de scie ornement animal, lion, animal, animal fantastique, dragon, sirène
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsinscrit MH partiellement, 1984/12/21
Précisions sur la protection

Façades et toitures (cad. C 66) : inscription par arrêté du 21 décembre 1984.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives nationales : F 19 5260, 5261.

    Archives nationales, Paris : F 19 5260, 5261
  • 1801 : réponse du maire à la circulaire du 15 prairial an IX [4 juin 1801] concernant l'état des édifices cultuels.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : 5 V 1
  • Enquête de l'an X sur l'état des édifices du culte : la couverture de l'église est en mauvais état, "vitraux enfoncés et perdus...". 1809, 14 novembre : lettre du sous-préfet au préfet indiquant que la somme de 220F allouée pour l'église servira à l'achat de vases sacrés.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Genté
  • 1890, 1er avril. Communication à l'évêque d'Angoulême par le préfet avec prière de fournir son avis pour la demande de secours au conseil général quant à la nécessité de remplacer par une voûte le tillage de l'église.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O, Genté
  • Travaux de Paul Demenieux, architecte à Cognac, 1837-1847. 1837 : devis estimatif des travaux à faire à la charpente et à la couverture par Paul Deménieux 1837, 2 avril : adjudication des travaux à Jean-Baptiste Train, charpentier, à Cognac 1841, 8 février : État général des travaux faits à la charpente.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Genté
  • Travaux de E. Rullier, architecte, 1891-1896. 1891, 25 avril : Adjudication à Truffy Joseph sur devis d'E. Rullier, architecte. 1891, 28 octobre : M. de P. à Truffy entrepreneur à Genté pour travaux de reconstruction de la voûte. 1894, 14 mars : M. de P. à François (Auguste) de Cognac pour travaux exécutés aux murs de l'église 1893. 1896, 9 mars : Décompte définitif des travaux par Rullier. 1896, 13 mars : M. de P. à François de Cognac pour travaux de restauration du clocher.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Genté
  • Travaux de Barbaud et Bauhain, architectes à Cognac ou Angoulême, 1894-1896, 1896-1898, 1898-1899, 1900, 1901-1903, 1901-1906, 1902-1906.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O, Genté
  • Travaux de Marcel Duhem, architecte 1950. 1950, 15 avril : mémoire des travaux de couverture exécutés par Charles pain, entrepreneur à Angoulême. 1950, 10 septembre : Délibération du C. M. autorisant le maire à passer un marché de gré à gré avec E. Caillaud, maître-verrier, 44, rue Saint-François à Bordeaux, pour le remplacement des vitraux de l'église. 1950, 25 octobre : P.V. de réception définitive des travaux signé par Marcel Duhem, architecte.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Genté
Documents figurés
  • " Plan du presbytère, de l'église et du cimetière de la commune de Genté. " 1849. Paul Deménieux. Ech. 1/50. 794 x 728 mm. Encre et lavis sur calque.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Genté
  • " Genté (Charente). L'église. Style, roman XIIe siècle. Commencée à trois nefs, coupole, sanctuaire ogival " [façade]. Sans date. Girard, Éditeur, Cognac. Carte postale. [Musée de Cognac : 72.7.33].

    Musée, Cognac : 72.7.33
Bibliographie
  • Cadet, Alberte. Les saints patrons des églises romanes de Charente. Bulletin de la société d'études folkloriques du Centre-Ouest, t. 12, 1978.

    p. 201
  • Colle, Jean-Robert. Les thèmes iconographiques dans l'art roman saintongeais. Bulletins de la société d'Études folkloriques du Centre-Ouest, tome 10, 1976.

    p. 235
  • Connoué, Charles. Les églises de Saintonge 1952-1961. T. 3, Saintes : Delavaud, 1959.

    p. 79-80
  • Cousin, Abbé. Histoire de Cognac, Jarnac, Segonzac et d'un grand nombre de localités entre Saintes et Châteauneuf, Archiac et Rouillac, Pons et Saint-Jean-d'Angély dans leurs rapports avec l'histoire générale de la France depuis les temps celtiques jusqu'à l'an 1882. Bordeaux : Impr. Gounouilhou, 1882.

    p. 94
  • Crozet, René. L'art roman en Saintonge. Paris : Picard, 1971.

    p. 73, 93, 107, 108, 132, 142
  • Daras, Charles. Dictionnaire des églises de France, tome IIIc. Paris : Laffont, 1967.

    p. 73
  • Deshoulières, François. Les corniches romanes. Bulletin monumental, tome 79, 1920.

    p. 57
  • George, Jean. Aperçu général sur les églises de la Charente. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 8ème série, tome 22, 1932.

    p. 24, 27, 32
  • George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.

    p. 121-122
  • Martin-Civat, Pierre. La paroisse Notre-Dame et le culte de la Vierge à Cognac sous l'Ancien Régime. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, huitième série, tome 16, 1925.

    p. 138
  • Martin-Civat, Pierre. Le très simple secret de Mélusine. La Mélusine, ses origines, son nom ; Comment elle est devenue la mythique aïeule des Lusignan. Thèse de doctorat es lettres soutenue à la Sorbonne en 1968, Paris.

    p. 79
  • Martin-Civat, Pierre. Relations entre Cognac et Ebreuil-sur-Sioule aux XIe et XIIe siècles. Mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1950, 1949-1950.

    p. 78
  • Marvaud, François. Études historiques sur la ville de Cognac et l'arrondissement. Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente, deuxième série, tome 2, 1856-1858.

    p. 54
  • Michon, abbé Jean-Hippolyte. Statistique monumentale de la Charente / ill. Zadig Rivaud, Jules Geynet, Monsieur de Lafargue Tauzia, Paul Abadie, Éditions Fabvre. Paris ; Angoulême : Derache, libraire, rue du Bouloy, 7, 1844.

    p. 315
  • Nanglard, abbé J. Ed. Cartulaire de l'église d'Angoulême. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 6e série, tome 9, 1899.

    p. 150
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 3.

    p. 348-349
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 4.

    p. 471-472
  • Origène, Auguste-Denis. Curieuses variantes de style dans quelques églises des environs de Cognac. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1947.

    p. 7

Liens web

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Riou Yves-Jean - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Sarrazin Christine