Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église Saint-Martin

Dossier IA17001188 réalisé en 1999

Fiche

VocablesSaint-Martin
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonVals de Saintonge Communauté - Saint-Jean-d'Angély
AdresseCommune : Courant
Adresse : rue de la
Mairie
Cadastre : 2016 A 819 ; 1828 A2 60

Courant possédait au Moyen Age une commanderie de l’ordre du Temple, dépendant de la commanderie des Épeaux, près de Meursac (Charente-Maritime). L’église lui était annexée.

L’église possède une nef du 12e siècle, mais ruinée pendant les guerres de religions elle fut reprise au 15e siècle. De la période romane subsistent les assises des murs, les vestiges d’une porte sur le mur nord et les fenêtres en plein cintre des murs nord et sud. Les contreforts plats du 12e siècle ont été plus ou moins remaniés en de gros contreforts saillants.

Du 15e siècle, on remarque une fenêtre gothique sur le chevet, une porte murée sur le mur nord et une niche gothique. La porte murée devait être l’entrée principale de l’église, car celle sur la façade occidentale est beaucoup plus récente. Cette porte romane avait au moins une voussure dont subsistent les voussoirs et l’archivolte encore ornée de marguerites. Les pieds-droits du 12e siècle ainsi que ses colonnes ont disparus, mais on reconnaît facilement les traces d’arrachements, lorsqu’au 15e siècle on fit à l’intérieur de la porte ancienne une plus petite dont on distingue les colonnes et les vestiges de leurs chapiteaux. Elle a probablement été murée au 17e siècle, lorsque celle sur la façade occidentale fut percée.

La sacristie a été construite sur une partie du chevet au 19e siècle, cachant en partie le grand fenestrage gothique.

En 1565, l’église avait trois autels, elle ne comportait ni croix, ni calices, ni fond baptismaux, tout avait été détruit ou emporté. Les guerres de religion continuent et en 1620 elle est mentionnée en ruine, il ne restait que le choeur, sans vitres ni fenêtres, et un autel.

Plusieurs objets sont inscrits ou classés Monument Historique au titre d’objet. Tout d’abord, la cloche de l’église, qui date du 1er quart du 17e siècle et qui porte l’inscription : « I.E. Iappartient aux habitants de Sainct Martin de Courrant 1606 ». Ensuite, il y a trois tabernacles du 18e siècle. Le premier est en bois sculpté peint et doré et les deux autres sont en bois sculpté et peint façon faux marbre. Les deux derniers objets sont une croix de procession du 19e siècle en métal argenté et un tableau représentant la Tentation du Christ. Cette toile se situe dans un cadre en bois dont la partie supérieure est cintrée.

Période(s)Principale : 12e siècle, 15e siècle, 17e siècle
Principale : 19e siècle

L’église de Courant, dédiée à saint Martin, est orientée, c’est-à-dire sur le choeur est tourné vers l’est. Très modeste par ses dimensions et sa décoration quasi-inexistante, elle se compose d’une nef unique cantonnées de contreforts et éclairée par des fenêtres romanes.

La façade occidentale est percée d’une portail en plein cintre à agrafe et sommiers saillants, avec au-dessus une pierre portant des inscriptions aujourd’hui illisibles. Cette façade se termine par un clocher campanile percée d’une baie en plein cintre qui accueille la cloche et, au-dessus, une ouverture ronde.

Le mur sud, flanqué de trois contreforts (deux plats et un plus gros), est percé de deux fenêtres en plein cintre. Sur le mur nord, aussi flanqué de trois contreforts, on remarque deux fenêtres en plein cintre, une niche gothique trilobée et les vestiges d’une ancienne porte du 12e siècle.

Le chevet plat, délimité par deux gros contreforts, est percé d’un fenestrage gothique aujourd’hui muré. La sacristie de l’église est accolée en appentis sur la partie inférieur de ce chevet.

À l’intérieure, la nef est voûté en berceau et les murs sont recouverts d’un enduit épais. Sur les murs nord et sud se situent une série de tableaux représentant le Chemin de croix.

Murscalcaire moellon
Toittuile creuse
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
Couverturestoit à longs pans
État de conservationbon état
Techniquessculpture
Représentationsornement végétal, marguerite
Précision représentations

Porte du mur nord surmontée d'une archivolte sculptée de marguerites.

Inscriptions : I.E. IAPPARTIENT AUX HABITANTS DE SAINCT MARTIN DE COURRANT 1606 : sur la cloche de l'église.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • Le Patrimoine des communes de la Charente-Maritime, Poitou-Charentes. Tome 1. Paris : Flohic, 2002. p. 340.

  • Texier, Jean. Inventaire archéologique de l’arrondissement de Saint-Jean d’Angély. 6e fascicule, Canton de Loulay. Saint-Jean d'Angély, imprimerie Brisson, 1972. p 10.

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Vals de Saintonge Communauté (c) Vals de Saintonge Communauté - Simaillaud Daniel - Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.