Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église Saint-Martin

Dossier IA16005312 réalisé en 2005
VocablesSaint-Martin
Dénominationséglise
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Confolentais - Confolens-Sud
AdresseCommune : Oradour-Fanais
Cadastre : 2002 E2 370

Ancien prieuré-cure de l'ancien diocèse de Limoges, dépendance de l'abbaye de Lesterps, cette paroisse devint cure, sous le patronage immédiat de l'évêque, vers 1550. L'église date, dans son ensemble, de la fin du XIIe siècle. Elle aurait été fondée par les La Tour et complétée par les Mounier, riches habitants du bourg. Elle fut restaurée de 1850 à 1860. Son autel en chêne sculpté fut alors remplacé par un autel en bois peint. Les deux autels secondaires, dédiés à la Vierge et à sainte Anne, également.

La sacristie fut construite en 1865 par François Bouriaux, Jacques Faurant et Simon Vallet. En 1869 des meubles furent achetés pour la sacristie. Un mandat de paiement à Pierre Bourdier pour des réparations extérieures à l'église date de 1873.

En 1880 furent établis un devis et un cahier des charges pour la construction d'une place autour de l'église. En 1882 fut effectué le décompte des travaux réalisés par Simon Vallet pour le terrassement et la construction d'un mur de soutènement autour de l'église. En 1883 fut établi un devis supplémentaire pour la place de l'église. Il concerne la maçonnerie pour un contrefort de l'église, le crépis pour le mur de l'église et une croix en pierre, probablement celle qui est aujourd'hui située au sommet de la façade. En 1902 fut établi un cahier des charges pour la restauration de l'église par Louis Martin, architecte à Angoulême (réfection de la toiture de la nef, de celle du clocher et remaniement de celle du chevet, remaniement de la nef, ouverture d'une porte pour le clocher). Les travaux furent réalisés en 1902 par Alphonse Canteau, entrepreneur. Le réception définitive des travaux date du 26 septembre 1902. Des travaux supplémentaires furent réalisés en 1904. La réception définitive date du 21 juin 1904.

L'église fut classée monument historique le 22 août 1921.

La couverture et la voûte de la nef ont été restaurées à la fin du XXe siècle et au début du XXIe siècle.

Période(s)Principale : 12e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Secondaire : limite 20e siècle 21e siècle
Auteur(s)Auteur : Martin Louis architecte
Auteur : Canteau Alphonse entrepreneur
Auteur : Bourdier Pierre entrepreneur
Auteur : Vallet Simon entrepreneur
Personnalité : La Tour commanditaire attribution par travaux historiques
Personnalité : Mounier commanditaire attribution par travaux historiques

Cette église est située à la sortie du bourg, entre la Blourde et le ruisseau de l'Age. La nef est composée de trois travées voûtées en berceau brisé, sur arcs doubleaux simples, reposant sur des pilastres. Les murs latéraux de chaque travée comportent des arcs aveugles légèrement brisés similaires à ceux de l'église de Brillac. Un cordon en quart de rond court sous les voûtes. La travée du choeur est surélevée d'une marche et présente un décrochement. Elle est séparée de la nef par un arc double. Les deux murs ont une arcade aveugle. L'abside semi-circulaire, surélevée de trois marches, est voûtée en cul-de-four. Les trois fenêtres de l'abside sont décorées à l'extérieur comme à l'intérieur de voussures amorties par des tores supportées par des colonnettes. La façade occidentale est surmontée d'un pignon. Elle est percée d'un portail à deux voussures en plein cintre.

La façade nord comporte un second portail. Ce portail présente deux voussures en arc brisé. Les voussures sont séparées par un boudin reposant sur des colonnettes à chapiteaux sculptés. La travée du choeur, qui est surmontée du clocher, est renforcée à l'extérieur par de gros contreforts. Le clocher carré est couvert par un toit en pavillon et à égout retroussé en tuiles plates très élevé.

Le chevet est pentagonal et appareillé. Le mur du chevet présente un décrochement lié à un remaniement. La partie haute comporte une corniche à modillons sculptés. Les différences d'appareillage et de modillons visibles sur l'élévation nord sont liées à des remaniements. Lors de la restauration de l'intérieur de l'église ont été observés des vestiges de décor peint (photos).

Mursgranite pierre de taille
granite moellon enduit partiel
Toittuile creuse, tuile plate
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau
Couvrementsvoûte en berceau brisé
cul-de-four
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
toit polygonal
Techniquessculpture
peinture
Représentationscroix tête humaine ornement architectural
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé MH, 1921/08/22
Précisions sur la protection

Eglise : classement par arrêté du 22 août 1921.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Casier archéologique [documents établis par le service des Monuments historiques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale sur des édifices protégés ou destinés à l'être].

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
  • Documents sur Oradour-Fanais.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : Série O (Oradour-Fanais)
Bibliographie
  • Boulanger, Pierre. Les églises de l'arrondissement de Confolens au XIXe siècle : restaurations et reconstructions. Bulletins et mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1992.

    p. 54 et 55
  • Dujardin Véronique, Moinot Emilie, Ourry Yann. Le Confolentais : entre Poitou, Charente et Limousin. Images du patrimoine n° 243, Geste éditions, 2007.

    p. 79
  • George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.

    p. 185-186
  • Michon, abbé Jean-Hippolyte. Statistique monumentale de la Charente / ill. Zadig Rivaud, Jules Geynet, Monsieur de Lafargue Tauzia, Paul Abadie, Éditions Fabvre. Paris ; Angoulême : Derache, libraire, rue du Bouloy, 7, 1844.

    p. 316
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 3.

    p. 56-57
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 4.

    p. 493-494
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de Charente Limousine (c) Communauté de communes de Charente Limousine - Moinot Emilie