Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église Saint-Cybard de Roullet-Saint-Estèphe

Dossier IA16008607 réalisé en 2014

Fiche

L'église Saint-Cybard de Roullet-Saint-Estèphe, bâtie au cours du 12e siècle, fait partie d'un ensemble d'édifices influencés par le modèle de la cathédrale d'Angoulême et son système de voûtement.

L'église visible aujourd’hui date principalement du 12e siècle. Toutefois la base des murs pourrait provenir d'un premier édifice existant au 11e siècle, lorsque le bourg de Roullet était rattaché à l'abbaye Saint-Cybard d'Angoulême, qui a donné à l'église son vocable.

En 1162, elle dépend de la cathédrale Saint-Pierre d'Angoulême, dont elle reprend, à une moindre échelle, le mode de couvrement singulier en file de coupoles. Entièrement en pierre de taille, l'église est constituée d'une nef unique sans transept et d'un chevet très profond, avec deux travées droites à l'ouest. Dans la seconde moitié du 12e siècle, la nef est couverte de trois coupoles sur pendentifs. La façade, très remaniée au 19e siècle, reprend aussi les partis pris de la cathédrale. Elle est organisée en trois niveaux superposés et divisée par trois grandes arcades en plein cintre, soutenues par quatre colonnes monumentales. Elle est rythmée par un décor d'arcades aveugles aux chapiteaux sculptés.

La sculpture occupe une place importante dans l'église. Tous les chapiteaux sont sculptés, ainsi que les modillons de la façade et une grande partie des archivoltes des baies. Les chapiteaux intérieurs, riches et variés, sont ornés de motifs végétaux entrelacés (palmettes perlées, volutes, feuilles d'acanthe) et habités de monstres ou de visages humains.Toute la sculpture de la partie orientale de l'édifice est attribuable au second quart du 12e siècle, tandis que celle de la nef est postérieure. Une scène évoquant l'Eucharistie apparaît sur trois chapiteaux dans l'édifice, deux dans le chœur et un sur une baie du chevet. Elle représente deux oiseaux (probablement des colombes) qui boivent dans un calice placé entre eux. La nef et le chœur sont, par ailleurs, ornés d'une succession d'arcades, percées ou non de baies, qui rythment les murs.

L'édifice est inscrit en 1840 sur la première liste des monuments historiques. En 1872, le clocher foudroyé s’effondre, créant d'importants dommages dans le chœur et la nef, sans toutefois ébranler la coupole sur trompes de la travée sous clocher. Cela donne lieu à d'importantes restaurations au cours des années 1870 qui transforment une partie de l'édifice. L'inspecteur des monuments historiques, Paul Abadie (fils), reconstruit le clocher dans les années 1874-75 en y intégrant quelques éléments de sa création comme les clochetons d'angle.

Vocablessaint Cybard
Dénominationséglise
Aire d'étude et cantonRégion Poitou-Charentes - Couronne (La)
AdresseCommune : Roullet-Saint-Estèphe
Lieu-dit : Roullet
Cadastre : 2014 OE 146
Période(s)Principale : 12e siècle
Murscalcaire
pierre de taille
Toittuile plate mécanique, pierre en couverture
Étages1 vaisseau
Couvrementscoupole en pendentifs
coupole à trompes
cul-de-four
Techniquessculpture
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé MH, 1840
Précisions sur la protection

Eglise de Roullet : classement par liste de 1840.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives nationales : F 19 5168, 5260.

  • Casier archéologique [documents établis par le service des Monuments historiques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale sur des édifices protégés ou destinés à l'être].

    2 p. : 8 fig Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
Documents figurés
  • [Vue de la façade] Sans date. [début XXe s.]. 195 x 164 mm. Photographie. [Bibliothèque nationale. Estampes. Va 16, tome 2].

  • [Roullet. Église, élévation latérale, détail des baies du clocher, 1843-1844, Abadie]. 221 x 295 mm. Crayon. [Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont. Carnet 21, vue 37].

  • " Roullet. Église. Façade, plan, détails ". [1843-1844, Abadie]. 221 x 295 mm. Crayon. [Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont. Carnet 21, vue 37].

Bibliographie
  • Aubert, Marcel. Mélanges. Un cas particulier d'alternance dans une église non voûtée. Bulletin monumental, tome 76, 1912.

    p. 570 note 3
  • Baudot, Anatole de. Églises de bourgs et de villages. Paris : A. Morel, 1867, 2 vol.

    pl. 1 à 5
  • Bercé, Françoise. Les premiers travaux de la Commission des Monuments historiques, 1837-1848. Procès-verbaux et relevés. Paris : Picard, 1979.

    p. 36
  • Biais, Émile. Communication à la séance du 20 juillet 1881. Bulletins et mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, cinquième série, tome 4, 1881.

    p. XL
  • Biais, Émile. Catalogue du musée archéologique d'Angoulême. Bulletins et mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, cinquième série, tome 7, 1884-1885.

    p. 47
  • Cadet, Alberte. Les saints patrons des églises romanes de Charente. Bulletin de la société d'études folkloriques du Centre-Ouest, t. 10, 1976.

    p. 364
  • Castaigne, Eusèbe. Communication aux séances de septembre 1834. Bulletin monumental, tome 1, 1835.

    p. 84
  • Catalogue du musée de la société archéologique et historique de la Charente. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, huitième série, tome 5, 1914.

    p. 122
  • Chappuis, René. Géométrie et structure des coupoles sur pendentifs dans les églises romanes entre Loire et Pyrénées. Bulletin monumental, tome 120, 1962.

    p. 10, note 1, 27, 36 et note infrapag
  • Chappuis, René. Églises romanes françaises comportant plusieurs coupoles. Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1968.

    p. 114, 131
  • Chappuis, René. Utilisation du tracé ovale dans l'architecture des églises romanes. Bulletin monumental, tome 134, 1976.

    p. 16
  • Connoué, Charles. Les églises de Saintonge 1952-1961. T. IV : Cognac et Barbezieux. Saintes : Delavaud, 1959.

    p. 121-122 : 1 pl
  • Daras, Charles. La cathédrale d'Angoulême. Bulletins et Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1941.

    p. 166
  • Daras, Charles. Les façades des églises romanes ornées d'arcatures en Charente. Leur origine, leur filiation. Bulletin monumental, tome 119, 1961.

    p. 122 note 2
  • Daras, Charles. Les églises à file de coupoles dérivées de la cathédrale d'Angoulême en Aquitaine. Cahiers de civilisation médiévale, tome 6, 1963.

    p. 56
  • Daras, Charles. Dictionnaire des églises de France, tome IIIc. Paris : Laffont, 1967.

    p. 154-155 : 1 plan
  • Deshoulières, François. Essai sur les tailloirs romans. Bulletin monumental, tome 78, 1914-1919.

    p. 16, 27
  • Deshoulières, François. Les églises romanes du Berry. Caractères indigènes et pénétrations étrangères. Bulletin monumental, tome 73, 1909.

    p. 490
  • Deshoulières, François. La théorie d'Eugène Lefèvre-Pontalis sur les écoles romanes. Seconde partie. Bulletin monumental, tome 85, 1926.

    p. 8
  • Deshoulières, François. La théorie d'Eugène Lefèvre-Pontalis sur les écoles romanes. Première partie. Bulletin monumental, tome 84, 1925.

    p. 8
  • Dubourg-Noves, Pierre. Quelques réflexions sur les églises à coupoles des diocèses d'Angoulême et de Saintes. Bulletin de la société des Antiquaires de l'Ouest, 4e série, t. 15, 1979-1980.

    p. 445, 446, 447, 459, 473, 475 : ill. p. 438, photogr.
  • Du Ranquet, Henri et E. L'église de Saint-Estèphe. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1940.

    p. 14, 23
  • Eygun, François. Art des pays d'Ouest. Paris : Arthaud, 1965.

    p. 7, 95
  • Galopaud, O. I. Communication à la séance du 10 mars 1943. Bulletins et mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1943.

    p. XLVII
  • George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.

    p. 214-216 : 2 fig., 1 plan, 1 coupe
  • George, Jean. Aperçu général sur les églises de la Charente. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 8ème série, tome 22, 1932.

    p. 25, 30, 31, 32
  • Laurière, Jules de. Destruction par la foudre du clocher de Roulet (Charente). Mélanges d'archéologie. Bulletin monumental, tome 39, 1873.

    p. 200-205 ; cf aussi p. 722
  • Lefèvre-Pontalis, Eugène. L'école du Périgord n'existe pas. Bulletin monumental, tome 82, 1923.

    p. 25, 32, 33
  • Laurière, Jules de. Extrait d'une lettre... Mélanges. Bulletin monumental, 1873.

    p. 719, 721, 722
  • Lubat. Communication à la séance du 11 décembre 1872. Bulletins et mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, quatrième série, tome 8, 1871-1872.

    p. LXII-LXIII
  • Michon, abbé Jean-Hippolyte. Statistique monumentale de la Charente / ill. Zadig Rivaud, Jules Geynet, Monsieur de Lafargue Tauzia, Paul Abadie, Éditions Fabvre. Paris ; Angoulême : Derache, libraire, rue du Bouloy, 7, 1844.

    p. 309
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 2, 1892.

    p. 308-311
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 3.

    p. 107, 108
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 4.

    p. 205-206, 439, 490
  • Nanglard, abbé J. dir. Livre des fiefs de Guillaume de Blaye. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 7e série, tome 5, 1904-1905.

    p. 105, 203, 212, 233
  • Phene Spiers, R. Saint-Front de Périgueux et les églises à coupoles du Périgord et de l'Angoumois. Bulletin monumental, tome 62, 1897.

    p. 213, 224, 226
  • Serbat, Louis. Église de Roullet. Congrès archéologique, Angoulême, 79e session, 1912, tome 1.

    p. 55-60
  • Ternet, Sylvie. Les églises romanes d'Angoumois. Tome II. 75 églises de l'Angoumois roman. Paris : Le Croît vif, 2006.

    p. 573-576
  • Ternet, Sylvie. Notre-Dame des Trois-Palis. Bulletins et mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1990.

    p. 68
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Sarrazin Christine - Lechat Noémie